1. Acheter pour de la location saisonnière : quelles spécificités ?

Acheter pour de la location saisonnière : quelles spécificités ?

Vous souhaitez acheter une résidence secondaire ou tout simplement dans l’immobilier ? La location saisonnière consiste en une location de courte durée (allant d’une nuit à quelques mois) dans un meublé de tourisme, qui n’est pas destiné à un usage d’habitation principale pour les locataires.

Pretto vous explique comment et pourquoi devenir propriétaire d’une location saisonnière peut être LA solution pour vous assurer un revenu additionnel. Suivez le guide !

Quels sont les avantages de la location saisonnière ?

Tout d'abord, le logement est totalement à vous lorsqu’il n’est pas loué. Il peut ainsi être considéré comme une résidence secondaire !

Mais pouvoir aller à la mer ou à la montagne quand vous le souhaitez n’est pas le seul point positif à ce type de location.

Une bonne rentabilité locative

Si votre logement est bien situé et que vous avez une bonne gestion de votre location, il peut vous rapporter gros.

Certes, le taux d’occupation est réduit à quelques moments phares mais ce taux est compensé par des loyers saisonniers élevés : la moyenne est d’environ 500 € la semaine pour un appartement de petite taille. Alors tournez-vous vers des zones géographiques populaires et optimisez vos sources de visibilité !

  • Calcul du taux d'occupation

Le taux d’occupation d’une location saisonnière est le rapport entre le nombre de jours où la propriété a été réservée et le nombre de jours où elle peut être louée.

Imaginons. Marie met son bien en location du 1er au 31 mars. Cela nous donne un total de 31 jours. Son bien a été réservé pendant 20 jours.

Cela nous donne :

Le taux d'occupation du bien mis en location par Marie est de 64,5 %.

Si vous voulez calculer efficacement le taux d'occupation, prenez une durée minimum d'un mois. Veuillez à bien exclure les jours où vous souhaitez que votre bien ne soit pas loué. Par exemple si vous voulez que votre bien soit disponible à la location pour 25 jours dans le mois, le calcul se fera sur ces 25 jours.

Des risques d’impayés bien moindres

En investissant dans un logement locatif traditionnel, vous avez un toujours un risque que votre locataire ait des retards de paiement voire même, ne vous paie pas du tout. Dans le cas d’une location saisonnière, ces risques sont moindres puisque le paiement se fait en amont.

Cette avance de trésorerie est un gage de sérénité pour vous !

De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !

Quel type de bien pour ma location saisonnière ?

Avant d’investir, il est important de réfléchir en amont à quel type de bien vous allez acheter. Ce n’est pas un choix à prendre à la légère puisque tous les biens ne sont pas adaptés à la location saisonnière et chacun a ses avantages et inconvénients :

  • Le studio : C’est le bien le plus facile d’accès puisque c'est le moins cher. Mais qui dit facile d’accès, dit beaucoup d’offres. Aussi, il va falloir se démarquer en offrant un bien unique pour le louer facilement.
  • Le T2 : Ce type de bien permet de toucher une large clientèle (amis, voyageur seul, couple …) et est donc bien adapté à la location saisonnière.
  • Le T3 : Ce bien permet d’accueillir entre 6 et 8 personnes. Il est donc intéressant pour les familles nombreuses ou les groupes d’amis. Ce type de bien n’est pas recommandé en ville où le prix du m2 est plus élevé.

Où investir pour la location saisonnière ?

Après avoir choisi le type de bien qui vous intéresse, vous devez réfléchir à l’endroit où implanter votre location. Une nouvelle fois, ce n’est pas un choix à prendre à la légère donc prenez le temps pour imaginer votre bien.

Définissez bien votre projet d’achat

Pour décider de l’emplacement de votre logement, il faut que vous ayez en tête les raisons qui vous poussent à investir. Est-ce pour posséder une résidence secondaire ou bien pour investir dans l’immobilier ?

Dans le premier cas, choisissez un endroit qui vous plaît selon vos goûts et couleurs.

Si au contraire vous souhaitez optimiser votre investissement, alors prenez en compte les critères des futurs locataires pour atteindre une bonne rentabilité brute.

Mer, montagne ou ville ?

