Taux immobilier

Comparer les taux immobiliers : me propose-t-on le bon taux ?

Pour financier votre achat immobilier, vous prenez un crédit immobilier. Une ou plusieurs banques vous font alors des offres avec un certain taux d’intérêt immobilier, mais comment savoir si ce taux est le bon pour vous ? Comparez les taux immobiliers pour être sûr de choisir la bonne offre de prêt.

Comparer les taux immobiliers : quels sont les coûts des différentes offres ?

Commencez par demander des propositions prêt à plusieurs banques pour vous faire une idée des conditions d’emprunt. Par ailleurs, cela vous permet de comparer les coûts et conditions associés aux différentes propositions et ainsi mieux choisir votre crédit immobilier.

Eléments d’une offre de prêt

La banque vous a envoyé une offre de prêt. Tant que vous ne l’avez pas signée et renvoyée, vous n’avez rien à payer. Vous ne pouvez accepter qu’une seule offre, donc prenez le temps de les comparer. L’offre mentionne d’abord la ou les personnes qui empruntent, l’organisme prêteur et éventuellement les personnes qui se portent cautions. Les stipulations, assurances et sûretés figurent aussi sur votre offre.

Le document détaille ensuite la nature du prêt, son objet et ses modalités. Vous savez quand les fonds seront disponibles, quand les intérêts sont dus et quand vous devrez rembourser votre crédit grâce à l’échéancier des amortissements. Vous pouvez avoir des conditions particulières qui doivent aussi être inscrites sur l’offre.

Dans un deuxième temps, vous avez toutes les informations liées au coût de votre crédit. Son montant, ses intérêts… Saviez-vous que le coût total ne correspond pas seulement à la somme des intérêts ? En effet, vous souscrivez à une assurance emprunteur et vous avez des frais de garanties qui s’y ajoutent. Toutes les conditions données par l’offre de prêt resteront identiques pendant trois mois minimum, c’est une exigence de la loi Scrivener 2. Ces conditions ne changeront plus une fois que vous aurez signé l’offre, donc n’hésitez pas à négocier avant de l’accepter.

Le TAEG comme référence du coût de votre crédit

Le taux annuel effectif global (TAEG) est un indicateur qui permet de calculer le coût total de votre crédit. Il résume tous les frais énumérés par l’offre de prêt et il utilise le taux nominal de votre emprunt pour en déduire le coût du financement. Pour comparer deux offres, vous n’avez plus qu’à comparer leur TAEG, qui doit figurer sur le document.

Pour être exhaustif, le TAEG comprend :

  • Le taux nominal de votre crédit
  • Les frais de dossier
  • Le coût de l’assurance
  • La commission versée auprès de l’intermédiaire bancaire
  • Les frais de garantie
  • Les frais de gestion de compte
  • La souscription de parts sociales si la banque le demande

Les frais de dossier et de courtage peuvent être évités si vous passez par Pretto ! Mais sachez que nous ne pouvons plus traiter avec une banque qui vous a déjà fait une offre, donc pensez à simuler votre prêt avec nous avant de commencer vos démarches auprès des banques.

Comparer les taux immobiliers ne suffit pas

Le taux d’intérêt immobilier n’est pas la seule caractéristique de l’offre que vous devez considérer. Un emprunt abordable ne vous apporte pas forcément tout le confort dont vous avez besoin pour rembourser votre crédit dans les meilleures conditions.

Pensez à l’avenir, négociez des flexibilités

Vous avez comparé les coûts liés aux crédits que les banques vous proposent, mais ne vous arrêtez pas là. En effet, vous ne voulez pas seulement choisir l’emprunt le moins cher, vous voulez surtout choisir un emprunt qui corresponde à vos besoins. Peut-être avez-vous une situation particulière qui demande des conditions de prêt adaptées. À l’aide d’un courtier immobilier, vous pouvez négocier avec la banque pour obtenir un crédit qui corresponde davantage à vos attentes. Nous pouvons par exemple vous conseiller sur l’apport personnel en fonction de votre capacité d’emprunt, y compris si vous voulez emprunter sans apport.

Pour les profils particuliers, un courtier pourrait négocier pour vous des conditions de prêts spécifiques. Prenons l’exemple du prêt à paliers. Particulièrement adapté aux professions libérales, ce type de crédit vous permet de calquer le montant de vos mensualités sur les revenus anticipés. Si vous avez une situation financière stable mais que les pièces demandées par la banque ne vous permettent pas de prouver cette stabilité, le courtier est la clé de votre projet. Chez Pretto, nous vous proposons nos services gratuitement, pour obtenir un taux plus faible et pour négocier vos conditions d’emprunt (IRA, assurance, garanties…).

Vérifiez les frais bancaires 

Saviez-vous qu’en 2016, les Français ont payé en moyenne 229 € de frais bancaires ? C’est le fruit d’une étude de Bankin’ qui classe les meilleures banques françaises en fonction des frais bancaires qu’elles demandent et de la satisfaction de leurs clients. Pourquoi c’est important pour vous ? Parce que signer un contrat d’emprunt, c’est se lier à une banque pour 15, 20 voire 25 ans. Pendant toutes ces années, vous avez de fortes chances de souscrire à d’autres produits bancaires. D’ailleurs, c’est exactement le parie que prennent les banques quand elles vous accordent un prêt immobilier.

Quand vous prenez un crédit auprès d’une banque, vous devez domicilier vos revenus et prendre une assurance emprunteur. Ce sont déjà deux produits financiers pour lesquels vous allez avoir des frais supplémentaires ! Les banques profitent en réalité de votre crédit immobilier pour vous fidéliser et vous proposer d’autres produits plus rémunérateurs. On ne le dit pas assez, le crédit immobilier est un produit qui rapporte peu aux banques, parce qu’il est long et risqué. Jetez un coup d’œil aux frais que les banques demandent pour d’autres produits, ou comptez sur votre courtier pour vous proposer la banque la plus adaptée !

À retenir

Pour être sûr qu’on vous propose le taux immobilier adapté à votre profil, n’hésitez pas à demander une offre à plusieurs banques pour les comparer

Le TAEG est un indicateur qui vous permet de comparer le coût de votre crédit en s’appuyant sur le taux nominal et sur les frais associés à votre emprunt

Le taux immobilier n’est pas la seule variable à évaluer : les conditions du crédit et les frais bancaires des autres produits financiers sont aussi très importants