1. Accueil
  2. Acheteur immobilier
  3. Gestion de patrimoine
  1. Accueil
  2. Acheteur immobilier
  3. Gestion de patrimoine

Est-ce avantageux de déléguer sa gestion de patrimoine ?

avatar
Alicia Cazaly
Mis à jour le 30 nov. 2022
Est-ce avantageux de déléguer sa gestion de patrimoine ?

Héritage ou épargne, le patrimoine ne doit pas être considéré comme acquis. En effet, sans une gestion digne de ce nom, les actifs peuvent au mieux stagner, au pire perdre de leur valeur.

Il n’est pas donné à tous d’avoir les bons réflexes dans la gestion de patrimoine. Entre le temps à y consacrer et les compétences indispensables pour les faire fructifier, le mieux est encore de recourir à un conseiller en gestion de patrimoine.

Vous n’avez jamais eu recours aux services d’un gestionnaire ? Informez-vous ici sur le principe de la gestion de patrimoine, le rôle du gestionnaire, ses missions et le meilleur moment pour en contacter un.

Qu'est-ce que la gestion de patrimoine ?

La gestion de patrimoine englobe toutes les tâches pour prendre soin de son patrimoine. Ces opérations concernent autant les personnes qui ont déjà un patrimoine et qui veulent le développer, que ceux qui souhaitent s’en constituer un.

Être détenteur d’un patrimoine demande de trouver la solution la plus adaptée pour faire fructifier ses placements, notamment parce qu’un patrimoine peut être constitué de plusieurs types d’actifs qui demandent chacun une prise en charge spécifique.

Un patrimoine peut donc être composé de :

  • biens immobiliers et fonciers : immeubles, terrains, maisons, résidences principales et secondaires, investissements locatifs, etc.  ;
  • placements financiers : épargnes, contrat d’assurance-vie, actions, comptes-titres, obligations, liquidités, SCI, SCPI, etc. ;
  • biens professionnels : comme les fonds de commerce et immeubles utilisés pour l’exploitation ;
  • meubles : véhicules, biens de valeurs, équipements ménagers, etc. ;
  • droits d’auteur ;
  • brevets ;
  • droits d’usufruit ;
  • objets d’art et de collection ;
  • etc.

Le gestionnaire de patrimoine peut donc être amené à :

  • procéder au courtage d’assurance vie ;
  • établir des contrats de prévoyance et de retraite ;
  • opérer des transactions immobilières ;
  • gérer des services ;
  • rechercher des financements ;
  • mettre en application l’ingénierie patrimoniale ;
  • jouer le rôle d’intermédiaire entre son client et la banque ;
  • prodiguer des conseils en investissement financier.

Quel est le rôle d’un gestionnaire de patrimoine ?

Il faut d’abord comprendre que le gestionnaire de patrimoine est un terme générique qui regroupe plusieurs professionnels qui peuvent être salariés dans des cabinets ou des établissements financiers, courtiers en assurance, notaires ou experts-comptables. Ils sont les plus à même à établir objectivement votre profil investisseur en étudiant votre rapport au risque (aversion au risque), vos objectifs à court et à long terme, ou encore le profit envisagé.

Le rôle principal d’un gestionnaire de patrimoine reste de développer le patrimoine de son client. Il offrira ainsi le conseil en gestion de patrimoine pertinent et l’accompagnera dans toutes les démarches pour l’appliquer.

Son implication est d’autant plus utile qu’il existe une multitude de dispositifs et mécanismes pour développer un patrimoine. Rien que sur le point de vue de la fiscalité immobilière, par exemple, le conseiller en gestion de patrimoine est capable de fournir des indications sur les quelque 474 niches fiscales existant en France.

D’ailleurs, il est assez rare (et tout à fait normal) qu’un non initié ait toutes les connaissances et le temps nécessaires pour se charger de la gestion de patrimoine. Le conseiller en gestion est qualifié pour prendre en compte tous les éléments du contexte économique et fiscal afin de faire croître les actifs dans de bonnes conditions.

Le gestionnaire assiste son client, que ce dernier veuille un conseil en gestion de patrimoine ou qu’il souhaite développer ses avoirs.

