Pour vos travaux, prêt consommation ou crédit immobilier ?

Ça y est, vous avez repéré la maison ou l’appartement dont vous rêviez ! Vous souhaitez cependant y faire des travaux : nouvelle cuisine, ravalement de façade ? C’est ici que se pose la fatidique question : pouvez-vous les financer grâce à votre prêt immobilier ?
Plusieurs options s’offrent en effet à vous : piocher dans votre épargne ou emprunter la somme par le biais d’un prêt immobilier ou consommation.

Pour vous guider dans votre choix, nous avons regroupé ici toutes les questions que vous vous posez sur le sujet. Au final, vous verrez que ce ne sont pas des travaux d’Hercule !

1. Prêt travaux, prêt immobilier, épargne : quel choix pour financer mes travaux ?

La première question est de savoir quelles sont vos options pour payer vos travaux. Trois choix s’offrent ainsi à vous : l’épargne personnelle, le prêt consommation (ou prêt travaux), ou bien le prêt immobilier.

L’épargne personnelle

C’est certainement la solution la plus simple : vous financez vous-même la venue d’une société ou achetez le matériel pour réaliser les travaux. D’autre part, vous n’avez pas l’obligation de montrer vos devis à la banque.

Vous pouvez aussi dire adieu aux coûts de garantie, d’assurance et d’intérêts liés à l’emprunt travaux ! Mais pour être certain que votre épargne est suffisante, il est nécessaire de bien évaluer vos travaux afin d’éviter les mauvaises surprises.
Exemple

Ted souhaite acheter une maison en banlieue pour laquelle il dispose d’une épargne de 60 000. Le prix du bien est de 300 000 € et il souhaite effectuer des travaux à hauteur de 25 000 €. Au lieu d’amener effectivement la totalité de son épargne en apport, il a tout intérêt à amener 10 % d’apport, soit 30 000, et de garder le reste de son épargne pour financer ses travaux sans passer par la banque.

Cependant, en période de taux très bas, il peut être plus intéressant d’investir cette épargne : le prêt coûte en effet moins cher que le rendement de certains placements ! Vous pouvez aussi vous rendre compte que votre épargne n’est pas suffisante pour financer les travaux souhaités. Vous pouvez donc emprunter la somme suffisante, tant que vous estimez précisément vos besoins.

Le prêt consommation

Le prêt consommation est simple et rapide à obtenir. S’il a pendant longtemps été limité à un montant de 75 000 €, ce n’est plus le cas depuis 2016. Il n’y a ni prise de garantie immobilière (pas de caution, pas de garantie hypothécaire), ni obligation d’assurance. Attirant n’est-ce pas ? Pas si vite ! Un prêt consommation soulève malgré tout certaines contraintes :
  • La durée de remboursement est très courte : elle est souvent comprise entre 1 et 7 ans ;
  • Le taux du prêt est plus élevé qu’un prêt immobilier ;
  • Il est difficile de lisser un prêt consommation à un prêt immobilier donc les mensualités s’y ajoutent. Cela réduit donc votre capacité d’endettement pour de futurs projets. Il peut même vous empêcher de contracter d’autres prêts si vous atteignez le maximum de votre capacité d’endettement.
Nous n’avons qu’un seul conseil : déterminez soigneusement vos projets à court et moyen terme si vous souscrivez un crédit consommation. Si vous ne souhaitez pas payer des mensualités trop élevées et garder une réelle capacité d’endettement et un reste à vivre acceptable, ce type de prêt n’est peut-être pas la bonne solution.
Si vous souhaitez effectuer des travaux quelques années après l’achat de votre bien, c’est également vers le crédit travaux qu’il faut vous tourner. Mais n’hésitez pas à vous renseigner pour savoir si vous pouvez bénéficier de prêts aidés pour vos projets : l’éco-PTZ ou le Prêt Accession Sociale peuvent ainsi vous servir à financer vos travaux.

Le prêt immobilier

Vous avez la possibilité de financer vos travaux à l’aide d’un prêt immobilier s’ils font partie intégrante de votre projet et qu’ils ne dépassent pas 10 % du montant du bien. Cependant, la banque demande des devis précis pour vous financer, il faut donc vous renseigner à l’avance. Considérez les travaux comme faisant partie de votre emprunt, ils doivent donc être pris en compte au même titre que le prix du bien en lui-même ! En échange d’un chiffrage précis, la banque peut ainsi accepter de financer vos travaux à l’aide d’un prêt immobilier.

N’hésitez pas à faire une simulation sur notre site pour voir de quelle manière vous pouvez financer vos travaux au sein de votre emprunt immobilier.

2. Pourquoi intégrer les travaux dans mon prêt immobilier ?

Intégrer les travaux directement dans votre prêt immobilier vous permet de bénéficier de nombreux avantages :

  • Si vous prenez un prêt consommation en plus de votre prêt immobilier, les montants s’ajoutent, ce qui peut être pesant financièrement. En les intégrant à votre crédit immobilier, vous pouvez lisser les deux montants pour n’en faire qu’une mensualité, ce qui allège le portefeuille.
  • Les taux du prêt immobiliers sont plus bas que ceux du prêt consommation.
  • Vous pouvez financer vos travaux sur un temps plus long que pour le prêt consommation
  • La banque débloque les fonds au fur et à mesure de l’avancement des travaux puisque c’est elle qui paye directement les prestataires sur présentation des factures
  • Vous pouvez aussi décaler le paiement des mensualités tant que le logement n’est pas habitable. Cela vous évite ainsi de devoir payer à la fois votre loyer et les mensualités de votre prêt. Mais attention, ces solutions déclenchent le paiement d’intérêts intercalaires !

