Renégocier son prêt immobilier sans changer de banque, est-ce possible ?

Au détour d’une conversation, vous avez été étonné du faible taux d’intérêt dont a bénéficié votre voisin de table pour l’achat de sa maison ? Si vous avez souscrit à un prêt immobilier il y a plus de 5 ans, cela s’explique par la baisse tendancielle des taux d’intérêt sur le marché du crédit immobilier.

Depuis plusieurs années, les taux pratiqués diminuent, facilitant l’accès à la propriété. Si vous avez souscrit à votre crédit il y a plusieurs années, vous pouvez, vous aussi, profiter de ce climat favorable en renégociant les conditions de votre emprunt. Mais de quoi parle-t-on au juste ?

Renégocier son emprunt consiste à solliciter l’établissement auprès duquel vous avez effectué votre prêt pour obtenir des conditions plus avantageuses, en diminuant le coût total de votre crédit. Si des frais de dossier sont à prévoir, les démarches administratives sont plus simples qu’une opération de rachat de crédit, effectuée auprès d’une structure concurrente. A la clé, vous pourrez obtenir une diminution de vos mensualités ou un échéancier raccourci.

Pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Faire des économies sur le coût de son emprunt

Les intérêts constituent le premier poste de dépense dans votre prêt immobilier, devant les frais de garantie et d’assurance.

Exemple

Pour un crédit de 300 000 €sur 20 ans avec un taux d’intérêt de 2 %, les frais inhérent aux intérêts seront de 64 244 euros. Si le taux passe à 1,3 %, ces frais diminuent de plus de 20 000 €. En faisant diminuer le taux d’intérêt, vous diminuez structurellement le montant des frais relatifs à votre crédit.

A noter

Renégocier votre prêt ne vous permettra pas d’économiser sur les échéances déjà réglées mais sur les échéances à venir.

La renégociation de votre crédit, sans changer de banque donc, peut être une alternative intéressante dans la mesure où les frais sont limités par rapport à un rachat de crédit. En effet, en cas de renégociation, seuls des frais de dossier, dits “d’avenant”, vous seront facturés pour modifier les clauses de votre contrat.

Les frais d’avenant se chiffrent à une centaine d’euros alors que les frais inhérents au rachat de crédit seront bien élevés, comprenant notamment :

  • le dédommagement de votre établissement bancaire pour la clôture anticipée de votre emprunt
  • les frais de garantie relatifs à l’ouverture d’un nouvel emprunt
  • les éventuels frais de courtage
L’amour est dans le prêt
Le podcast de Pretto
En 2h30, en voiture, au bureau ou en faisant le ménage, peu importe vos préférences : vous serez bientôt un as du prêt immobilier

Adapter son prêt à ses projets en diminuant sa mensualité ou la durée de son emprunt

La renégociation de votre crédit porte sur le taux d’intérêt pratiqué par votre banque : si la négociation aboutit, celle-ci modifie le taux d’intérêt pour l’emprunt concerné.

Dans les faits, cette baisse du taux d’intérêt aura pour répercussion de :

  • diminuer le montant des mensualités pour vous permettre de gagner en aisance financière chaque mois
  • et/ou diminuer la durée de votre emprunt.

Choisissez la solution en phase avec votre situation actuelle et vos projets d’avenir : si votre budget est serré, il sera préférable de diminuer les mensualités pour retrouver de l’aisance. A contrario, si vous projetez de nouveaux investissements dans les prochaines années avec une bonne capacité financière, faites en sorte de rembourser votre emprunt plus rapidement.

Il n’est pas toujours intéressant de renégocier son prêt, on vous dit pourquoi

Les économies générées par la renégociation de votre emprunt doivent être supérieures aux frais engagés pour que l’opération soit intéressante sur le plan financier. Quelques règles simples vous permettront d’avoir une première idée sur le sujet :

  • les gains seront les plus élevés si vous renégociez votre crédit dans la première moitié de l’échéancier.
En effet, en début de période, vous remboursez principalement les intérêts ; ces frais diminuent au fur et à mesure du remboursement pour être minoritaires en fin de crédit.
  • si vous envisagez de vendre votre bien prochainement, il n’est pas judicieux de renégocier votre prêt.

Les frais engagés pour la renégociation ne seront pas amortis dans le temps.

  • si vous venez de souscrire votre emprunt, il n’est pas non plus intéressant de le renégocier d’emblée.

