1. Accueil
  2. Acheteur immobilier
  3. Profil acheteur immobilier
  4. À quel âge devient-on propriétaire ?
  1. Accueil
  2. Acheteur immobilier
  3. Profil acheteur immobilier
  4. À quel âge devient-on propriétaire ?

À quel âge devient-on propriétaire ?

avatar
Catherine
Mis à jour le 29 nov. 2023
À quel âge devient-on propriétaire ?

Vous avez fêté vos trente printemps (chanceux) et vous vous posez la question : est-ce que ça ne serait pas le bon âge pour devenir propriétaire ? Rien d’étonnant à cela quand on sait que pour une majorité de Français, avoir son chez-soi demeure une priorité. Mais concrètement, aujourd’hui, à quel âge devient-on proprio ?

Des Français proprios à 32 ans

Ah, l’accès à la propriété. Malgré la brusque hausse des taux ces derniers mois et des prix de l’immobilier toujours très élevés, on pourrait croire les Français un brin échaudés. Et pourtant, la dernière édition du baromètre Procivis-Harris Interactive révèle que pour 61 % des Français non propriétaires, l’accès à la propriété demeure une priorité. Et aujourd’hui, l’âge médian pour devenir propriétaire se situe à 32 ans.

Des trentenaires pour qui posséder son appartement ou sa maison représente un excellent investissement et permet de se constituer un patrimoine. Exit les loyers à fond perdu -qui peuvent grimper (contrairement à une mensualité qui elle reste fixe) !

Mais décrocher un crédit immobilier se fait à conditions (surtout par les temps qui courent) et nécessitent une certaine stabilité financière. Rien d’étonnant donc à ce que l’âge moyen pour devenir proprio se situe dans la trentaine. Le temps de trouver ce précieux CDI qui facilite l’obtention d’un prêt (même si c’est possible de s’en passer) et de se constituer une épargne qui rassurera la banque et pourra servir d’apport.
Recevez gratuitement l'Ebook Pretto
Retrouvez toutes les infos dont vous avez besoin pour devenir propriétaire. On vous explique en détails toutes les étapes d'un achat immobilier.
v1713277327/reveal/static-asssets/illustrations/static/HandBook.png
v1713277327/reveal/static-asssets/illustrations/static/HandBook.png

On devient proprio plus tôt en Île-de-France qu’en Corse

Reste que l’on n’est pas tous égaux face à l’accès à la propriété et que, d’une région à l’autre, l’âge moyen des primo-accédants peut varier. Ainsi, c’est en Île-de-France qu’on devient propriétaire le plus tôt, à 31 ans.

A l’inverse, c’est en Corse qu’on saute le pas le plus tard, à 34 ans. Et il en va de même pour l’Occitanie, dans le Grand-Est ou encore en Centre-Val-de-Loire.

Quels facteurs entrent en ligne de compte ? Les revenus, bien sûr, qui permettent d’accéder plus rapidement à l’achat immobilier et de se constituer plus facilement une épargne. Les prix de l’immobilier entrent également en ligne de compte. Tout comme l’apport - qu’il s’agisse de l’épargne mise soigneusement de côté ou bien de dons familiaux et d’héritages.

Téléchargez Pretto Search
L'appli qui vous alerte dès qu'un bien est publié sur les plus grands sites d'annonces immobilières.
v1713277327/reveal/static-asssets/illustrations/static/HandPhone.png
v1630483639/bricks/static-assets/store_badge-android.svgv1630483640/bricks/static-assets/store_badge-ios.svg
v1713277327/reveal/static-asssets/illustrations/static/HandPhone.png

Des primo-accédants de plus en plus jeunes

Bonne nouvelle : même si les taux ont connu une flambée depuis 2022, l’âge des primo-accédants ne cesse d’avancer ! En effet, une étude du Conseil Supérieur du Notariat indique qu’en 2015, l’âge moyen se situait alors entre 36 et 38 ans.

Rappelons qu’entre 2015 et 2022, les taux ont baissé pour atteindre des taux jamais vus (on écrase une petite larme en repensant à ce taux inférieur à 1 %, une autre époque) et ont permis à de nombreux jeunes d’acheter leur résidence principale. Sans compter que les banques octroyaient alors des crédits avec un apport très faible, voire même sans apport. Un sacré appel d’air pour de nombreux primo-accédants !

Aux dernières nouvelles, l’âge médian des primo-accédants demeure stable à 32 ans. Faut-il s’attendre à ce qu’il augmente, du fait des taux aujourd’hui aux alentours des 4,5 % et d’apports toujours plus élevés ? Bien difficile de faire des pronostics. Le signal positif en cette fin d’année, c’est que les banques se repositionnent enfin sur le crédit immobilier, en proposant des taux préférentiels à certains profils, notamment aux primo-accédants.

Mais même si l’âge auquel on devient proprio avance, il convient tout de même de souligner que la capacité d’emprunt des primo-accédants a pris un sacré coup dans l’aile, du fait de la hausse des taux mais aussi de l’augmentation des prix de l’immo. On peut toujours acheter, mais moins grand.

Ainsi, en l’espace d’un an, les Parisiens ont perdu 4 mètres carrés. Les Nantais en ont perdu 8, quant Strasbourgeois 15. Mais parmi les plus grandes villes françaises, c’est à Lille que la capacité d’achat a le plus fondu : les aspirants proprios ont perdu 20 mètres carrés !
De quoi contraindre les candidats au prêt immobilier à revoir leur copie et leurs ambitions. On vous rassure, il existe toujours des façons d’optimiser son dossier lorsqu’on souhaite décrocher un crédit immobilier. Dézonage, prêt à taux zéro et achat dans le neuf, négociation agressive… Il existe bien des leviers pour améliorer son profil emprunteur et doper un peu sa capacité d’emprunt.

Besoin de conseils ? N’hésitez pas à en discuter avec un professionnel, qui passe ses journées et ses nuits (enfin peut-être pas jusque-là quand même, même si nos courtiers n’hésitent pas à mouiller le maillot) à trouver les meilleures solutions pour aider les Français à devenir proprios.

Et qui sait, vous ferez peut-être bientôt encore baisser l’âge moyen auquel on devient propriétaire de son chez soi ?

Sur le même sujet