1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les 8 pièges à éviter pour financer son achat immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les 8 pièges à éviter pour financer son achat immobilier

Les 8 pièges à éviter pour financer son achat immobilier

Les 8 pièges à éviter pour financer son achat immobilier

Plusieurs écueils sont à éviter lorsque l’on prépare sa recherche de financement pour un achat immobilier. Voici 8 pièges à éviter pour atteindre votre objectif de financement avec succès et sérénité.

Retrouvez tous nos conseils sur les pièges à éviter lors d'une recherche de financement pour votre achat dans notre dernier Webinar réalisé avec l'agence immobilière Proprioo .

Piège n°1 : Ne pas bien préparer le financement du bien immobilier

Le premier piège à éviter est de ne pas bien préparer le financement en ne réalisant pas ses calculs pour connaître avec précision son budget. Cette opération vous permet d'estimer votre pouvoir d’achat immobilier avant de commencer des visites.

Voici 3 astuces pour bien préparer le financement du bien immobilier :

  1. Anticiper le projet d’achat avec un apport personnel de l’ordre de 10 % du prix d’achat

  2. Définir son budget d’achat global en incluant les différents frais liés à l’achat immobilier (les frais d’agence, les frais de notaire, les frais de courtage, les frais bancaires notamment.)

  3. Gagner du temps en rassemblant les pièces justificatives dossier de prêt immobilier (justificatifs de revenus, justificatif de domicile et d’identité, contrat de travail, etc.)
Pour aller plus loin : Calculez votre capacité d'emprunt

Piège n°2 : Ne pas envisager le projet sereinement

Avoir peur de se lancer est assez courant lorsqu’un projet représente des sommes importantes et un investissement sur le long terme. Toutefois, il ne faut pas paniquer. Adopter une bonne stratégie de recherche de financement permet d’envisager la situation plus sereinement.

Voici 2 astuces pour planifier la recherche de prêt immobilier :

Piège n°3 : Se précipiter dans ses recherches

Lorsque vous recherchez un financement pour votre projet immobilier, il ne faut pas perdre de temps certes, mais il vous faut garder la tête froide.

Bien construire votre recherche de financement vous fera même gagner du temps. La faisabilité du projet dépendra de la bonne définition de votre budget d’achat (une donnée qui comprend votre capacité d’emprunt et votre apport) et orientera vos visites d’appartement ou de maison.

Les erreurs à éviter pour réussir son achat immobilier peuvent donc aussi concerner la stratégie de recherche du bien et les visites. Proprioo conseille de considérer l’achat immobilier comme un marathon, avec préparation, patience et persévérance.

La formule consacrée est “marathon VS sprint”. Trouver l'élu est une recherche qui demande du temps. Soyez méthodique dans votre recherche et confiez-la à un agent immobilier de qualité.

Procédez par étapes et ne visitez pas à outrance. Une sélection précise et détaillée des biens vous fera gagner du temps. Ne baissez pas les bras si un bien vous passe sous le nez, si vous avez pu trouver un bien immobilier qui vous va bien, alors vous avez atteint enfin la maturité nécessaire pour votre achat (c’est le bon côté des choses)!

Rodolphe Elmaleh, Head of Sales chez Proprioo

Comme pour un marathon donc, la préparation est essentielle pour pouvoir affronter la course le jour J. Et chaque étape de la course a son importance pour réussir à passer la ligne d’arrivée.

Piège n°4 : Ne pas se faire accompagner par des professionnels

Rechercher un prêt immobilier peut être chronophage et le temps est généralement compté pour obtenir l’offre de prêt. Vous disposez en effet généralement de 45 à 60 jours pour obtenir un crédit immobilier. Comparer les banques avec l’aide d’un expert vous fera gagner du temps. Bonne nouvelle : c’est la mission principale de Pretto.

Piège n°5 : Se laisser dépasser par les événements

Pour choisir entre les différents établissements prêteurs, l’organisation est importante. Et une des difficultés est de se laisser déborder et de ne pas aller au bout des choses par manque de temps ou d’organisation.

Stratégiquement, vous avez deux options. Vous pouvez challenger votre banquier pour obtenir une bonne proposition ou vous faire accompagner par un expert en crédit afin de bénéficier de bons conseils et de son œil averti aux petites lignes et aux différents frais liés au prêt immobilier.

"En parlant de frais, lorsque l’on va constituer son dossier de financement et chercher à obtenir un crédit, ne pas aller au bout des choses c’est ne pas anticiper et vérifier les frais annexes autour du crédit", remarque Thibault Papin, directeur commercial Nantes chez Pretto.

