1. Accueil
  2. Actualités
  3. De locataire à propriétaire, il n’y a qu’un pas ! Témoignages
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. De locataire à propriétaire, il n’y a qu’un pas ! Témoignages
De locataire à propriétaire, il n’y a qu’un pas ! Témoignages
De locataire à propriétaire, il n’y a qu’un pas ! Témoignages

Chaque année, de nombreux Français décident de franchir un cap : celui de passer de locataire à propriétaire.

Investir dans la pierre est considéré comme une valeur sûre, surtout en cette période d’incertitudes économiques. Le choix d’acquérir un bien immobilier représente donc une étape importante et cruciale dans une vie, vous permettant de vous construire un patrimoine de manière intelligente et pertinente.

Nous faisons le point dans cet article pour mettre en lumière ce à quoi ressemble l’accès à la propriété ainsi que tout ce qui vous attend une fois que vous aurez passé ce cap. Même si la finalité semble être une source de bonheur pour la plupart des acheteurs, gardez en tête que ce n’est pas tout rose !

de locataire à propriétaire

Décryptage avec Romain, jeune actif ayant acheté à Paris ainsi que Marie et Marion, cadres ayant fait le choix d’acquérir leur bien en première couronne parisienne.

Les bonnes raisons de devenir propriétaire :

Se constituer un patrimoine pour un avenir plus serein

L’acquisition d’un bien immobilier est un bon moyen de se construire un patrimoine. En effet, devenir propriétaire représente une solution intéressante pour sécuriser l’avenir.

Par exemple, une fois arrivé au temps de la retraite, il est plus agréable d’avoir un logement qui vous appartient et que vous aurez terminé de rembourser. Vous vous retrouverez ainsi avec moins de charges financières à une période de votre vie où vos revenus sont naturellement plus faibles.

Tout comme Romain, Marie affirme que : "Je cherchais un appartement plus spacieux dans lequel je m’installerais sur le long terme, ce qui me permettrait de me constituer patrimoine et de placer mon argent sur 30 ans."

De son côté, Marion semble aussi de cet avis. "Une fois mon premier CDI validé, j’ai estimé mon budget qui était assez faible mais qui me permettait tout de même de payer un bien similaire à celui que j’avais en location et surtout de rembourser du capital, soit 600 euros de mensualités de crédit. L’opération me semblait rentable, et cela se confirme aujourd’hui puisque j’ai amorti du capital depuis 5 ans et j’ai pu rentabiliser les frais de notaires contrairement à une location."

Vous l’aurez compris, en devenant propriétaire, vous faites sans doute l’un des meilleurs investissements puisqu’en plus de vous constituer un patrimoine, de le capitaliser et de le faire fructifier, les sommes investies seront rapidement amorties en cas de revente notamment, et ce, grâce à la plus-value.

Aménager son espace de vie selon ses préférences et ses besoins

C’est sans doute le point qui met à peu près tout le monde d’accord. Contrairement à un logement en location où vous êtes souvent restreints puisque vous ne pouvez pas modifier votre lieu de vie comme vous le souhaitez étant donné qu’il ne vous appartient pas, la propriété permet une liberté indéniable !

Vous n'aurez plus besoin d'une autorisation pour faire des travaux, pour casser les murs, pour ajouter de nouvelles pièces ou encore pour construire une terrasse. Pour Romain par exemple, cela a été l’occasion pour lui d’aménager une sorte de ‘’cocon’’ qui lui ressemble et dans lequel il se sent bien.

"Cet achat m’a vraiment permis de personnaliser mon appartement autant que je le voulais. Souvent, dans mes expériences de locations précédentes, j’ai été confronté au refus des propriétaires concernant certaines demandes que j’ai pu faire. J’ai en effet toujours aimé les environnements atypiques et je souhaitais en faire de même chez moi, ce qui n’a pas vraiment été possible. Je suis assez satisfait puisqu’aujourd’hui je peux laisser place à ma créativité et je peux enfin mettre en application mes idées, un peu loufoques parfois je l’avoue."

Un fort sentiment psychologique : celui de se sentir chez soi

Acheter un bien vous procure ce plaisir incomparable de ‘’se sentir chez soi’’. C’est un bien que personne ne pourra vous demander de quitter, comme cela aurait pu être le cas pour une location. Vous aurez notamment l’assurance d’avoir un toit, un abri, pour vous mais aussi pour votre famille : cela suscite automatiquement un sentiment de protection et de bien-être et cela se comprend tout à fait !

Attention, vous devez cependant veiller à rester réaliste et avoir en tête le fait que devenir propriétaire implique forcément des points auxquels vous devez accorder une certaine attention.

Les points d’attention pour les futurs propriétaires

Bien préparer sa recherche de financement

Pour maximiser vos chances de concrétiser votre projet, vous devez absolument vous préparer de façon minutieuse à cette étape. En plus de vous assurer de mettre en place le meilleur plan de financement afin de séduire les banques, vous pouvez notamment vous renseigner sur la politique commerciale de votre banque afin d’avoir une idée des profils qu’elle vise.

