1. Accueil
  2. Acheteur immobilier
  3. SCPI
  1. Accueil
  2. Acheteur immobilier
  3. SCPI

Comment investir dans une SCPI ?

avatar
Alicia Cazaly
Mis à jour le 21 nov. 2022
Comment investir dans une SCPI ?

Investir dans l’immobilier peut être aussi attractif qu’exigeant. D’un côté, vous avez la perspective de percevoir un rendement sur le long terme et de l’autre, vous devez vous confronter aux formalités et autres démarches qui accompagnent le projet. Vous souhaitez réaliser un placement rémunérateur, mais n’avez ni les connaissances ni le temps d’effectuer toutes les formalités qui l’accompagnent ? La société civile de placement immobilier (SCPI) peut être une solution.

Pour encore plus de simplicité dans les démarches à entreprendre, Pretto vous apporte son aide à chaque étape. À commencer par vous donner des réponses sur les questions que vous pouvez vous poser : le principe de la SCPI ainsi que les procédures, les avantages et les risques qui y sont associés.

C’est quoi, une SCPI ?

La SCPI est un organisme de placement non coté en bourse, avec :

  • la société qui se charge de collecter des fonds pour acquérir des biens immobiliers afin de les mettre en location ;
  • les investisseurs (ou épargnants) qui acquièrent des parts de la SCPI suivant leur investissement.

Par cette solution, l’investisseur n’est donc propriétaire qu’à hauteur du budget qu’il alloue à son placement. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on appelle aussi les parts de la société civile de placement immobilier « pierre papier » ; lesdites parts étant matérialisées par un papier.

Quels sont les différents types de SCPI ?

De manière générale, il existe deux types de SCPI :
  • La SCPI d’habitation : qui se consacre à l’acquisition et la mise en location de biens immobiliers d’habitation ;
  • La SCPI d’entreprise : qui se consacre à l’acquisition et la mise en location de biens immobiliers à usage commercial.

Elles peuvent ensuite être réparties en trois catégories :

  • La SCPI de rendement : qui permet à ses investisseurs d’obtenir des revenus réguliers. Elle privilégie l’acquisition d’immeubles commerciaux ;
  • La SCPI de plus-value : qui veut augmenter la valeur du patrimoine de la société. Cet objectif sur le long terme se fait quasi essentiellement sur des habitations ;
  • La SCPI fiscale : qui fait profiter d’économies sur les impôts. Il faudra, toutefois, que les biens de la société (et donc les parts de l’investisseur) soient loués en tant que lieux d’habitation. La part de société civile de placement immobilier doit également être détenue suivant les conditions du dispositif fiscal. La SCPI Pinel, par exemple, impose une durée de mise en location de 6, 9 ou 12 ans.

Comment investir dans une SCPI ?

Pour investir dans une SCPI, il faut que l’épargnant acquiert au moins une part du capital social de la société.

Afin de vous procurer une ou plusieurs de ces parts, vous pouvez mobiliser votre épargne et ainsi apporter 100 % du capital. Toutefois, si vous voulez investir un peu plus que la somme dont vous disposez ou si vous ne souhaitez pas vous servir de votre épargne pour obtenir des parts de SCPI, vous pouvez recourir à un crédit. D’ailleurs, sachez que vous pouvez compter sur Pretto pour trouver l’emprunt le plus avantageux pour vous. Votre expert crédit vous accompagnera à toutes les étapes et vous expliquera toutes les choses à savoir avant de réaliser un investissement en SCPI.

La SCPI se chargera de toute la gestion du parc immobilier : de l’acquisition des biens immobiliers, en passant par la recherche des locataires et la récupération des loyers, jusqu’à l’entretien, la réalisation des travaux et le paiement des charges.

Quel montant pour investir dans une SCPI ?

Le montant à investir dans une SCPI dépendra d’abord du prix d’une part. Généralement, il est compris entre 150 et 1000 euros.

Ensuite, le coût de l’investissement dépendra du nombre de parts que vous voudrez détenir au sein de la société civile de placement immobilier.

Est-ce bien d’investir dans une SCPI ?

Comme tout investissement, le premier intérêt dans l’acquisition de parts de SCPI réside dans sa rentabilité. D’ailleurs, aujourd’hui, le taux de rendement de la société civile de placement immobilier surpasse celui d’autres produits d’épargne.

Citons comme exemple les taux de rendement du :

  • PEL qui est à 1 % ;
  • Livret A qui est à 0,75 %.

La SCPI, elle, n’est jamais passée sous la barre des 4 % :

  • 4,85 % en 2015 ;
  • 4,50 % en 2016 ;
  • 4,43 % en 2017 ;
  • 4,34 % en 2018 ;
  • 4.40 % en 2019.

Attention, les dividendes que vous percevrez seront déduits des frais de gestion et des provisions indispensables pour faire face aux dépenses relatives à l’immobilier (comme la rénovation).

Quels sont les avantages d’une SCPI ?

Les avantages de la SCPI sont nombreux, surtout au niveau :

  • Du montant de l’investissement :

Quand être propriétaire bailleur demande un investissement de plusieurs centaines de milliers d’euros pour l’acquisition d’un bien immobilier, la part d’une SCPI n’en demande qu’une centaine. Et même si vous recourez à un emprunt pour intégrer une société civile de placement immobilier, vous n’aurez pas à contracter autant que si vous aviez à souscrire pour un achat.

  • De la gestion :

Recherche de locataire, collecte du loyer, réparations, état des lieux, rénovation, démarches face à d’éventuels loyers impayés, etc. La gestion locative est une cumulation de plusieurs tâches récurrentes. Avec la société civile de placement immobilier, l’épargnant est délesté de toutes ces opérations puisqu’elles reviendront à la société de gestion.

  • Des risques :

La SCPI est accompagnée de la mutualisation des risques. Ainsi, vous partagerez tous les risques avec vos associés.

De plus, le fait que vos parts portent sur des biens divers et variés minimisera aussi les risques que vous prenez en investissant dans une SCPI. L’épargnant est, entre autres, protégé :

des risques d’impayés, de carence locative, ou de dégradation, grâce à la multiplicité des locataires ; des événements liés à la conjoncture avec les biens aux caractéristiques différentes (à usage d’habitation ou à usage commercial). Ainsi, si la situation devait impacter sur l’une des catégories de bien (les habitations par exemple), l’autre (les biens à usage commercial) ne sera pas touchée ; des changements législatifs. De ce fait, si une loi devait se durcir dans une localité où l’un des biens du parc immobilier est situé, les autres immeubles dans les autres zones géographiques seront épargnés.

  • Du financement :

Pour acquérir des parts de SCPI, vous n’êtes pas obligé de disposer d’un gros montant. En effet, vous pouvez investir en contractant un prêt. Vous pouvez même mettre toutes les chances de votre côté en demandant à Pretto de vous accompagner dans votre demande d’emprunt.

Quels sont les risques d’une SCPI ?

Plus un inconvénient qu’un risque, lorsque vous décidez d’investir dans une société civile de placement immobilier, vous devez vous acquitter de certains frais. Il s’agit de :

  • Frais d’entrée pouvant aller de 5 à 12 % des parts de la SCPI ;
  • Frais de gestion annuels pouvant aller de 8 à 10 % des dividendes.

Il ne faut pas non plus oublier que la SCPI n’est pas cotée en bourse. Aussi, si vous la comparez à la liquidité des actifs financiers, celle de la société civile de placement immobilier est assez faible.

Les vrais risques, eux, se portent sur :

  • La valeur du placement : elle peut baisser suivant l’état du marché de l’immobilier ;
  • Le montant des revenus locatifs : qui aura tendance à diminuer si le contexte économique, le taux d’occupation ou le montant du loyer vient à baisser ;
  • Le cours des devises.

Notez toutefois que tous ces inconvénients sont globalement maîtrisés par l’effet de mutualisation des risques du placement.

De plus, avant de vous lancer dans votre projet, vous pouvez minimiser davantage ces risques en nous demandant d’analyser votre situation afin de définir avec vous la meilleure solution d’investissement. Nous vous apportons nos connaissances et nos compétences à chaque marche de votre projet.

Vous souhaitez investir en SCPI ? Faites une simulation de prêt et prenez rendez-vous avec un expert.

Sur le même sujet