1. Acheter entre particuliers

Achat immobilier entre particuliers : à quoi faut-il faire attention ?

En France, les transactions entre particuliers représentent plus d’un tiers du total des opérations immobilières. Malgré la complexité croissante du processus d’achat, la proportion d’acheteurs et de vendeurs qui préfèrent se passer des services de professionnels ne faiblit pas.

Vous vous apprêtez à acheter un appartement ou une maison directement à un particulier? Pretto vous présente la marche à suivre et les pièges à éviter.

L'achat immobilier de particulier à particulier : ce qu'il faut avoir en tête

Si vous achetez de particulier à particulier, gardez en tête qu'il vous faudra investir beaucoup de temps. En tant qu’acheteur vous serez en charge de la recherche de biens, de la prise de contact avec les vendeurs, de vous rendre disponible pour les visites aux horaires proposés par ces derniers.

Même histoire si vous êtes vendeur : vous devez rendre votre bien visible sur le marché, recevoir et sélectionner les potentiels acquéreurs et trouver des créneaux de visites sur votre temps libre.

Conséquence directe, le délai de la transaction risque d’être allongé. Les échanges seront probablement moins fluides, soyez prêts à faire preuve de patience.

Enfin, la complexité technique et juridique de l’acte d’achat peut vous mettre dans une situation inconfortable. Pensez-donc à bien vous renseigner à chaque étape auprès de proches qui travaillent dans ce secteur ou ont déjà réalisé de telles opérations.

Mais l'achat entre particuliers présente aussi de nombreux avantages, à démarrer par l'économie que vous faites sur les frais d'agence. D'autre part, en évitant les agences, vous avez l'opportunité de créer une relation plus personnelle avec le vendeur et vous aurez donc plus de chances de le convaincre.

Par ailleurs, rien ne vous empêche de rechercher à la fois sur des sites d'achat entre particuliers et en agence : ainsi, vous êtes certain de ne louper aucun bien !

De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !

Les bonnes pratiques quand on achète entre particuliers

Etudiez les prix du marché autour du bien qui vous intéresse

Lorsque deux particuliers traitent en direct, ils n’ont pas la connaissance du marché qu’aura un professionnel. Il faut donc garder la tête froide.

Le vendeur aura souvent tendance à surestimer son bien. Il y est attaché et a mille raisons de penser que son appartement ou sa maison est particulier -ou il se dit qu'il y a une carte à jouer vue l'économie des frais d'agence.

Côté acheteur, attention à ne pas s’emballer. “L’annonce n’est pas disponible en agence, dépêchons nous de conclure avant que d’autres acquéreurs n’en entendent parler.” Ce n’est pas une raison pour surpayer le bien.

Afin de vous assurer que vous payez le bien à son juste prix, vous pouvez vous référer à la base de données rendue publique par l'Etat concernant les transactions immobilières.

Soyez objectifs lorsque vous négociez le prix du bien entre particuliers

Vous pouvez également négocier le prix de votre bien quand vous achetez entre particuliers. Dans tous les cas, il convient de bien préparer vos arguments.

Bon plan

Rappelez-vous, le vendeur vous présente un bien auquel il est attaché, il faut donc éviter de le braquer au moment de la négociation.

Afin de vous y aider, vous pouvez vous servir de notre checklist de visite. Elle vous permet de lister de manière objective tous les critères du bien, et de déterminer tous les travaux que vous aurez besoin d'y faire. Cela vous donnera de très bons arguments lorsque vous souhaiterez faire baisser le prix du bien !

Préparez votre financement en amont

Le vendeur va porter une grande attention à votre capacité de financement. S’il avance dans ses négociations avec vous, il immobilise son appartement ou sa maison avec les frais que cela peut occasionner. Sans compter le temps "perdu" pour lui si la transaction n'aboutit pas avec vous et qu'il doit tout reprendre de zéro.

Si votre prêt est refusé, il devra tout recommencer avec un autre acheteur. Pour ne pas hypothéquer vos chances d’entrée, rassurez le sur votre situation financière. Vous pouvez par exemple évoquer le secteur dans lequel vous travaillez, si vous bénéficiez d’un apport conséquent, si vous avez déjà eu des rendez-vous avec des banques et s’ils ont été concluants.

