Les garanties de l'assurance de prêt immobilier : 5 minutes pour tout comprendre

Vous êtes jeune, en bonne santé et sportif. Bref, vous êtes en pleine forme ! Mais au moment de prendre un prêt auprès de la banque, celle-ci vous demande tout de même une assurance... Vous n’êtes en effet jamais à l’abri d’un accident de la vie qui peut compromettre le remboursement de votre prêt. La banque veut l’éviter à tout prix, et si l’assurance n’est légalement pas obligatoire, tous les établissements de prêt vous la demanderont. Mais comment vous retrouver parmi les garanties demandées ? Installez-vous confortablement, on a déjà tout prévu.

1. La garantie décès de votre assurance de prêt immobilier

La banque exige toujours cette assurance pour l’octroi d’un crédit immobilier. Si l’emprunteur décède, le contrat permet le remboursement du montant du capital restant dû à la banque. Vos héritiers peuvent récupérer le bien sans crédit.

Le principe de l’assurance est de vous faire payer une cotisation mensuelle calculée sur un pourcentage du montant de votre prêt (c’est le taux de l’assurance). Plus vous représentez un risque élevé, plus les chances qu’elle doive intervenir sont importantes, et plus le coût des cotisations augmente. Celui-ci dépend donc principalement de votre âge et de votre état de santé, mais aussi de la quotité. Vous devrez dans tous les cas remplir un questionnaire afin que la banque ou l’organisme d’assurance puissent évaluer votre profil. Le taux d’assurance pour la garantie décès est très variable, n’hésitez donc pas à comparer les offres afin de trouver l’option qui vous convient le mieux.
Sur le même sujet