Comment et combien épargner en fonction de son salaire ?

Épargner est une bonne habitude à prendre pour tout un chacun mais, bien entendu, les possibilités de mettre de l’argent de côté ne sont pas forcément les mêmes pour tous. Cela va en grande partie dépendre des revenus, autrement dit, des salaires perçus. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment épargner de la manière la plus efficace possible en fonction de vos revenus propres. Vous aurez ainsi une épargne de précaution en cas de coup dur ou pour financer certains projets sans mettre à mal votre budget mensuel.

Pour quelles raisons est-il indispensable d’épargner ?

Tout d’abord, rappelons ici l’importance de se constituer une épargne, même minime, et selon vos propres moyens. Le fait de vous constituer une épargne va tout d’abord vous permettre de faire face à certaines situations et à certains imprévus de la vie comme une maladie, les impôts, des frais de santé inattendus, une réparation d’équipement indispensable, une naissance, des travaux dans votre logement, une perte d’emploi ou encore une séparation ou un divorce. Personne n’est en effet à l’abri d’un coup dur. Avoir une épargne permet de voir arriver ces événements d’un œil plus serein, sans être contraint de prendre de crédit. , Mais dans la réalité, peu de français pensent à se constituer une telle épargne. Et pour ceux qui épargnent, le montant mis de côté chaque mois est souvent faible étant donné que plus de la moitié des épargnants ne placent que 10 à 50 € chaque mois sur leurs livrets ou comptes épargne. Ainsi, sur une année, la moyenne de l’épargne par français est de 1 190 € mais cette somme reste compliquée à atteindre si vous n’avez pas des revenus conséquents et percevez un faible salaire. Ce constat se veut également rassurant : si vous n’avez pas encore réussi à épargner, sachez que vous n’êtes pas le seul dans cette situation. C’est généralement lié à une crainte de manquer d’argent ou à une mauvaise connaissance des produits d’épargne et de placement en banque. En dehors du traditionnel livret A, il existe de nombreux produits plus intéressants en termes de rendement. Vous pouvez également vous tourner vers l'investissement boursier. Il vous suffit de consulter l’offre des banques en ligne pour vous en rendre compte. On constate également que les français qui épargnent le plus ne sont bien entendu pas les plus jeunes. En effet, en dessous de 30 ans, il est rare que l’on pense à mettre de l’argent de côté puisqu’on commence tout juste à profiter de ses revenus. A partir de 40 ans, et surtout par crainte de voir leurs revenus baisser avec la retraite, les français commencent à épargner de plus en plus. De la même manière, le statut professionnel ou la composition du foyer peuvent être des freins à la mise en place d’une épargne chaque mois. Un ouvrier qui a plusieurs enfants à charge ne disposera en effet pas des mêmes capacités d’épargne qu’un cadre célibataire et sans enfant.

Quel montant d’épargne est-il nécessaire de se constituer dans l’idéal ?

Intéressons-nous à présent au montant idéal d’une épargne de précaution. Il s’agit du montant à atteindre pour vous mettre à l’abri des aléas de la vie, et donc du montant à épargner par mois.
De manière générale, on considère qu’une épargne est sécurisante à partir du moment où elle atteint au minimum l’équivalent d’un mois de revenus. Mais il s’agit ici d’un minimum et, bien entendu, plus votre épargne sera importante et plus vous pourrez affronter l’avenir sereinement. Les spécialistes des problèmes financiers considèrent en effet qu’une épargne correcte doit vous permettre de faire face à vos dépenses sans aucun revenu pendant une période de 90 jours au minimum. Le montant à épargner va aussi dépendre de l’objectif que vous vous êtes fixés en ce qui concerne l’utilisation de cette épargne. En effet, l’épargne nécessaire ne sera pas la même pour une simple épargne de précaution que pour financer par exemple un apport dans le cadre d’un projet d’achat immobilier ou encore pour préparer votre retraite.

L’épargne idéale selon vos revenus :

Quelle est la part de votre revenu devez vous idéalement consacrer à votre épargne pour atteindre les objectifs fixés plus haut ? Selon le montant de vos salaires, le pourcentage que vous pourrez consacrer à cette épargne va varier plus ou moins fortement.

  • Si votre salaire est inférieur à 1 000€, vous épargnerez idéalement 5% de vos revenus.
  • Si vous gagnez entre 1 000 et 1 500€ par mois, cette épargne peut monter à 10%.
  • Si vous gagnez entre 1 500 et 2 000€ par mois, vous avez la possibilité d’épargner 15%.
  • Si vous gagnez entre 2 000 et 3 000€ par mois, vous pourrez épargner 30% de vos revenus.
  • Enfin, les personnes percevant un salaire de plus de 3 000€ par mois peuvent en épargner 35%.

Les chiffres que nous venons de vous communiquer ne sont qu’indicatifs et représentent un idéal. Vous devez bien sûr tenir compte de vos besoins afin de calculer votre capacité d’épargne. Pour cela, vous devez déduire de votre salaire les charges courantes et régulières dont :

  • Les dépenses pour votre logement comme le loyer, le remboursement de votre prêt et les diverses charges comme l’eau, le gaz ou l’électricité.
  • Les dépenses liées à votre abonnement de téléphone et d’Internet.
  • Vos frais de transport avec les frais d’essence ou de transport en commun.
  • Les frais d’assurance avec l’assurance de votre habitation, de votre véhicule, d’éventuelles assurances décès ou scolaires.
  • Vos crédits en cours avec le crédit immobilier, crédit auto, crédit à la consommation ou prêt personnel.
  • Le montant de vos impôts car si l’impôt sur le revenu est désormais prélevé à la source, il n’en est pas de même pour la taxe d’habitation, les impôts locaux ou la redevance TV.
  • L’ensemble de vos dépenses régulières comme le budget de vos courses et de vos achats et les frais pour vos enfants (école, cantine, garde..)
  • Les frais bancaires qu’on a souvent tendance à négliger.
  • Enfin, vous devez également prévoir une marge supplémentaire pour vos loisirs et vos vacances.

Ce qui vous reste une fois ce calcul effectué peut-être épargné en totalité ou en partie.

Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !