Achat Immobilier

Les 9 erreurs à éviter lors de son premier achat immobilier

Quand on fait son premier achat immobilier, on a toutes les chances de se laisser emporter par la passion et d’oublier de vérifier des choses… vraiment critiques. Passage en revue.

Erreur n°1 : Choiacheter son premier appartementsir le premier bien qu’on visite

Quoiqu’il arrive, forcez-vous à visiter au minimum 3 biens. Et encore, 5 serait plus prudent ! Plus vous verrez d’appartements différents, plus vous serez sûr de votre choix et vous développerez un œil acéré pour détecter tout ce qui ne va pas dans un appart.

Quand vous démarrez votre recherche, cela peut être un bon calcul de prendre le temps de visiter des appartements qui sur le papier ne collent pas à 100% à ce que vous recherchez. Vous apprendrez de ces visites, et on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise.

Erreur n°2 : Oublier qu’on ne sera pas seul dans son immeuble

La visite d’un appartement commence… dans la rue ! Inspectez la porte et la façade : est-ce qu’il y a des travaux à prévoir ? La cage d’escalier est-elle est bon état ?

Si l’appartement vous plaît vraiment, faites votre petite enquête. Sonnez chez vos futurs voisins et discutez avec eux. Est-ce que l’ambiance de la copropriété est bonne ? Y a t-il beaucoup de locataires dans l’immeuble (pas toujours idéal : vos voisins seront parfois moins respectueux) ? Du bruit ?

Et demandez au propriétaire ou à l’agent immobilier de vous fournir les procès-verbaux des dernières assemblées générales de la copropriété : cela vous renseignera sur les futurs gros travaux qu’il faudra financer.

Erreur n°3 : Ne pas anticiper son crédit immobilier

Vous êtes en CDI, votre chéri(e) aussi, bien sûr que la banque va vous faire crédit. Non ?

Non ! Vous n’êtes peut-être pas au courant de toutes les exigences de la banque. La priorité à ce stade est d’estimer votre capacité d’endettement. On a pensé à vous en construisant notre simulateur de prêt qui vous donnera des éléments de réponse en quelques minutes :

Ensuite, si vous faites une offre d’achat, n’oubliez pas de rassurer votre vendeur sur votre capacité à décrocher le prêt. Pour cela, nous vous proposons une promesse de financement après une brève étude de votre dossier.

Erreur n°4 : Lâcher trop vite sur les conditions suspensives

Après avoir fait une offre à votre vendeur, vous allez signer un compromis de vente. Notre conseil : prenez un notaire ! Cela ne vous coûtera pas plus cher, et vous aurez un expert dans votre camp pour vous accompagner et vous conseiller – en particulier sur les conditions suspensives.

Ces conditions vous permettent de dissoudre le compromis de vente sans pénalité dans certains cas. Les vendeurs ne les aiment en général pas beaucoup, mais ne les lâchez pas sans bien réfléchir ! La plus importante est la condition suspensive de financement : si vous ne trouvez pas de crédit dans le temps imparti, vous pouvez demander à annuler la vente. Rassurant.

Erreur n°5 : Ne pas penser à la revente

Saviez-vous qu’en moyenne les français gardent leur bien immobilier 7 ans ? Et c’est souvent moins pour les jeunes dont la situation familiale évolue vite. Il faut donc se demander si vous arriverez au minimum à revendre votre bien au même prix.

Demandez vous aussi si ce bien de vos rêves trouvera facilement repreneur : une excellente localisation est par exemple une bonne garantie.

Erreur n°6 : Sous-estimer les frais

Entre le prix de l’annonce immobilière qui vous a fait flasher et ce que va vraiment vous coûter l’appartement, il y a parfois une vraie différence. Tout le monde a en tête les frais de notaire et les frais d’agence, mais il y en a d’autres : les frais de garantie, les frais de dossier de la banque, les frais de courtage… pire, il n’est pas toujours possible de les inclure dans le crédit.

Chez Pretto, on a résolu au moins un problème : on ne prend jamais de frais de courtage, tout simplement 😊

Erreur n°7 : Accepter le prix sans négocier

Malheureusement, celle-ci ne s’applique pas à nos amis parisiens qui doivent bien souvent faire une offre au prix après 10 minutes de visite. Mais pour les plus chanceux qui achètent dans un marché immobilier moins tendu, n’oubliez pas que vous êtes peut-être en position de force par rapport au vendeur !

Renseignez-vous sur le prix du marché grâces à des estimateurs en ligne comme Meilleurs Agents et servez-vous des défauts de l’appartement pour négocier avec le vendeur en faisant une offre un peu en-dessous du prix.

Erreur n°8 : Négliger les aides

Il existe une multitude d’aides publiques destinées aux foyers modestes et primo-accédants. La plupart se concentrent sur l’aide au financement, avec des dispositifs comme le Prêt à Taux Zéro ou le Prêt Accession Sociale. Certaines collectivités ont leur propre mécanisme, comme le Prêt à Taux Zéro de la Ville de Paris.

Il y en a trop pour en parler ici, du coup on a fait un chapitre sur les Prêts aidés.

Erreur n°9 : Oublier de prendre du plaisir

Respirez un bon coup, vous êtes en train d’acheter un appartement, c’est génial 😊

Bien sûr, c’est un achat engageant, pour lequel il est conseillé de s’entourer d’experts. N’hésitez pas à solliciter votre notaire, c’est un peu votre médecin de famille de l’immobilier. Quand au crédit, nos conseillers Pretto seront aux petits soins pour en faire une simple formalité. Demandez l’aide d’un conseiller en écrivant à hello@pretto.fr !