1. Accueil
  2. Taux immobilier
  3. Meilleur taux banque
  4. Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne
  1. Accueil
  2. Taux immobilier
  3. Meilleur taux banque
  4. Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne

Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne

Le meilleur taux selon votre profil. Un conseil expert pour vous aider dans vos choix. Simple et transparent.
Je compare les tauxpeople_long_list

Les taux immobiliers par durée en 2021 à la Caisse d'Epargne

Si les taux immobiliers tiennent en partie compte des caractéristiques propres à votre situation personnelle, les composantes de votre projet ont également un impact : la durée sur laquelle vous souhaitez réaliser votre emprunt va déterminer une partie du coût de celui-ci.

En effet, le taux d’intérêt rémunère la banque pour le risque pris en vous prêtant de l’argent durant plusieurs années. Plus la situation apparaît comme risquée, plus la banque va augmenter le taux d’intérêt proposé. Ainsi, la durée de votre emprunt n’est pas une variable neutre : les aléas de la vie et les risques d’insolvabilité ont plus de raison d’arriver si vous empruntez sur 25 ans que sur 15 ans.

Comme vous pouvez le voir sur le tableau ci-dessous, optimiser la durée de votre emprunt peut ainsi réduire le coût global de votre prêt.

DuréeMeilleurs tauxTaux ordinairesTendance
10 ans0,56 %0,78 %
15 ans0,75 %1,04 %
20 ans0,91 %1,20 %
25 ans1,13 %1,44 %

Comment la Caisse d’Epargne établit-elle le taux immobilier ?

Comme indiqué, le taux d’intérêt proposé par les banques dans le cadre d’une demande de financement tient compte de paramètres associés au risque perçu concernant votre profil. Il est ainsi important que la banque ait une vision précise de votre situation afin que le taux proposé soit le plus adapté à votre situation financière et à votre projet.

Le niveau de revenus

Le niveau de revenus est l’un des indicateurs essentiels à partir desquels la banque établit les modalités de votre emprunt. La règle d’or appliquée porte sur le taux d’endettement, c’est-à-dire la part des charges relatives à votre emprunt par rapport à l’ensemble de vos revenus. Le taux d’endettement doit être inférieur à 35 %.

Pas de panique si votre taux d’endettement est de 35 % ou un peu plus : vous avez souvent la possibilité de jouer avec les modalités de votre emprunt pour réduire le montant de vos mensualités. En étalant votre crédit sur 5 ans de plus, par exemple, vous pouvez réduire votre taux d’endettement de façon significative.

Bon plan

Il vous faudra donc jouer entre la réduction des mensualités inhérentes et l’augmentation du taux d’intérêt si vous allongez la durée de votre emprunt. Bonne nouvelle, notre simulateur vous permet de jouer sur ces variables en un clic pour avoir une estimation précise des différents scenarii possibles.

Le montant de votre apport

Le montant de votre apport constitue un signal important pour votre banque : il est en effet recommandé de présenter un apport de 10 % minimum du montant de votre achat. S’il donne une bonne indication sur votre capacité à épargner, il permet également à votre banque de se prémunir en cas de problème.

Ainsi, en cas de défaut, votre banque pourra saisir le bien et récupérer le montant de la vente. Cependant, elle ne pourra être remboursée des montants relatifs aux frais de garantie et de notaire. Ces frais représentent en moyenne 10 % du montant de l’achat, ce qui correspond au niveau recommandé pour un apport : CQFD.

Par ailleurs, si vous pouvez présenter un apport conséquent, au-delà de 20 % du prix du bien, vous pouvez parfois bénéficier de conditions de taux préférentielles. Enfin, si vous ne pouvez pas présenter d’apport du tout, sachez que votre dossier sera bien plus difficile à défendre auprès de la banque. En effet, la Caisse d’Epargne est limitée dans le nombre de dossiers dérogatoires qu’elle peut financer, et elle va donc favoriser les projets d’achat de résidence principale pour les primo-accédants.

Dans tous les cas, le rôle du courtier immobilier est aussi de vous accompagner dans cette réflexion pour vous permettre de trouver le bon équilibre entre les conditions d’emprunt, le montant de l’apport et votre épargne.

Afin de mieux comprendre le regarde de la banque sur votre profil, vous pouvez également vous pencher sur les options de prêt qu'elle propose.

Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne en fonction de la région

Pourquoi les taux peuvent varier en fonction des régions ?

Vous le savez certainement, les grilles de taux peuvent varier d’une région à une autre. Il y a plusieurs critères qui entrent en jeu. C’est le cas notamment des politiques commerciales des banques. En effet, lorsque la situation l’impose, la banque peut avoir besoin d’acquérir de nouveaux clients. Elle va donc forcément être plus flexible dans les conditions d’octroi des taux d’emprunt, indépendamment de certains éléments habituellement pris en compte comme la durée du prêt.

D’autre part, les banques régionales ont souvent plus de marge de manœuvre que les banques nationales pour définir leurs grilles de taux, ce qui peut expliquer certains écarts importants d’une région à l’autre. La Caisse d’Epargne qui est une banque mutualiste régionale peut donc vous proposer des taux variables selon l’établissement auquel vous vous adressez.

Ainsi, pour un même dossier, le taux ne sera pas forcément le même selon qu’on habite en Ile-de-France ou en Normandie.

De plus, en se fondant sur les profils clients, les taux peuvent particulièrement varier. Durée du prêt et profil du client sont ainsi les éléments principaux qui permettent à la banque de définir sa grille de taux et de proposer les offres les plus adaptées pour minimiser au mieux ses risques.

C’est pour cette raison qu’il faut toujours prendre la peine d’étudier plusieurs offres comparatives pour en tirer le meilleur. Votre Expert crédit Pretto vous apporte l’accompagnement qu’il faut pour vous permettre de faire le bon choix.

Pour les banques nationales, y a-t-il des variations en fonction de la région ?

Les banques nationales disposent également d’une marge de manœuvre à l’échelle régionale, afin de proposer des offres cohérentes avec la réalité du marché. Néanmoins, elles disposent en général d’une flexibilité moins importante que les établissements régionaux.

A noter

Les variations régionales ne portent pas uniquement sur le taux d’intérêt mais sur les conditions d’emprunt dans leur globalité. Elles peuvent donc propositions des options différentes, en dehors d’une différence uniquement sur le taux.

Afin de vous faire une idée des taux immobiliers actuellement pratiqués en fonction de la région, nous avons donc créé une carte :

Meilleurs taux par région pour un prêt
sur 25 ans
.

Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne : l'impact de votre situation professionnelle

Pourquoi la situation professionnelle a un impact sur le taux immobilier ?

Revenus et apport constituent les premiers éléments d’étude pour la banque : ils donnent une vision à l’instant T de votre situation et de vos capacités de remboursement. Pour compléter le tableau, il est important que votre établissement bancaire ait une vue sur votre situation à venir. Plus vous présenterez des garanties de stabilité et/ou d’amélioration de votre situation, plus la banque sera encline à vous dérouler le tapis rouge.

Ainsi, si vous n’êtes pas en CDI ou fonctionnaire, vous aurez besoin de présenter les éléments relatifs à vos revenus (feuilles d’impôts, déclarations à l’URSAFF) mais également des documents attestant de la régularité des contrats noués avec vos clients.

Comment la Caisse d’Epargne réagit-elle en fonction de votre situation professionnelle ?

Comme vous pouvez vous en douter, toutes les situations professionnelles ne se valent pas aux yeux des banques. La Caisse d’Epargne, comme de nombreux autres établissements, tend à privilégier les profils qu’elle estime les moins risqués et demande des garanties spécifiques dans certains cas :

  • les CDI, dans le public comme dans le privé, constituent le profil parfait
  • les intermittents, professions libérales, indépendants et commerçants devront montrer patte blanche en justifiant de plus de trois années d’activité
  • les personnes en CDD ou les intérimaires pourront bénéficier d’un crédit immobilier s’ils attestent de plus de 3 ans d'ancienneté et d’une régularité des revenus sur le long terme. Attention cependant, les revenus ne sont pas pris en compte à 100 % pour le calcul du montant du prêt et du taux d’intérêt
  • les contractuels (service public) peuvent également bénéficier d’un emprunt s’ils ont plus de 3 ans d'ancienneté.
De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne en fonction de votre projet

La Caisse d’Epargne fait montre d’une grande souplesse quant aux projets acceptés. Ainsi vous pourrez financer votre résidence principale, secondaire ou bien un investissement locatif. Néanmoins, pour les projets d’achat d’une résidence secondaire ou la réalisation d’un investissement locatif, la banque privilégiera les profils ayant déjà une résidence principale. Enfin, les projets sans apport sont acceptés : vous pourrez donc bénéficier d’un prêt à 110 % si votre profil vous le permet.

Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne en fonction du type de prêt

Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne pour un achat dans le neuf ou avec travaux

La Caisse d’Epargne finance des acquisitions en VEFA, ou avec des travaux. Si vous achetez dans le neuf, les fonds seront débloqués progressivement, au fur et à mesure de l’avancée des travaux.

Concernant la franchise de votre emprunt, la Caisse d’Epargne propose une franchise totale ou partielle, ce qui vous permet de décaler le moment où vous commencez à rembourser votre emprunt. La durée maximale de la franchise dépend du projet que vous avez. Vous pouvez également choisir de rembourser immédiatement le capital.

N’oubliez pas cependant, la franchise augmente le coût total de votre crédit, même si cette option est très appréciée afin de ne pas cumuler de charges trop importantes.

Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne pour un prêt relais

Le prêt relais est un dispositif intéressant si vous souhaitez mettre en vente un bien pour en acheter un nouveau : ce type d’emprunt vous apporte la trésorerie nécessaire pour réaliser l’achat en attendant que la vente soit effective. Le montant maximum de l’emprunt dépend généralement de l’avancée de la vente.

Ce type de prêt répond à des grilles de taux spécifiques : il est nécessaire de faire une simulation en amont afin de connaître les taux proposés.

Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne pour un prêt in-fine

Le prêt in-fine est un dispositif particulièrement avantageux si vous souhaitez réaliser un investissement locatif : durant toute la durée de l’emprunt, vous ne remboursez que les intérêts. Le capital est, quant à lui, remboursé en une seule fois à la fin du prêt.

De manière générale, il faut compter sur un taux d’intérêt plus élevé que pour un emprunt classique. Enfin, la Caisse d’Epargne exige, en contrepartie de ce type de prêt, que des placements soient réalisés en interne.

Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne pour les prêts aidés

La Caisse d’Epargne fait partie des banques conventionnées pour la plupart des prêts aidés, parmi lesquels le Prêt à taux zéro (PTZ) et le Prêt Accession Sociale (PAS). Les modalités d’accès à ce type d’emprunt sont fixées par l’Etat : la Caisse d’Epargne n’a donc pas de marge de manœuvre sur les prestations proposées.

Les taux immobiliers à la Caisse d'Epargne pour le rachat de prêt

La Caisse d’Epargne est tout à fait ouverte aux rachats de crédit.

Cette solution est particulièrement adaptée si vous n’êtes pas satisfait de votre banque actuelle ou si vous souhaitez revoir les composantes de votre emprunt (mensualités, taux d’intérêt. Vous pouvez comparer les différentes offres compatibles avec votre profil sur notre comparateur.

Partagez l'article
avatar
Directeur Pôle Banques