Quelles sont les missions d’un gestionnaire de patrimoine ?

Le principal objectif du conseil en gestion de patrimoine est de faire en sorte que les actifs de ses clients prennent de la valeur. Pour y parvenir, il applique techniques et procédés divers et variés.

L’audit patrimonial

Dans la gestion de patrimoine, l’audit patrimonial est l’offre de base de la plupart des cabinets. Certes, la manière dont il est mené dépendra du gestionnaire, mais le principe est toujours le même.

En effet, il s’agira toujours d’effectuer un état des lieux. Les actifs sont alors passés au crible pour permettre de comprendre le propriétaire du patrimoine, ses objectifs, les investissements qui lui correspondent et la nature des risques qu’il peut prendre. Il est donc question de dresser un bilan de l’ensemble des avoirs.

Pour un diagnostic complet et exploitable, le gestionnaire se penchera également sur la situation familiale et professionnelle de son client, sans oublier ses sources de revenus et ses éventuelles dettes.

Toutes ces données regroupées seront analysées, ce qui permettra de déduire le meilleur placement et les opérations à entreprendre pour développer le patrimoine en question.

La gestion déléguée

La gestion déléguée permet à l’investisseur de remettre toutes les opérations liées à la gestion de son patrimoine à un professionnel. Ce sera une manière pour lui de s’assurer que ses futurs placements et ses capitaux mobiliers (plan d’épargne en action, plan d’épargne en retraite, assurance vie, compte-titres) pourront être pris en charge de manière optimale.

L’ingénierie patrimoniale

Avec l’ingénierie patrimoniale, l’intervention du gestionnaire de patrimoine aura pour objectif de trouver les solutions adaptées tant pour le placement que pour la défiscalisation. Ainsi, pour des résultats rentables sur le long terme, le gestionnaire de patrimoine déploiera ses compétences notariales, immobilières, fiscales ainsi que ses connaissances en gestion d’actifs.

L’architecture ouverte

L’architecture ouverte implique que le gestionnaire fasse jouer ses partenariats avec les organismes financiers, ce qui lui permettra d’accéder à une plus grande variété de classes d’actifs et ainsi d’élargir les supports de placement.

En résumé, l’architecture ouverte consiste à construire un patrimoine en opérant une approche ouverte (et non centralisée) sur les marchés : c’est-à-dire en approchant plusieurs organismes financiers.

À quel moment solliciter les services d’un gestionnaire de patrimoine ?

Avoir des actifs, c’est bien : les faire fructifier, c’est mieux.

Mais entre le moment où le patrimoine est constitué et celui où l’on profite de sa rentabilité, il y a toute une procédure. Malheureusement, souvent, on se rend compte que l’on a besoin d’aide uniquement lorsque les problèmes s'accumulent.

Alors pour ne pas arriver à un point de non-retour, quand doit-on faire appel à un gestionnaire de patrimoine ?

Dans l’idéal, l’intervention du gestionnaire devrait intervenir dès que l’on souhaite se constituer un patrimoine. Néanmoins, si vous êtes déjà propriétaires de quelques actifs, le bon moment pour contacter un conseiller en gestion du patrimoine est celui où vous cherchez des réponses sur :

  • votre capacité d’épargne ;
  • le régime fiscal adapté à votre patrimoine ;
  • les placements pouvant vous rapporter des revenus complémentaires pour votre retraite ;
  • le fait d’acheter ou de louer un logement ;
  • la solution la plus rentable avec la somme obtenue après la vente d’un bien ;
  • les questions de financement des études de vos enfants et de la succession de votre patrimoine ;
  • la meilleure option pour un investissement locatif ;
  • l’avenir des actifs après le mariage ;
  • l’expatriation ;
  • l’optimisation d’un héritage.

Notez que le gestionnaire ne se consacre pas qu’aux entrepreneurs. Il s’adresse autant aux chefs d’entreprise qu’aux particuliers.

Et si vous souhaitez vous créer un patrimoine immobilier, Pretto vous accompagne dans votre recherche de financement.