Comment faire l’achat d’un local commercial ?

Il est important de ses poser les bonnes questions quant à l’achat d’un local à but commercial pour vivre cette aventure sereinement sans mauvaises surprises. Il faut penser qu’il s’agit d’un investissement demandant un budget conséquent. Entre l’achat et le rendement de l’activité commerciale, il faut pouvoir tenir à côté, sans se mettre en danger pour la suite.

Achat d’un local commercial neuf

Investir dans un local commercial n’est pas une simple affaire, mais cela peut rapporter gros si tout se passe comme il faut. La première étape, mais aussi la plus importante est de savoir se poser les bonnes questions. Faire le point sur ses besoins, envies et sur son projet professionnel aidera à choisir le meilleur emplacement pour son futur local.

Savoir combien de temps sera occupé ce local commercial est aussi une question intéressante à se poser. En effet, il est possible que la superficie ne convienne plus au fil des ans et de la façon dont évoluera votre petite entreprise. Un local de taille moyenne sera suffisant pour lancer son commerce, tout en aménageant l’espace les premiers mois ou premières années. Encore plus important, selon l’emplacement du local, les clients ne seront peut-être pas les mêmes.

Choisir en fonction de son activité est donc plus judicieux. Une rue en plein centre-ville n’aura pas le même impact qu’une zone commerciale ou industrielle selon le commerce voulu.

Il existe de nombreuses aides financières pour vous aider dans l’achat d’un local commercial neuf. Crédit bancaire, prêt à la création d’entreprise ou subventions de l’état et de sa région.

Achat d’un local déjà loué

Si vous souhaitez vendre un local commercial qui n'est pas vide, sachez qu’il y a des règles à respecter vis-à-vis de votre locataire. Une lettre avec accusé de réception est obligatoire et doit comporter le prix de vente ainsi que les conditions de cette vente.

Le locataire du local à vendre, depuis la Loi Pinel du 18 juin 2014, dispose d’un droit de préemption, nommé aussi droit de préférence. Certains cas n’ont pas le droit de préemption comme un immeuble comprenant des locaux commerciaux ou plusieurs locaux d’en ensemble commerciaux.

Pour tous changements, il est possible de refaire une notification par AR à son locataire, valable un mois après réception de ladite lettre. Ainsi, vous pourrez vendre votre local commercial occupé.

Renégocier un prêt immobilier

Si le vendeur souhaite acheter, il y a un délai entre 2 renégociations de prêt immobilier à prendre en compte. Il n’existe pas de période parfaite pour renégocier avec sa banque. Il faut, toutefois, prévoir entre 1 et 2 mois afin de terminer la procédure à l’aide d’un avenant.

En fonction de votre solvabilité, il est possible de négocier les frais de dossier avec votre banquier. Pour que votre dossier soit accepté, il faudra tout de même faire montre d'une situation stable, souvent d'une hausse de revenus, et rembourser de manière anticipée une partie de votre prêt.

La renégociation de prêt sert à revoir à la baisse ses taux d’intérêt, mais aussi à demander un allongement de la durée de votre emprunt.

Sur le même sujet

En achetant votre bien, vous serez soumis à la TVA immobilière. Mais dans certains cas, elle ne s'applique pas, ou vous pouvez bénéficier d'une réduction.