1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Prêt immobilier sans CDI
  4. Peut-on emprunter facilement quand on est médecin en libéral ?
  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Prêt immobilier sans CDI
  4. Peut-on emprunter facilement quand on est médecin en libéral ?
Peut-on emprunter facilement quand on est médecin en libéral ?
Vous souhaitez demander un prêt immobilier
seul
.
Vous achetez
votre résidence principale
dans la commune de
Paris
.
  • Simulation gratuite
  • Sans inscription ni engagement
  • Résultat en 3 min

Le meilleur taux pour votre prêt immobilier

Un accompagnement personnalisé par nos experts

Le résultat de votre simulation sans inscription

Les banques peuvent se montrer parfois frileuses à l'idée d'accorder un emprunt aux professions libérales pour une raison simple : ce profil d’emprunteur travaille pour lui-même et génère lui-même ses revenus. En cas de soucis, ses ressources peuvent diminuer du jour au lendemain.
Heureusement pour vous, en tant que médecin, vous avez un statut professionnel à part aux yeux des banques du fait de votre activité.

Les banques recherchent les situations stables dans la durée

Les banques s’intéressent à la stabilité de l’activité dans la durée. Le principe est simple, il s’agit pour elles de s’assurer que vous disposez des revenus suffisants pour rembourser le capital emprunté sur la totalité de la durée de l’emprunt.

L’avantage, c’est qu’en tant que médecin, la banque vous range parmi les “bons élèves” en termes de stabilité.

La banque va regarder la stabilité de vos revenus

Les revenus de l’emprunteur sont l’une des choses les plus importantes aux yeux de la banque puisqu’ils sont supposés être les plus récurrents et les plus stables. Dans la majorité des cas, ils sont constitués à 100 % du salaire.

Ce sont eux, entre autres, qui vont définir combien vous pourrez emprunter et comment vous pourrez rembourser cette somme. Ils déterminent également votre taux d’endettement, c’est-à-dire le poids de votre crédit immobilier sur vos revenus. En règle générale, celui-ci ne doit pas dépasser 35 %.

Bon plan

Vous avez peut-être en tête le chiffre de 33 % pour le taux d’endettement : le Haut Conseil de Stabilité financière a modifié ce chiffre début janvier, pour accepter les dossiers allant jusqu’à 35 % d’endettement.

Pretto est là pour vous accompagner dans l’optimisation de votre dossier pour bénéficier de tous les avantages de ce nouveau cadre légal !

Pour calculer votre taux d’endettement, la banque demande vos derniers bilans. Cependant, en tant que médecin, le calcul de vos revenus est plus complexe qu’un employé en CDI.

D’une part car vos revenus ne sont pas présentés clairement dans une seule et même case. Et, d'autre part, car vos revenus peuvent varier beaucoup d’une année à l’autre. Il lui faudra donc effectuer une moyenne sur les dernières années.

Généralement, pour les professions non salariées, on va demander le dernier bulletin de salaire ainsi que les 2 derniers avis d’imposition et on va faire une moyenne des revenus.

Mais si les revenus varient trop d’une année à l’autre, cela va être plus compliqué à défendre auprès de certaines banques qui peuvent être très strictes.

Finalement, le conseil que je donne à tous mes clients en profession libérale, c’est de se tourner vers leur comptable et de lui demander ce qui a été déclaré sur l’année. Si on a cette information dès le début, c’est absolument parfait.

Louise, Experte crédit chez Pretto

En tant que médecin en libéral, vous êtes en position avantageuse

Étant donné que la banque prêteuse cherche la fiabilité et la stabilité, celle-ci va étudier votre situation dans son ensemble, surtout en période d’incertitude comme c’est le cas actuellement. Or, en tant que médecin, vous avez un net avantage : la société aura toujours besoin de votre profession. La banque vous fera donc confiance beaucoup plus facilement.

Notre conseil d'expert

Pas encore médecin ? Même en tant qu’interne, il est parfois possible d’emprunter. Les banques savent que les études de médecine sont très longues. Elle sait également qu'une fois celles-ci passées, vos revenus vont augmenter, ce qui va la rassurer.

Attention tout de même, tout n’est pas gagné d’avance, les dossiers d’emprunt en tant que médecin restent des dossiers pour lesquels il faut montrer patte blanche. Afin de mettre toutes les chances de son côté, il est conseillé de se faire accompagner par un professionnel du crédit.

Ce dernier connaît tous les rouages du crédit et saura comment présenter votre situation sous son meilleur jour vous permettant d’obtenir un emprunt aux meilleures conditions possibles.

De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto

Comment optimiser votre dossier en tant que médecin en libéral ?

Présentez au moins vos 3 derniers bilans

Afin de pouvoir vous accorder le prêt que vous lui demandez, la banque se doit de vérifier que vous serez en mesure de rembourser cet emprunt jusqu’à la dernière mensualité et ce, dans le délai convenu. Puisque votre activité est particulière, il vous faudra apporter davantage de preuves de la stabilité de vos revenus que pour un dossier “classique”. L’objectif est de rassurer la banque prêteuse en lui montrant que votre activité et les revenus qu’elle génère sont fiables, stables et croissants.

Vous aurez donc à intégrer à votre dossier, au minimum, vos trois derniers bilans annuels. Si votre activité a moins de 3 ans, vous aurez plus de difficultés à convaincre la banque de la stabilité de vos revenus et ce, même en tant que médecin. En plus de cela, logiquement, vous devez avoir généré des bénéfices sur la moyenne des trois dernières années.

D’autres pièces justificatives seront également à ajouter à votre dossier tels que les statuts de votre société ou encore l’arrêt comptable de l’année en cours. Sachez que votre courtier immobilier sera d’une aide précieuse pour monter votre dossier d’emprunt. En plus de vous indiquer quelles pièces inclure, il saura mettre votre situation en valeur.

