1. Accueil
  2. Actualités
  3. Et si le tarot nous aidait dans nos choix immo ?
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Et si le tarot nous aidait dans nos choix immo ?
Actualités

Et si le tarot nous aidait dans nos choix immo ?

/v1612962360/logo/Favicon.svg
Marion
Mis à jour le 5 juin 2024
v1717512467/website/highlight/tirage-de-cartes-decision-immobiliere.png

Longtemps réservé aux initiés (voyantes, astrologues, médiums), le tirage de cartes se démocratise de plus en plus. Certains y croient dur comme fer, d'autres en rigolent, le dénigrent ou bien le redoutent. Pourquoi le tirage de cartes divise-t-il autant ? Qu’est-ce que cette pratique ésotérique dit de nous et de nos prises de décisions (notamment quand on doit trancher entre acheter ou rester locataire) ? Simple effet de mode ou outil d’aide à la prise de décision ? On a tiré les cartes pour le savoir…

Tirage de cartes : de quoi parle-t-on exactement ?

Le concept

Au détour d’une soirée feutrée, on vous le propose en chuchotant à voix basse. Mi-intrigué, mi-apeuré, vous hésitez. Cela ne vous ressemble pas. Vous êtes quelqu’un de raisonnable, de cartésien, de sérieux. Vous n’allez quand même pas tomber si bas… Pour autant, une partie de vous a follement envie de tester. Surtout que vous êtes très stressé concernant votre projet d’achat d’appartement. Cela pourrait vous aider.

Non, je ne vous parle pas d’Ayahuasca ni de champignons hallucinogènes (quand même), mais de tirage de cartes. Tarot, oracles… Peut-être avez-vous déjà eu l’occasion de vous faire tirer les cartes par un ami passionné de développement personnel, lors d’un événement bien-être ou encore un soir de pleine lune par une vieille tante qui sent le patchouli.

Si vous n’êtes pas familier avec cette pratique, le concept est simple : il suffit de poser une question et de tirer une carte pour recevoir un message de l’univers, de votre intuition, de vos anges gardiens ou de vos guides, appelez cela comme vous voulez. Utile quand on est pétri de doute dans sa vie amoureuse, dans la négo de son augmentation de salaire ou dans son projet d’achat immobilier… (rayez la mention inutile).

D’où cela vient-il ?

S’il est difficile de déterminer clairement l’origine du tarot, plusieurs documents attestent de son apparition en Italie du Nord au Moyen-Âge. Cette pratique divinatoire se serait ensuite répandue à travers l’Europe au XVe siècle, donnant naissance à sa version actuelle la plus populaire : le tarot de Marseille.

Composé de 56 cartes, le tarot était initialement utilisé comme de simples cartes à jouer (une bonne vieille belote avant l’heure), avant de devenir un outil divinatoire pour prédire l’avenir, rien que ça. Les oracles, quant à eux moins codifiés que le tarot, se déclinent autour de nombreux thèmes libres : nature, anges, féminité, chakras, planètes, lune…

De tradition à Tik Tok

Ces outils s’utilisent aussi bien dans une démarche prédictive que de développement personnel. Un business juteux, le marché du développement personnel représentant 71 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022.

Et cette mode n’est pas passée inaperçue : des rayons de librairies aux contenus dédiés sur les réseaux sociaux (prédictions sur Instagram, tirages en direct sur TikTok), une véritable fascination s’opère pour les cartes de divination.

Il faut dire que tous les ingrédients sont réunis pour séduire les néo adeptes de l’ésotérisme - dont la Gen Z en quête de sens et de réassurance : cartes au design léché et à l’univers graphique toujours plus élaboré. Au-delà de la fonction première du jeu, on recherche aussi une esthétique qui nous touche, nous appelle, nous parle.

Prise de décision : pourquoi on se tire les cartes ?

J’ai tiré les cartes pour vous

D’où vient ce renouveau ? Que cherchons-nous réellement quand on se fait tirer les cartes ? Pour mieux comprendre cet engouement, j’ai donné de ma personne : j’ai tiré les cartes à mes collègues.

Bon, il faut savoir qu’entre deux articles, il m’arrive parfois de faire des tirages de tarot à mes proches. Non pas pour leur prédire l’avenir, mais plus pour leur permettre de se questionner et d’ouvrir des perspectives face à une situation bloquante.

C’est comme cela qu'un midi pluvieux, je me suis retrouvée à tirer les cartes à une bonne partie de l’équipe marketing de Pretto. (On s’occupe comme on peut sur la pause déj, que voulez-vous).

L’une de mes collègues était en plein projet d’achat de maison à la campagne avec son mari. Elle avait déjà fait plusieurs visites, mais les recherches faisaient chou blanc. Elle se questionnait beaucoup et voulait savoir comment son projet allait évoluer. Après lui avoir demandé de poser sa question de façon claire et précise (“Quelle attitude adopter concernant mon projet d’achat ?”), je bats les cartes, je lui fais couper avec la main gauche (la main du cœur, bien sûr), puis elle choisit 5 cartes.

Avec le livret explicatif sous le bras, je décrypte les cartes à voix basse (non pas pour provoquer un effet mystique, mais pour respecter ceux qui bossent à côté). Son tirage évoque un changement de plan soudain auquel il faut s’adapter, mais qui offre de belles perspectives à la clé (la carte de la maison dieu, pour les connaisseurs). Le tarot lui conseille de faire preuve de patience et d’adaptabilité pour que son projet aboutisse. Elle hoche la tête, attentive à certains mots qui font écho à ce qu’elle vit. Je la laisse tirer le fil de sa réflexion et faire ses propres associations afin de ne pas interpréter les choses à sa place.

Pendant ce temps, d’autres personnes de l’équipe marketing nous observent. Curieux, intrigués ou sceptiques, une atmosphère particulière règne dans le bureau silencieux. Très vite, une personne demande elle aussi un tirage, puis une autre et une troisième. Amour, finances… Même les plus sceptiques ont envie de s’essayer à cette expérience. Pourquoi donc ?

En quête de sens, de contrôle ou de sécurité ?

Dans le monde actuel où l’avenir est plus qu’incertain (guerres, crise climatique, inflation, fragilité de la santé mentale…), nous avons besoin de nous raccrocher à une dimension plus spirituelle, comme l’explique Sophie Bartczak, directrice éditoriale Développement personnel et Ésotérisme aux éditions Leduc et Animae :

"Cette appétence répond à un besoin de quête de sens. Déployer un jeu de tarot ou un oracle nous permet de faire un break avec le tout rationnel, nous partons à la rencontre de choses plus subtiles. Cette ouverture fait du bien face aux aléas de l'existence.”

De la même manière que les synchronicités ou les heures miroirs, les cartes nous délivrent des messages auxquels nous pouvons rattacher du sens. Or, dès que nous trouvons du sens dans une situation incertaine, nous reprenons le contrôle. Un sentiment rassurant pour le cerveau qui cherche en permanence à stabiliser l’information, d’autant plus quand on vit une période troublée (par exemple quand vous ne savez pas si cette personne partage votre amour ou si vous allez obtenir votre prêt immobilier).

En effet, face à la peur, aux doutes, à la frustration, on cherche à trouver des réponses, quel que soit le moyen :

Notre cerveau archaïque a besoin de faire des prévisions. Par exemple, quand on attend une réponse ou une information, on aura souvent tendance à préférer recevoir une mauvaise nouvelle plutôt que de rester dans l’incertitude.
Sarah Bezençon, psychologue.

Les cartes offrent un moyen de se rassurer via des rituels établis : on bat les cartes, on leur insuffle notre énergie en soufflant dessus, on les coupe de la main gauche… On se raccroche à quelque chose qui nous dépasse, de plus ancien, plus grand.

Un support de réflexion et d’échange

Au-delà du côté prédictif, le tarot et les oracles permettent aussi de matérialiser une problématique. Un peu comme si on sortait concrètement de sa tête ce qui nous tracassait. Un tirage peut en effet faire émerger des discussions alternatives pour sortir du prisme habituel du problème. Il permet d’observer la situation sous un nouvel angle afin de prendre du recul.

Un tirage (au bureau entre deux réunions, par exemple) c’est aussi et surtout un moment privilégié où l’on est écouté, non jugé, compris. On a toutes et tous envie d’entendre des choses sur soi pendant 15 minutes (bon, surtout si c’est positif, sinon moins).

Bref, qu’on y croit ou non, les cartes font réfléchir et offrent des perspectives nouvelles, ce qui est déjà beaucoup, notamment quand on est en stress pour acheter sa future maison

Attention
  • Les cartes sont un outil d’aide à la prise de décision, mais elles ne peuvent pas répondre à tous nos questionnements. Elles ne sont pas parole d'Évangile, et si vous cherchez à définir le montant de votre apport via un tirage de cartes, on vous recommandera plutôt de contacter les experts Pretto, plus calés que le tarot…
  • Lorsque la pratique n'est pas bien encadrée ou devient trop régulière, il convient d’être prudent pour ne pas tomber dans une forme d’addiction.
  • Si on a tendance à prendre les messages des cartes très à cœur, il est préférable de les utiliser avec parcimonie.

Adepte ou non du tirage de cartes, ce qui compte finalement dans une prise de décision, c’est de pouvoir en parler. Au tarot, à ses amis, ses collègues ou à son expert Pretto. Partager ses ressentis, les verbaliser et les conscientiser, offre souvent le recul nécessaire pour faire un choix éclairé.

Sur le même sujet