1. Accueil
  2. Taux de crédit immobilier
  3. Taux immobilier sur 30 ans : peut-on emprunter ?
  1. Accueil
  2. Taux de crédit immobilier
  3. Taux immobilier sur 30 ans : peut-on emprunter ?

Taux immobilier sur 30 ans : peut-on emprunter ?

Vous souhaitez demander un prêt immobilier
seul
.
Vous achetez
votre résidence principale
dans la commune de
Paris
.
  • Simulation gratuite en 3 min
  • 70+ banques comparées
  • Résultat instantané

Le meilleur taux pour votre prêt immobilier

Le résultat de votre simulation sans inscription

Accompagné et conseillé par nos experts

La question de la durée du prêt immobilier est une question centrale au moment de proposer un taux immobilier pour votre emprunt. En effet, les banques ne vont pas appliquer le même taux immobilier. à un emprunt sur 10 ou 25 ans, puisque le niveau de risques n'est pas le même. Vous avez plus de chances de rencontrer des difficultés pour rembourser votre crédit immobilier sur une période de 25 ans plutôt qu'une période de 10 ans, même si le risque existe tout de même.

Si les banques pouvaient encore proposer des taux immobiliers sur 30 ans il y a quelques années, cela n'est plus possible. En effet, en décembre 2019, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a établi des mesures visant à réduire l'endettement des ménages français. En janvier 2021, de nouvelles recommandations ont été publiées, notamment l'interdiction pour les particuliers d'emprunter au-delà de 27 ans au maximum, c'est-à-dire 25 ans d'emprunt et 2 ans de différé. Par conséquent, les prêts immobiliers sur 30 ans ont totalement disparu.

Si vous ne savez pas quelle durée choisir pour rembourser votre prêt immobilier, vous pouvez utiliser notre outil de simulation qui va vous aider à tester des hypothèses de financement et moduler la durée de l'emprunt pour mieux préparer votre projet immobilier.

Quels critères influençaient mon taux immobiliers sur 30 ans ?

Si la durée choisie pour rembourser votre crédit immobilier va influencer le taux immobilier proposé par la banque, plusieurs autres facteurs vont également faire varier ce taux.

Votre profil emprunteur

Votre profil emprunteur est la première chose qu'étudie une banque avant d'accorder un crédit immobilier. Votre profil emprunteur est défini par votre catégorie socio-professionnelle et votre situation professionnelle, votre niveau de revenus, votre situation maritale et familiale, votre âge, votre état de santé, votre patrimoine, etc. Tous ces critères vont permettre à la banque de déterminer un taux immobilier en fonction des risques engagés si elle accepte de financer votre projet immobilier.

Votre niveau de revenus et la stabilité de votre situation professionnelle représentent les critères les plus importants pour déterminer votre capacité d'emprunt, sans dépasser le taux d'endettement. Généralement, on fixe le taux d’endettement maximum à 35 %, soit un peu plus du tiers de vos revenus mensuels. Néanmoins, la banque va également étudier votre reste-à-vivre : les foyers aisés peuvent tout à fait emprunter au-dessus de 35 % d'endettement puisqu'ils auront tout de même un reste-à-vivre suffisant.

Le taux d’endettement est le meilleur moyen d’évaluer le risque pris par la banque si elle accepte de financer votre projet immobilier. Plus le risque est élévé, plus le taux immobilier sera également élevé ! C'est pour cela que les établissements prêteurs appliquent des taux immobiliers aux particuliers qui empruntent au-delà de 20 ans. En effet, ils prennent le risque de se confronter davantage à des défauts de paiement.

DuréeMeilleurs tauxTaux ordinairesTendance
10 ans3,16 %3,63 %
15 ans3,38 %3,77 %
20 ans3,52 %3,85 %
25 ans3,60 %3,96 %

Le montant de votre apport apport

De manière générale, il est conseillé d'avoir un apport minimum de 10 % du prix de vente (5 % pour un bien neuf) pour obtenir un crédit immobilier. Les 10 % conseillés correspondent aux frais d'acquisition, qui sont les frais de notaire et les frais de garantie (en cas de défaut de paiement).
Bon à savoir
L'objectif principal de l’apport personnel est de limiter la prise de risque de la banque qui vous accorde un prêt immobilier. Néanmoins, il peut aussi intervenir dans le calcul de votre taux immobilier.

Symboliquement, un apport personnel est le signe d’une situation financière stable voire avantageuse : cela signifie que vous êtes capable d’épargner et donc, d'assumer vos mensualités de prêt. Dans le cas où vous présentez un apport personnel supérieur à 20 %, la banque prendra moins de risques et sera en mesure de vous proposer un meilleur taux immobilier.