Notre conseil d'expert
En tant que médecin et plus généralement en tant que profession libérale, l’ancienneté de votre activité est l'élément charnière pour la banque. Sur le papier, celles-ci requièrent un minimum de 3 ans d'ancienneté mais, dans les faits, elles sont bien plus ouvertes à la négociation à partir de 5 ans d’ancienneté car elles vont dès lors considérer le dossier comme solide.

Emprunter à 2 est rassurant pour les banques

Emprunter à deux est une chose positive aux yeux des banques. Cela est dû au fait que le risque de défaut de remboursement diminue grâce à la présence de votre co-emprunteur.

Cependant, le statut professionnel de votre co-emprunteur entre également en compte. En effet, si la banque étudie votre capacité d’emprunt compte tenu de votre situation professionnelle, financière et personnelle, il en est de même pour votre co-emprunteur. Si celui-ci est en CDI, fonctionnaire ou qu’il exerce une profession libérale en situation stable comme vous, cela devrait rassurer la banque et jouer en votre faveur.

En plus de vous aider à obtenir un financement pour votre projet immobilier, emprunter à deux peut vous permettre de négocier un taux d’intérêt plus intéressant ou encore d’emprunter plus puisque que la banque va prendre en compte la somme des deux situations des co-emprunteurs dans le calcul du montant de la capacité d’emprunt.

Indiquer à la banque que vous allez domicilier vos revenus chez elle

Il faut savoir que le crédit immobilier n’est pas un produit très rentable pour les banques. En revanche, elles l’utilisent comme produit d’appel, c’est-à-dire pour gagner de nouveaux clients. Si vous lui prouvez que vous serez un bon client, elle sera donc plus encline à accepter votre projet.

Même si ce n’est pas une condition sine qua non de la banque, votre profil client va entrer en compte dans la réflexion de la banque. Elle va forcément préférer un client qui aura tous ses comptes chez elle, de l’épargne, et aura éventuellement besoin de nouveaux produits, plutôt qu’un client “en dilettante” qui n’aura pas de banque principale.

Promettre la domiciliation de revenus, c’est donc un très bon point pour indiquer à la banque que vous êtes un client sérieux.

Victor, Expert crédit chez Pretto

Votre courtier vous accompagne pour obtenir votre crédit immobilier

Votre courtier est votre meilleur allié pour mener à bien votre recherche de financement en tant que médecin. Car, effectivement, le combat n’est pas gagné d’avance et ce, même si vous exercez depuis de longues années.

Le contrat pro n’est pas le seul critère que regarde la banque

En tant que médecin, l’un des enjeux pour vous est de présenter vos ressources comme étant stables et régulières cependant il ne s’agit pas du seul critère qui compte.

L’apport personnel est important. Au-delà de participer à une partie de votre projet immobilier, avoir de l’apport personnel prouve à la banque que vous avez eu la possibilité d’épargner. Cela la rassure quant à la gestion de vos comptes et au fait que vous pouvez gérer vos dépenses.

En parlant de gestion de compte, sachez qu’il s’agit également d’un bon indice concernant votre sérieux pour la banque. Les découverts bancaires, par exemple, sont donc à éviter à tout prix. Cela est valable pour tous les emprunteurs, mais il est bon de le garder à l’esprit.

Il est important de comprendre que vous pouvez exercer votre profession de médecin depuis plus de 10 ans et voir votre demande de crédit refusée si vos comptes ne sont pas stables ou si vous ne pouvez pas prouver votre capacité à épargner. En effet, la banque regarde un profil dans son intégralité et pas uniquement par le prisme de la situation professionnelle.

Il sait comment mettre votre dossier en valeur

Le courtier immobilier ne sert pas uniquement à vous indiquer le taux d’intérêt le plus bas auquel vous pouvez prétendre. Son rôle est de vous accompagner tout au long de votre projet.

Votre courtier est un expert du crédit immobilier, il en connaît tous les secrets. Il sait exactement ce que les banques espèrent trouver dans un dossier et vous aidera à mettre ces éléments en avant.

En tant que médecin, votre profil est particulier et mérite un traitement spécifique. Heureusement pour vous, le courtier connaît parfaitement vos problématiques et pourra vous procurer les conseils adaptés.

Notre conseil d'expert

Certains profils très spécifiques, comme les médecins, peuvent bénéficier dans certains cas rares de ce qu’on appelle le prêt à paliers, qui permet d’adapter ses mensualités en fonction de ses futurs revenus.

C’est un prêt sur mesure, qui s’adresse donc à des clients qui présentent de très bons critères de revenus et de stabilité. Il est rarement accepté, mais les médecins font partie des quelques heureux élus qui peuvent potentiellement y accéder.

Chez Pretto, en plus d’avoir des courtiers à l’aise avec les profils tels que le vôtre, vous êtes suivi par un conseiller unique, tout au long de votre projet. Celui-ci travaille main dans la main avec les banques et connaît bien les manières de fonctionner de chacune d’entre elles. Il saura parfaitement comment valoriser votre dossier en fonction de l’établissement bancaire visé.

A retenir
  • En tant que médecin en libéral, vous faites partie des profils que les banques apprécient. Mais attention, vous devez tout de même présenter certains documents spécifiques.
  • La banque regarde avant tout la stabilité, elle va donc étudier votre profil dans son ensemble et pas uniquement votre situation professionnelle.
  • Votre courtier immobilier est là pour vous accompagner dans le montage de votre dossier et pour optimiser votre situation !
Partagez l'article
avatar
Manager commercial
Vous avez une question sur cet article ?
Envoyez nous un message.
Poser une question
Sur le même sujet