Pour investir dans un bien à mettre en location saisonnière, trois emplacements s’offrent à vous :

  • le bord de mer
  • la montagne
  • la grande ville

Chacune de ces options a des avantages et des défauts. Chacune d'elles attire une clientèle spécifique. Par exemple, les logements de montagne sont plus souvent occupés lors de la saison hivernale (mais ils peuvent être loués très chers) tandis qu’un appartement en ville n’a pas de saison haute ou basse.

Bon plan

Une fois votre projet défini, vous disposez de nombreuses solutions pour trouver votre bien : agence, chasseur immobilier, sites de recherche ou applis...

Nous avons justement développé Pretto Search pour vous accompagner dans votre recherche immobilière. L'appli vous permet de rassembler en un seul et même endroit les annonces des grands sites en évitant les doublons. Vous gagnez ainsi un temps considérable tout en menant votre recherche de manière efficace !

Comment gérer mon investissement locatif à distance ?

Être propriétaire d’un logement saisonnier signifie que vous devrez avoir une bonne gestion à distance puisque la plupart du temps, vous ne vivez pas à côté de votre bien.

Bon plan
Pretto vous conseille de vous inscrire sur des plateformes comme Airbnb, Booking ou Abritel qui sont largement répandues et concentrent un grand nombre d’utilisateurs.

Vous pouvez également installer un « casier » automatique pour que votre locataire ait accès aux clés en toute sécurité. Cela offre une flexibilité pour l’arrivée du locataire et peut vous éviter de passer par une agence.

De plus, la location à courte durée est synonyme de ménage régulier puisqu’il faut changer les draps, laver les serviettes et évidemment nettoyer le logement entre chaque changement de locataire.

Bon plan
Pretto vous conseille de passer par des agences de conciergerie locales qui gèrent intégralement les locations et vous évitent de perdre du temps à chercher quelqu’un pour s’en occuper.

Il est nécessaire d’avoir une bonne coordination et d’être facilement disponible pour répondre aux possibles questions de votre locataire !

Quelques précautions à prendre pour sa recherche

Avant de vous lancer, nous vous conseillons de bien vous renseigner sur la rentabilité locative, en regardant notamment le marché immobilier et l’attraction de la zone ainsi que les réglementations régionales et locales.

Vérifier la demande locative

Afin de louer dans les meilleures conditions possibles, il vaut mieux se renseigner sur la demande locative dans la région.

Bon plan
Pretto vous conseille de sélectionner un endroit touristique ou prisé, dans lequel il y a de la vie et de l’animation toute l’année. Bref un endroit qui soit attractif, qui donne envie et situé près d’activités locales !

De plus, projetez-vous dans le quartier. Demandez-vous à quoi il ressemblera dans 5, 10, 15 ans : Un secteur qui souffre d’une mauvaise réputation attirera des locataires moins solvables et peut se déprécier avec le temps. Au contraire, un quartier en vogue, dynamique ou balnéaire suscitera l’engouement.

Vérifier la réglementation en vigueur

En France, il existe trois niveaux de législation régissant la location saisonnière.

  • La loi du 6 juillet 1989, complétée par la loi Alur, régule les locations à courte durée à niveau nationale. Selon celles-ci, la durée cumulée de location ne doit pas dépasser les 4 mois.

  • Au niveau des agglomérations, certaines grandes villes ont leur propre législation et il vous faudra peut-être une autorisation pour modifier l’usage de votre logement.

  • Au niveau de la ville vous devez déclarer votre location en mairie et payer la taxe de séjour. Certains immeubles ont également leurs propres règles et peuvent tout simplement interdire la location.

Alors, renseignez-vous en amont sur les différentes réglementations !

A retenir
  • La location saisonnière peut être une source de revenu supplémentaire fiable et ponctuelle
  • Demandez vous pourquoi vous souhaitez investir dans un logement secondaire et choisissez le type de bien et la zone géographique en fonction
  • Renseignez-vous en amont sur la demande locative et la réglementation en vigueur pour optimiser votre investissement
  • Ayez conscience qu’un bien saisonnier demande une gestion à distance et une bonne coordination entre le locataire et vous-même
Mis à jour le 21 septembre 2020
avatar
Lauriane Potin
Content Manager
Sur le même sujet