Pour cela, vous avez deux possibilités : faire les démarches vous-même ou vous faire aider par un courtier en immobilier. Que vous soyez accompagné par un expert ou pas, le plus important est que votre dossier de demande de crédit immobilier soit bien complet dès le départ. Cela vous permettra de gagner du temps de façon considérable afin de rembourser en toute sérénité l'acquisition de votre futur logement.

Comme nous l’explique Marie : "Pour la recherche de financement, je suis allée voir ma banque afin de lui faire part de mon projet, et on m’a proposé un taux d’emprunt de 1,30 %. Dans un premier temps, je me suis renseignée auprès d’un courtier sur le taux proposé et il m’a été dit que je disposais déjà d’un taux attractif et qu’il n’est pas nécessaire de procéder à des négociations. De plus, mon taux d’endettement se situait autour de 33 %, ce qui me permettait de vivre confortablement à côté. Il y a juste la première année où j’ai eu à payer un certain nombre de frais liés à mon installation."

La recherche de bien

La recherche de votre bien peut s'effectuer de différentes manières. Sur internet, à travers les sites d'annonces immobilières en ligne ou encore par le biais d'un agent immobilier qui peut effectuer des recherches au sein de son agence, grâce à son réseau. En décidant de mener les recherches de façon autonome, vous économiserez le montant des frais d’agence qui représente environ 5 % du prix du bien.

Romain et Marie ont tous les deux choisi de ne pas passer par une agence immobilière. Selon Romain : "Afin de contourner les frais d’agence, j’ai décidé de mener les recherches moi-même sur des sites dédiés comme Seloger.com notamment. Néanmoins ma recherche a duré une année puisque j’avais des critères assez précis et je voulais être dans la première couronne parisienne ou dans Paris."

Quant à Marie : "A vrai dire, au début, j’avais prévu de passer par une agence, mais en effectuant les recherches moi-même dans un premier temps, je me suis rendue compte qu’il serait finalement préférable d’abandonner cette idée puisque cela m’a permis d’économiser 15 000  à 20 000 euros."

Tandis que Marion a fait le choix de passer par une agence immobilière : "J’ai décidé de déléguer cette tâche assez compliquée à mon sens, à des experts. Cela m’a permis de me concentrer sur d’autres aspects de mon projet. De plus, selon moi, faire appel à un agent immobilier m’a permis de profiter notamment de son carnet d’adresse et de son expertise qui a été précieuse pour trouver le bien qui me correspond."

Anticiper d’éventuels futurs coûts

En plus des différentes taxes liées au logement comme la taxe foncière par exemple, qui est relativement élevée, d’autres frais peuvent venir s’ajouter : l’addition peut vite être très salée !

Parmi ces frais : les charges de la copropriété ou encore le vote par la copropriété de nouveaux travaux sont des coûts à prévoir. Cependant, d’autres types de frais peuvent apparaître suite à votre emménagement. Il faudra bien les prendre en compte pour ne pas finir dans le rouge. L'idéal serait de garder une réserve d'argent nécessaire afin que vous soyez en capacité d’y faire face en cas d'aléas.

Marie et Marion témoignent à ce sujet. Selon Marie : "’De mon côté, j’ai en effet été confrontée à des frais ‘’surprises’’ qui sont apparus suite à mon emménagement dans le nouveau logement comme le carrelage de la douche qui avait généré des infiltrations ou encore des joints dans la cuisine qui n’avaient été pas faits correctement. Cela m’a coûté environ 100 à 200 euros."

Du côté de Marion : "J’ai eu des mauvaises surprises financières : des travaux à prévoir dans la copropriété, notamment un ravalement de façade qui a été très coûteux et dont les travaux ont duré une année. Il y a aussi la taxe foncière qui représente une charge importante que je n’avais pas à payer lorsque j’étais locataire puisque je ne payais que la taxe d’habitation. Il faut également prévoir les charges de copropriété qui s’ajoutent au crédit, à l’assurance du prêt, à l'assurance habitation et autres charges fixes. Ce qui m’a coûté le plus cher au final, c’était les travaux ainsi que les petites réparations. Ce qui a été le plus coûteux : le chauffe-eau qui tombe en panne ainsi que le ravalement de façade. Il faut donc prévoir une épargne de sécurité assez importante."

Se décider à entrer dans le club de propriétaires représente une décision très importante dans une vie. Accéder à la propriété vous permettra de vous construire un patrimoine et de faire des économies considérables sur le long terme. Néanmoins, la plupart d’entre vous plongent un peu dans l’inconnu, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel si besoin !

Mis à jour le 12 juillet 2021
Partagez l'article
avatar
Content Manager
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto