Le différé d'amortissement pour vous aider dans votre prêt immobilier

Avez-vous déjà entendu parler du différé d’amortissement ? Peu connu, il vous permet de retarder soit totalement, soit partiellement le remboursement des mensualités de votre prêt immobilier. On vous dit tout sur cette solution qui peut, dans de nombreuses situations, s’avérer très pratique.

1. Dans quel cas pouvez-vous bénéficier d’un amortissement différé ?

Lorsque que vous choisissez d’avoir recours à un crédit immobilier pour financer votre bien, il vous est possible de décaler de quelques mois le versement des premières mensualités. Il s’agit d’un différé d’amortissement. Cette solution permet d’assouplir les conditions du crédit et de les adapter aux contraintes budgétaires de chacun.

Lors d’un achat immobilier, il peut être compliqué de commencer à amortir le capital emprunté directement. Imaginons que vous ne puissiez pas habiter tout de suite dans votre nouveau bien, c’est souvent le cas pour deux raisons :

  • Vous achetez un bien en VEFA et continuez donc à payer un loyer pendant la construction du logement
  • Vous faites des travaux dans votre logement ancien et ne pouvez donc pas y emménager tout de suite
Autre cas de figure : vous souhaitez vendre votre bien immobilier actuel pour financer le nouveau logement et contractez donc un prêt-relais. Vous pouvez bénéficier d’un délai sur les intérêts tant que vous n’avez pas vendu votre bien, et ce jusqu’à 24 mois.

Si vous remplissez les critères pour bénéficier du taux zéro, sachez également que celui-ci s’accompagne d’une période de franchise pendant laquelle vous ne payez pas de mensualités. Attention cependant, si vous ne lissez pas le prêt, les mensualités augmenteront d’un seul coup à la fin de la période de franchise. En lissant le prêt, cette période de différé est gommée en équilibrant les mensualités pour qu’elles soient constantes pendant toute la durée (et plus adaptée à votre budget).

Les établissements de crédit savent ainsi se montrer compréhensifs et sont prêts à vous proposer des solutions pour que vous n’ayez pas à assumer un double remboursement, potentiellement handicapant.

De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !

2. Quels sont les différents types de différé d’amortissement ?

Si vous optez pour le différé d’amortissement, il vous est possible de choisir entre différentes modalités.

L'amortissement différé simple ou partiel

Le différé d’amortissement simple s’applique dans les cas où vous ne remboursez dans un premier temps que les intérêts de votre crédit immobilier. Le remboursement du capital en lui-même ne commence donc que lorsque cette période prend fin.

Exemple

M. Duroy obtient un crédit de 150 000 € sur quinze ans avec un taux d’intérêt de 1,3 % et un différé de douze mois. Il devra donc verser un montant de 163 € mensuels au cours de la première année.

Il remboursera ensuite 977 € sur les mensualités suivantes. Sans cette formule spécifique de remboursement, la somme serait réduite à 917 €. Cependant, le paiement aurait commencé dès le déblocage des fonds.

L'amortissement différé total

Dans le cas d’un différé total, au contraire, vous n’effectuez aucun remboursement dans un premier temps. Ce n’est qu'au terme de la période de différé que vous devrez commencer à procéder au remboursement du capital emprunté et des intérêts associés.

Exemple
M. Roland a décroché un crédit de 150 000 €, dans les mêmes conditions que l’exemple cité ci-dessus. Das ce cas de figure, il devra s’acquitter de 989 € sur les 168 mensualités restantes.

Dans les deux cas, gardez en tête qu’il vous faudra également prendre en charge le paiement d’une assurance. Celle-ci n’a pas été intégrée aux exemples ci-dessus afin de faciliter leur compréhension. Dans les faits, elle est mise en place dès le moment où les fonds empruntés sont mis à votre disposition. Elle sera donc à votre charge durant toute la durée du différé.

On peut également mentionner le cas du prêt relais, dans lequel le différé d’amortissement est très fréquemment utilisé. Si vous choisissez cette solution, il vous sera alors possible de décaler le premier paiement des mensualités jusqu’à deux ans.

3. Les avantages du différé d’amortissement

La première chose qu’il faut avoir en tête, si vous envisagez d’opter pour le différé d’amortissement, est que cette solution vous permettra d’alléger les mensualités de remboursement de votre crédit immobilier dans un premier temps. Si vous choisissez le différé d’amortissement total vous n’aurez qu’à vous acquitter des cotisations d’assurance. Mieux encore, une formule d’emprunt comme le crédit in-fine vous permettra même de rembourser la totalité du capital emprunté seulement en fin de crédit, essentiellement pour des raisons fiscales. Attention cependant, ce type de prêt répond à des critères très spécifiques !

C’est un avantage qui peut s’avérer extrêmement pratique si vous souhaitez acheter un bien immobilier mais que vous n’avez pas encore procédé à la vente de votre logement actuel ou même en projet de construction long à réaliser. Le différé d’amortissement vous permet ainsi d’alléger temporairement les mensualités de votre crédit immobilier jusqu’à la livraison du bien par exemple.

Ainsi, si vous cherchez à alléger la pression budgétaire que peut entraîner un crédit immobilier pendant les premiers mois, le choix du différé d’amortissement peut s’avérer pertinent. Gardez bien en tête toutefois que cela engendre un coût puisque malgré les paiements effectués, le montant de la dette ne diminue pas pendant la durée de l’amortissement.

4. Etude de cas : le déblocage progressif des fonds pour un achat en VEFA

Le différé d’amortissement est très souvent utilisé dans le cadre d’un achat sur plans. Mais ce différé s’accompagne également d’un déblocage progressif des fonds. Vous le savez peut-être, mais dans le cas de travaux ou d’un achat en VEFA, la banque débloque les fonds sur présentations des factures des prestataires. Le capital emprunté augmente donc par paliers, et donc les intérêts dûs font de même.

Prenons un exemple concret : M. Vador a de grands projets et souhaite construire son nouveau logement sur plans. Il contracte donc un prêt de 300 000 € au taux de 1,5 % sur 20 ans, avec divers appels de fonds au cours des travaux. Il opte pour un différé d’amortissement de 12 mois, afin de ne pas cumuler deux loyers en même temps.

Voici donc son plan de financement (hors assurance):

Echéance Capital restant dû Mensualité
Mois 1 (15 %) 45 000 € 56 €
Mois 6 (+ 45 %) 180 000 € 225 €
Mois 12 (+ 40 %) 300 000 € 375 €
Mois 13 298 862 € 1 513 €
Mois 50 255 740 € 1 513 €
Mois 100 194 210 € 1 513 €
Mois 200 29 866 € 1 513 €
Mois 240 0 € 1 513 €
A retenir
  • Le différé d’amortissement vous permet de repousser le moment où vous commencez à rembourser votre emprunt auprès de la banque
  • Vous pouvez opter pour un remboursement partiel, pour lequel vous payez uniquement les intérêts, ou le différé total qui repousse également le remboursement des intérêts
  • Cette solution est très souvent utilisée dans le cadre d’un achat sur plan, qui s’accompagne d’un déblocage progressif des fonds
Sur le même sujet