Investissement locatif : qu'est-ce que la Garantie Loyers Impayés ?

La pire hantise d’un propriétaire est de ne pas percevoir ses loyers, surtout si ces derniers servent à rembourser un crédit immobilier. Heureusement, il existe une assurance qui couvre ces risques, c’est la GLI (garantie des loyers impayés). Cette assurance couvre par ailleurs d’autres risques au-delà des loyers impayés.

Découvrez lesquels, et quelles sont les démarches à suivre pour y souscrire.

Quels sont les risques couverts par la GLI ?

Les propriétaires courent plusieurs risques en louant leur logement, le principal étant le retard dans le paiement des loyers ou carrément le non paiement de ces derniers.

Ce risque, bien qu’il reste faible et n’arrive que dans 2 % des cas, peut entraîner des conséquences très graves pour le propriétaire. C’est pour cela qu’il est recommandé de se protéger.

Par ailleurs, d’autres types de litiges ou risques peuvent survenir au cours de la location. La GLI peut vous protéger contre les risques principaux :
  • Loyers et charges impayés : cette garantie permet au bailleur d’être remboursé de la totalité des loyers impayés par le locataire. Et ce, à partir du premier mois et jusqu’à son départ. Le propriétaire a l’obligation d’agir dès le premier mois impayé.
  • Protection contre les dégradations : les dégradations immobilières sont un dommage courant subi par les propriétaires.
  • Départ inopiné : la GLI vous protège si votre locataire quitte le logement prématurément ou bien en cas de décès. Elle couvrira les loyers perdus jusqu’à que le logement soit à nouveau reloué. Toutefois, vous avez l’obligation de prendre des précautions et des prédispositions dès que vous êtes averti du départ du locataire. Vous pouvez notamment préparer une annonce au préalable afin de la publier le plus rapidement possible, à moins que vous ne passiez par une agence.
  • Vacance locative : l’assurance vous protège également si votre bien n’est pas immédiatement reloué après le départ du locataire. Elle vous remboursera les loyers perdus entre deux locations.
  • Remboursement des frais de procédure juridique : si après plusieurs relances le locataire ne répond pas, vous devrez entamer une procédure juridique. La GLI vous remboursera tous les frais.

Comment souscrire à une assurance loyer impayé ?

Pour souscrire la garantie loyers impayés, votre logement doit être en location longue durée. Les logements qui sont utilisés pour des locations saisonnières ne peuvent pas bénéficier de cette assurance.

Le bailleur doit également démontrer que le locataire est solvable. S’il y a déjà eu des impayés ou que le locataire présente des risques, perte d’emploi, par exemple, le propriétaire ne pourra pas être protégé par la GLI. Ainsi, le propriétaire devra fournir plusieurs documents à l’assurance comme le contrat de travail, les fiches de paie ou encore le dernier avis d’imposition du locataire.

Combien coûte une assurance loyers impayés ?

Les coûts des réparations en cas de dégradations du logement peuvent être très élevés pour le bailleur. Ils s’élèvent en moyenne à 4 000 €. Les dépôts de garantie sont souvent bien inférieurs puisqu’ils ne peuvent pas dépasser un mois de loyer. D’autre part, près de 43 % des bailleurs disent avoir connu une situation de litige dont près de la moitié ne parviennent pas à être réglés à l’amiable et passent en justice.

Pour en savoir plus sur les procédures judiciaires en cas de litige avec votre locataire, cliquez ici.

Bien que représentant un pourcentage faible des litiges, les impayés sont en hausse depuis une dizaine d’années. Les procédures d’expulsion engendrent également un coût important, avoisinant les 4 000 € en moyenne.

La GLI permet de vous protéger en souscrivant à un contrat individuel. Son coût peut représenter entre 2,75 % et 4,5 % du montant du loyer. Les contrats groupe sont plus économiques puisque les bailleurs doivent seulement verser entre 1,50 % et 3 % du montant du loyer chaque mois. D’autre part, le coût de l’assurance est déductible des revenus fonciers et il est possible de résilier à chaque échéance ou au départ du locataire.
Sur le même sujet