Pretto vous propose d’établir gratuitement un document visant à rassurer le vendeur sur votre situation financière : après une analyse préalable de quelques pièces justificatives, nous pouvons établir un document pour prouver au vendeur que vous avez la capacité d'emprunter le montant nécessaire à l'achat de son bien.

Ecoutez votre notaire

Si vous pouvez vous passer d’une agence immobilière, vous aurez nécessairement recours à un notaire pour la signature du contrat de vente. Etant donnée la complexité du cadre légal, n’hésitez pas à le solliciter dès que possible. Plus tôt vous impliquerez votre notaire, plus vous réduirez le risque de litiges.

Bon plan

Vous vous inquiétez pour les frais que cela implique ? Pas de panique, on vous permet de les calculer en amont afin d'éviter les mauvaises surprises.

Les démarches administratives pour l'achat immobilier entre particuliers

Le vendeur doit vous fournir des diagnostics obligatoires

Le vendeur est tenu de vous fournir un certain nombre de diagnostics, en fonction de la localisation du bien ou de sa date de construction. Voici les diagnostics obligatoires :

  • Diagnostic de performance énergétique (DPE)
  • Diagnostic Électrique Obligatoire (DEO)
  • Diagnostic Gaz Obligatoire (DGO)
  • Constat des risques d’exposition au Plomb (CREP), pour les permis de construire datant d’avant le 1er janvier 1949.
  • Diagnostic Technique Amiante (DTA), uniquement sur les biens dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997.
  • Etat Relatif à la Présence de Termites (ERTP) si le logement se situe dans une zone infestée ou susceptible de l’être à court terme. En Ile-de-France, les départements concernés par un arrêté préfectoral définissant les zones infestées par les termites sont : le 75 et le 92 en totalité, le 93, 94, 95 et 78 en partie.
  • Etat des Risques et Pollutions.

Dans le cas d’un appartement, le vendeur doit également fournir la mesure de sa superficie (Loi Carrez). Pour une maison, il doit mettre à disposition un diagnostic assainissement.

Comment signer le compromis de vente entre particuliers ?

Vous avez bien avancé et vous vous apprêtez à signer une promesse ou un compromis de vente. Cette étape peut se faire directement entre particuliers, c’est ce qu’on appelle un "acte sous seing privé".

Si vous passez par une agence immobilière, la signature de l’avant-contrat se fait souvent en présence de l’agent. Mais entre particuliers, on ne peut que vous conseiller de passer devant un notaire afin de signer ce document.

En effet, n’oubliez pas que le compromis de vente est un contrat au sens juridique du terme : vous êtes tenu de respecter une mise en forme légale, et il vous engage fortement.

Il est généralement admis que la signature du compromis entraîne le paiement d’un acompte au vendeur. Si vous signez chez un notaire, cette somme est mise sur un compte séquestre : en cas de problème (par exemple, si vous ne trouvez pas de financement), le notaire a un rôle d'intermédiaire neutre. Ce n’est pas négliger au vu des sommes en jeu !

Si vous tenez absolument à vous passer de notaire à ce stade, cependant, c’est possible. Vous trouverez aisément en ligne des modèles de rédaction de promesses de vente ou de compromis, cependant il reste des points essentiels à négocier :

  • Le montant de l’indemnité d’immobilisation est fixé entre les parties, il varie généralement entre entre 5% et 10% du prix de vente.
  • Les conditions suspensives : elles permettent par exemple à l’acheteur de se retirer s’il n’obtient pas son prêt. Il est impératif de vérifier qu’elles seront bien opérantes le cas échéant.

D’autres conditions suspensives peuvent être insérées si besoin (absence de préemption, de servitude, de vente préalable...). Gardez également en tête que les documents à annexer sont nombreux et tout oubli de la part du propriétaire pourrait amener des complications en cas de litige.

  • Les discussions de particulier à particulier ne doivent pas vous faire perdre de vue la réalité du marché.
  • La signature de la promesse ou du compromis peut se faire entre particuliers, mais l’acte de vente se fait obligatoirement en présence du notaire.
  • Les conseils d’un notaire en amont sont très utiles si vous vous passez d’une agence.
Publié le 20 août 2020
avatar
Lauriane Potin
Content Manager
Sur le même sujet