Nos conseillers sont experts du crédit immobilier et vous aident à négocier tout cela auprès de la banque. Notre simulation vous permet d’intégrer les travaux immédiatement dans votre projet. Pratique et efficace !

3. Comment intégrer les travaux dans mon prêt immobilier ?

Vous pouvez demander à intégrer le financement de vos travaux dès la contraction du prêt immobilier par la banque. Il vous suffit de lui transmettre des devis indicatifs afin d’avoir une estimation précise du montant à financer. Mais vous gardez une certaine souplesse ! En effet, rien ne vous oblige à passer effectivement par le prestataire qui vous a fourni ces devis, tant que vous ne dépassez pas l’enveloppe allouée par la banque. Et si vous dépensez finalement moins que prévu, tant mieux ! Le prêt est ajusté sur le montant effectif débloqué (quand il est inférieur à la somme demandée).

Exemple
Robin a reçu des devis de la part d’un prestataire chiffrant ses travaux à 32 000 €. La banque accepte de les financer sur la base de ce devis. Mais Robin opte finalement pour un autre artisan, qui envoie ses factures directement à la banque pendant la durée des travaux. Et, surprise, les matériaux coûtent finalement moins cher que ce qui était estimé ! Ses travaux lui ont coûté 25 000 € au total. La banque ne débloque donc pas la somme supplémentaire.

Attention cependant, votre prêt immobilier ne peut couvrir que certains types de travaux. Vous n’êtes pas sûrs que vos travaux soient finançables de cette manière ? Ca tombe bien, on vous a fait un tableau pour vous aider à y voir plus clair :

Travaux à financerÉligible à un prêt immobilier ?

Cuisine équipée sans électroménager

oui

Électroménager

non

Salle de bain

oui

Portail extérieur

oui

Porte de garage

oui

Jardin : meubles ou espaces verts

non

Volets

oui

Toiture

oui

Ravalement

oui

Travaux votés par les assemblées générales des syndics de copropriété

oui

Chaudière

oui

Carrelage

oui

Cheminée

oui

Dressing

oui

Véranda

oui

4. Quels justificatifs dois-je amener à la banque pour financer mes travaux ?

Sachez que quel que soit le type de prêt que vous effectuez (consommation ou immobilier), la banque demande des documents pour justifier la somme qu’elle vous prête.

Si vous souhaitez intégrer le financement des travaux à votre prêt immobilier, vous aurez donc besoin de devis fermes et précis. Vous aurez besoin d’un artisan capable de chiffrer avec précision afin d’éviter les mauvaises surprises : vous ne pourrez pas augmenter le montant de votre prêt immobilier si le coût final dépasse les estimations ! Mais vous pouvez toujours décider de changer de professionnel, tant que vous restez dans votre enveloppe de travaux.

Même dans le cas d’un prêt consommation, la banque vous demande les devis, bons de commande et factures.

Enfin, elle pourra vous demander des documents différents selon votre financement. Dans le cas de l’éco PTZ par exemple, vous devez apporter, en plus des devis chiffrés, les certificats permettant d’identifier l’entreprise comme bénéficiant du signe RGE (Reconnu garant de l’Environnement).

5. Est-ce que je peux faire les travaux moi-même ?

Avec un prêt immobilier, vous ne pouvez pas faire les travaux vous-mêmes, il faut passer par un entrepreneur ! Cela peut donc augmenter le coût puisque vous devez passer par des professionnels. Sachez également que vous ne serez généralement pas maître de l’argent débloqué, puisque les banques paient souvent directement les prestataires.

Si vous souhaitez absolument effectuer les travaux vous-mêmes, vous pouvez passer par un crédit consommation. La banque verse directement la somme sur un compte dédié, mais elle n’est pas affectée : vous pouvez utiliser ces fonds pour financer des travaux que vous effectuez vous-même. Mais, comme dit plus haut, cela ne veut pas dire que la banque ne demande pas de documents pour justifier le montant débloqué.

6. Faire une simulation pour ses travaux, c’est possible !

La bonne nouvelle est que vous disposez de plusieurs outils de simulation pour financer vos travaux.

Certains outils en ligne vous permettent ainsi de simuler un montant prévisionnel des travaux lors de votre recherche de bien. Cela vous permet de savoir si vous pouvez effectivement supporter le coût des travaux que vous imaginez. Et vous évite de vous engager à acheter un bien pour lequel vous ne pourrez pas trouver de financement !

Vous pouvez également utiliser le simulateur Pretto afin de connaître votre capacité d’emprunt et le taux auquel vous pouvez prétendre auprès des banques. Notre questionnaire inclut les travaux dès la première simulation, et nos conseillers sont à votre écoute pour vous orienter vers le meilleur crédit.
A retenir
  • Vous pouvez financer vos travaux grâce à votre épargne personnelle, un prêt consommation ou un prêt immobilier
  • Un prêt immobilier est moins cher qu’un prêt travaux, mais il ne couvre pas tous les types de travaux et vous devez passer par un professionnel
  • La banque demande des justificatifs pour vous financer, l’anticipation est donc clé au moment de la négociation de votre crédit
  • La meilleure solution pour savoir si vous pouvez financer vos travaux à l’aide d’un crédit immobilier ? En parler à nos conseillers !
Sur le même sujet