1. Comprendre le lissage du PTZ en 5 minutes - Simulation et calcul

Comprendre le lissage du PTZ en 5 minutes - Simulation et calcul

avatar
Flavio Mazza
Mis à jour le 30 mars 2021
Si votre projet immobilier intègre plusieurs types de prêts, dont le PTZ notamment, il est possible de faire appel au prêt lissé.

Etant donné que le PTZ ne doit pas représenter plus de 40 % du financement de votre projet immobilier, il faut lui combiner un prêt bancaire qui pourra être justement calculé par lissage de crédit.

Il s’agit d’agencer les différents remboursements de prêts afin que vous puissiez payer un montant fixe chaque mois. Une fois vos mensualités optimisées, vous aurez ainsi des échéances mensuelles constantes et cela facilitera considérablement la gestion de votre budget !

Ces calculs sont toutefois complexes, c’est pourquoi on vous propose notre simulateur de lissage de prêt afin que vous ayez une idée de ce qu’implique un prêt lissé.

Important

Le PTZ est un dispositif d’aide qui utilise notamment un découpage de la France en 5 zones géographiques. Cela permet en effet une meilleure répartition du budget de cette aide en fonction des besoins en logement par zone.

Selon la zone dans laquelle se trouve votre ville, votre éligibilité au PTZ ne sera pas la même.

Comment faire un lissage pour un PTZ ?

Une fois que votre éligibilité au PTZ est confirmée, vous devez faire une demande de crédit immobilier "classique" en complément de la première opération immobilière.

Etant donné que vous vous retrouvez avec deux crédits, il va falloir les lisser pour éviter de vous retrouver avec une double mensualité à rembourser, ce qui pourrait être assez lourd à assumer financièrement.

De plus, le remboursement du PTZ comprend forcément une période de différé, ce qui signifie que vous commencez à le rembourser après 5, 10 ou 15 ans en fonction de vos revenus.

Comment calcule-t-on le lissage du PTZ ?

Lors d’un achat immobilier, vous pouvez compléter un PTZ avec un autre prêt et parvenir à rembourser une seule et même mensualité : c’est le lissage de prêt immobilier !

Cette transaction financière peut être très avantageuse pour vous puisqu’elle vous permet de baisser vos mensualités et d’éviter ainsi des problématiques de surendettement par exemple.

Voici la formule de calcul de lissage de prêt :

Trop compliqué ? On partage le même avis que vous, on vous propose donc notre simulateur afin de calculer vos mensualités lissées, en tout simplicité !

Pour aller plus loin : Simulez votre lissage de prêt
De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !

Mais concrètement, qu'est-ce que cela signifie de lisser son PTZ ? Pour vous permettre de vous faire une idée plus précise, voici quelques exemples.

Cas n°1 : Un PTZ avec lissage

Dans notre exemple, Madame X veut faire un emprunt de 300 000 € sur 20 ans pour faire l’acquisition d’un bien neuf situé dans une zone éligible au PTZ. Sa banque accepte sa demande de prêt à taux zéro à hauteur de 90 000 €. Elle devra donc rembourser 1 428,56 € sur 20 ans.

  • Un prêt principal de 210 000 € sur 20 ans à 1,75 % (qu'on appelle le prêt long)

  • Un prêt à taux zéro de 90 000 € sur 15 ans avec un différé de 5 ans (qu'on appelle le prêt court)

  • La mensualité lissée sera égale à 1 428,56 € sur la totalité du prêt.

Cas n°2 : Un PTZ sans lissage

Reprenons les mêmes conditions que précédemment :

  • Un prêt principal de 210 000 € sur 20 ans à 1,75 %). La mensualité est de 1 038 €

  • Un prêt à taux zéro de 90 000 € sur 15 ans avec un différé de 5 ans : la mensualité est de 500 €

Sans lissage, elle remboursera 1038 euros pendant 5 ans et 1 538 € pendant 15 ans. Cela montre que sans lissage, les montants sont plus élevés. Par ailleurs, la différence de budget au bout de la 5ème année peut être lourde à supporter.

Qu’en est-il de l’assurance emprunteur ?

De façon générale, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire légalement parlant. Toutefois, aucun établissement de crédit n’acceptera de financer un crédit sans assurance de prêt. Cette disposition concerne à la fois les emprunts immobiliers classiques mais aussi les prêts aidés.

Les prêts complémentaires de type PTZ requièrent systématiquement une assurance emprunteur puisqu'ils sont dédiés aux emprunteurs à faibles capacités de financement.

A savoir

Toutes les personnes ayant souffert d’une maladie grave comme le cancer par exemple, peuvent faire intervenir la convention Aeras dans le but d’accéder plus facilement au crédit immobilier.

Pour un financement avec PTZ, on retrouvera sur le même dossier, plusieurs lignes de prêts, à savoir plusieurs crédits.

Chaque prêt doit donc être assuré de façon distincte. Cela peut être fait par le même assureur (heureusement !) mais il y aura automatiquement un certificat d'assurance par emprunt.

Concrètement, si on a deux prêts dont un prêt principal et un PTZ, chaque prêt sera couvert par une assurance distincte et les mensualités d’assurance de chaque prêt seront payées séparément.

A retenir
  • Lorsque vous faites une demande de PTZ, vous devez obligatoirement faire une demande de prêt classique en amont.

  • Veillez à vous renseigner sur votre éligibilité au PTZ en France avant de vous lancer dans ce type de projet.

  • Comme tout emprunt, le PTZ doit obligatoirement être accompagné d’une assurance.

Questions - Réponses

Comment faire un lissage de PTZ ?

Si vous êtes éligible au PTZ, vous devez par la suite faire une demande de crédit immobilier ordinaire en complément du PTZ. Vous vous retrouvez alors avec deux crédits et pour éviter de rembourser une double mensualité, il va falloir procéder à un lissage de vos crédits.

Quand commence le remboursement du prêt à taux zéro ?

La durée de remboursement du PTZ comprend une période de différé, pendant laquelle l'emprunteur ne fait aucun remboursement pendant 5, 10 ou 15 ans, en fonction de ses revenus. Le différé est suivi d'une période de remboursement du prêt sans intérêts durant 10 à 15 ans.

Quels avantages pour le lissage de PTZ ?

Le prêt lissé permet de réduire le poids du crédit bancaire lorsque vous êtes confronté au remboursement de mensualités cumulées, ce qui génère une charge financière considérable.

L’emprunteur ne payera donc qu’une unique mensualité globale.

Partagez l'article
avatar
Manager commercial
Vous avez une question sur cet article ?
Envoyez nous un message.
Poser une question

Sur le même sujet