La région où vous achetez votre bien immobilier

Si le taux immobilier varie principalement en fonction de votre profil et de votre apport personnel, la localisation de votre bien immobilier influence sur votre taux immobilier.

Dans un premier temps, il faut considérer qu’un « très bon profil » dans certaines régions n’est qu’un « bon profil » dans une autre, en fonction du coût de la vie et du salaire moyen dans la région. À profil équivalent, vous pourrez observer des différences de taux immobilier en fonction de la région d'achat.

Meilleurs taux par région pour un prêt
sur 25 ans
.
En Auvergne-Rhône-Alpes, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Bourgogne-Franche-Comté, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Bretagne, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Centre-Val de Loire, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Grand-Est, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Hauts-de-France, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Ile-de-France, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Normandie, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Nouvelle-Aquitaine, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Occitanie, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Pays-de-la-Loire, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les meilleurs taux sur 25 ans sont de NaN %. En savoir plus.
Important
Il faut étudier les politiques commerciales des différentes banques pour comprendre pourquoi le taux immobilier varie d’une région à l’autre. Les offres de crédit immobilier représentent un moyen pour les banques de gagner en compétitivité : une banque qui veut acquérir de nouveaux clients aura tendance à proposer des offres plus attractives. Cela vaut pour le taux immobilier, mais également les conditions d’octroi du prêt.

Sachez qu'une banque régionale a une plus grande marge de manœuvre qu'une banque nationale pour fixer ses taux immobiliers en fonction de la concurrence régionale. Néanmoins, les banques nationales peuvent également les modifier pour éviter de perdre des parts de marché. Cela explique tout de même les écarts importants constatés pour les taux de crédits moyens par région.

Pour garder un œil sur les taux immobiliers du moment, vous pouvez vous inscrire à l'Alerte Taux !

Où trouver le meilleur taux ?

Afin de trouver le meilleur taux immobilier, il est conseillé d'effectuer une simulation de prêt immobilier et comparer les différentes offres disponibles sur le marché. Grâce à notre outil, vous pourrez facilement estimer le meilleur taux auquel vous pouvez prétendre et comparer les offres en fonction de votre profil unique.

Si le taux est le premier critère que l’on considère quand on emprunte, il n’est pas le seul. La meilleure offre de prêt immobilier n’est pas forcément celle présentant le taux nominal le plus bas, mais celle qui vous correspond. C'est pour cela qu'il est possible de profiter de l’accompagnement d’un professionnel du crédit immobilier pour trouver la meilleure offre de crédit immobilier.

Pourquoi n'est-il plus possible d'emprunter sur 30 ans ?

Avant la crise économique de 2008, il n’était pas rare de contracter des prêts immobiliers de 30 ans voire 35 ans. Si emprunter sur 30 ans augmentait fortement le coût total du crédit, il permettait tout de même l'accession à la propriété à certains profils comme les ménages les plus modestes qui avaient une capacité d'emprunt moins élevée.
À savoir
Emprunter sur une période plus longue diminue nécessairement le montant de vos mensualités, sans forcément emprunter un capital moins élevé. Les prêts immobiliers sur 30 ans pouvaient permettre aux ménages les plus modestes de respecter le taux d’endettement de 33 %, c'est-à-dire le ⅓ des revenus. Si la mensualité était trop élevée, la banque ne pouvait pas accorder le prêt et c'est pour cela que certains emprunteurs négociaient une période plus longue.
Pour aller plus loin : Simulez votre capacité d'emprunt

Depuis l'annonce des nouvelles réglementations du HCSF, il n'est plus possible de contracter un prêt immobilier sur 30 ans. En effet l'institution a établi ces nouvelles règles dans le but de diminuer l’endettement des ménages. Ainsi, depuis le mois de janvier 2021, la durée d'endettement maximale est de 27 ans (25 ans d'emprunt et 2 ans de différé) et peu de dossiers peuvent bénéficier d'une dérogation.

Avant d'envoyer une demande de prêt à un établissement bancaire, il est conseillé de faire une simulation de prêt immobilier en ligne pour mieux visualiser votre projet. Vous pouvez utiliser notre outil simulation de prêt immobilier gratuit qui est gratuit sans engagement.

Par la suite, vous pouvez contacter l'un de nos experts qui vous accompagnera tout au long de votre projet immobilier.

À retenir
  • Les banques ne proposent plus de taux immobiliers sur 30 ans.
  • Emprunter sur 30 ans n'est plus possible.
  • Il est possible d'emprunter sur une durée de 10 à 25 ans (avec 2 ans de différé).
Sur le même sujet