La variation du taux d’intérêt sera sans doute trop faible pour vous garantir une économie importante.

Pourquoi les banques sont-elles souvent réticentes à la renégociation de crédit ?

Si vous envisagez de renégocier votre emprunt auprès de votre banque, préparez-vous à affronter les réticences de votre établissement. En effet, le crédit immobilier est une offre financière peu rentable pour les banques : il joue le rôle de produit d’appel pour vous inciter à souscrire à d’autres offre auprès de ladite banque.

En outre, le taux d’intérêt constitue la rémunération de la banque pour vous avoir prêté de l’argent : il est donc compréhensible qu’elle rechigne à revoir les conditions de votre prêt, ce qui constituerait une perte sèche sur l’opération de son côté.

Comment bien renégocier son prêt immobilier sans changer de banque ?

Préparez vos arguments

Comme nous l’avons vu, en acceptant de modifier les clauses de votre contrat à votre avantage, votre banque diminue la plus-value qu’elle réalise sur l’opération. Pour la convaincre, il faudra donc que votre dossier soit solide. Dans un premier temps, constituez votre argumentaire en étudiant les évolutions globales du taux d’intérêt pratiqué sur les derniers mois par votre établissement.

Complétez idéalement avec une offre issue d’un établissement concurrent ou, à défaut, les conclusions d’une simulation de rachat réalisée pour votre emprunt.

Bon à savoir

Si votre situation financière a évolué positivement, insistez sur ce point. Votre banque n’a pas intérêt à perdre un bon client qui pourrait, par exemple, souscrire à des produits d’épargne.

Evaluez les coûts

Comme évoqué précédemment, la renégociation de votre prêt ne sera intéressante que si elle vous permet de réaliser des économies sur le long terme. Pour évaluer la plus-value potentielle de l’opération, il est impératif que vous estimiez les gains mais aussi les frais relatifs à l’opération.

Dans le cadre d’une renégociation de crédit, votre banque appliquera sans doute des frais de dossier liés à la modification de votre contrat. Ces frais ne sont pas réglementés : vous avez tout intérêt à les négocier pour diminuer le montant de la note globale.

Informez-vous également sur le détail des opérations incluses dans les frais pour éviter toute mauvaise surprise.

Bon plan
Afin de maximiser les économies réalisées, nous vous conseillons d’en profiter pour renégocier l’assurance emprunteur relative à votre emprunt. Sollicitez l’organisme qui vous assure mais également la concurrence pour obtenir une offre au meilleur prix.

Comparez avec le rachat de crédit

Afin de connaître toutes les options qui s’offrent à vous, prenez le temps d’étudier les propositions de la concurrence via un rachat de crédit. Si cette opération engendre plus de frais et des démarches importantes, elle peut permettre de réaliser des économies notables.

Les établissements de la concurrence seront plus enclins à vous faire des propositions alléchantes afin de vous attirer, contrairement à votre banque qui pourra vous faire une offre de confort, sans chercher à être véritablement compétitive dans un premier temps.

Bon à savoir

Passer par un courtier vous permettra d’avoir une vision globale des contrats les plus avantageux pour une prise de décision éclairée. Afin de vous proposer un panorama rapide des offres existantes, Pretto vous propose un [simulateur de rachat de prêt immobilier] (/simulation-pret-immobilier/simuler-rachat-pret-immobilier/): en entrant les informations générales relatives à votre prêt, les offres les plus compétitives vous seront proposées.

A retenir
  • Renégocier votre crédit sans changer de banque est l’une des solutions qui s’offrent à vous pour modifier les conditions de votre prêt.
  • Il est fort probable que votre établissement ne soit pas enthousiaste à l’idée de revoir les clauses de votre contrat : mettez-toutes les chances de votre côté en vous constituant un argumentaire incluant un descriptif précis de votre situation et les propositions reçues de la part d’autres établissements.
  • Comparez les frais et les économies réalisées pour faire votre choix : compte tenu du temps nécessaire et des frais engagés, il n’est pas toujours intéressant de modifier son contrat.
Mis à jour le 8 juillet 2020
avatar
Tom Cheriet
Manager Commercial
Sur le même sujet

Vous avez souscrit à un prêt immobilier ? Sachez que vous pouvez renégocier votre crédit. Au vu des taux bas, nous vous disons quand renégocier votre prêt.