Question : quels sont ces frais ?
(Thibault Papin) : Un crédit, ce n’est pas juste un taux immobilier ou un montant d’intérêts, mais il y a d’autres frais comme les frais de garantie, frais de notaire, frais bancaires et les frais du quotidien. Les frais de carte bancaire par exemple.

Il est également important de regarder avec un expert le plan de financement que vous pouvez construire. Ceci va vous projeter dans la proposition cible qui correspondra le plus à vos objectifs : de mensualités, de coûts, de vie, etc. De manière à ne pas avoir de mauvaises surprises avant et après avoir signé votre offre de prêt.

Piège n°6 : Ne pas penser à présenter une attestation de financement

Vous avez déjà plusieurs clés pour une bonne stratégie de recherche de financement, mais encore faut-il avoir trouvé le bien parfait pour vous pour actionner votre plan d’attaque. Pour faciliter les choses, rien de plus simple que de préparer là encore un document précieux : l'attestation de financement .

Ce sésame atteste que votre profil est "finançable". En d’autres termes, que vous avez toutes les chances d’obtenir un prêt immobilier. Une information importante pour décider le vendeur à accepter votre offre. Il saura que vous avez le budget nécessaire et que vous avez déjà bien avancé sur cet aspect de la transaction. Un plus par rapport à un autre acquéreur. Vous présenterez donc votre meilleur profil.

L’attestation de financement définit le cadre de votre budget après analyse de votre projet et de divers documents. Celle-ci a une vraie valeur puisqu’elle rassure vos différents interlocuteurs : l’agent immobilier, le vendeur ou le notaire pour la suite du projet et la condition suspensive de l’obtention de l’emprunt
Thibault Papin, directeur commercial Nantes chez Pretto

Piège n°7 : Négliger son profil emprunteur

Lorsque l’on demande un financement à la banque, plusieurs éléments doivent être préparés avec soin et plusieurs mois avant de faire la demande de prêt. Avoir un bon profil permet d’obtenir de meilleures conditions bancaires : un taux immobilier plus bas principalement.

Pour mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut :

  1. Eviter tout découvert bancaire, un saut de charge trop élevé

  2. Ne pas dépenser sans compter (jeux en ligne, facilités de paiement)

  3. Rembourser son prêt à la consommation ou crédit renouvelable

Plus globalement, un crédit immobilier est un levier pour les banques pour acquérir de nouveaux clients. Pour obtenir les meilleures conditions, il faut valoriser votre profil, votre projet et vos prochains projets en montrant à la banque que vous avez un bel avenir ensemble. Un expert crédit Pretto peut vous aider à bien valoriser votre projet.

Piège n°8 : Ne pas anticiper la revente

Anticiper la revente du bien est un aspect important lors d’un achat immobilier en privilégiant : l’emplacement, le type de bien, l’état du bien et le futur financement.

L’emplacement

Bien choisir la ville, c’est être (presque sûr) de ne pas rencontrer trop de difficultés lors de la revente car l'emplacement reste la règle n°1 en immobilier. C’est pour cette raison que les experts rappellent sans cesse son importance. Un bon emplacement facilite généralement la revente et une bonne adresse peut même être la promesse d’une plus-value.

Le type de bien

Le type de logement peut également avoir un impact sur le temps nécessaire pour revendre : un rez-de-chaussée sur rue mettra peut-être plus de temps à se vendre qu’un bien en étage élevé avec ascenseur. Il en est souvent de même pour les biens situés en dernier étage sans ascenseur ou pour les maisons trop isolées dans des zones peu recherchées.

L’état du bien

L’état du bien mis en vente peut aussi avoir une incidence sur la durée de revente. Rappelons qu’un bien qui ne se vend pas sous 6 mois peut avoir un défaut rédhibitoire pour des acquéreurs ou un prix trop élevé. Tout dépend aussi de la zone et de l'état de la demande.

Le prêt relais ou vendre avant d’acheter

Dernier point à garder en tête pour la revente : la stratégie à adopter quant à la notion d’acheter avant de vendre ou de vendre avant d’acheter. Certaines situations peuvent nécessiter la recherche d’un prêt relais. Cet élément s'étudie au regard de la valeur du bien au moment où vous souhaitez le quitter pour un autre, en gardant en tête que la banque se basera sur 70% à 80% de la valeur du bien.
Mis à jour le 22 juillet 2021
Partagez l'article
avatar
Content Strategist
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto