Questions / réponses

Comment organiser son déménagement ?

Un seul mot d’ordre : anticiper ! Le plus simple est de faire un cahier des charges environ 3 mois avant la date souhaitée. Cela vous permet d’estimer vos besoins, d’anticiper les problèmes que vous pouvez rencontrer, et d’établir une liste de tâches à effectuer à l’avance pour ne pas être pris de court le jour J.

Comment optimiser son investissement locatif ?

Avoir un bon rendement pour votre investissement locatif tient parfois à quelques détails. Pour commencer, faites en sorte qu’il soit non loué le plus rarement possible (travaux, location saisonnière). Et pensez à optimiser votre loyer : colocation, location meublée ou revalorisation de loyer sont vos amis. Enfin, n’hésitez pas à revoir les conditions de votre prêt : vous pouvez renégocier votre assurance tous les ans, ou même faire racheter votre crédit !

L’état des lieux avec un huissier est-il obligatoire ?

L’état des lieux est obligatoire, mais pas la présence d’un huissier. Celui-ci intervient en cas de litige, puisque l’état des lieux fait sous son autorité n’est pas contestable. Vous vous partagez alors les frais liés à son intervention. Il est aussi possible de mandater un huissier librement : cela arrive souvent s’il y a déjà eu des litiges auparavant et que le propriétaire souhaite se protéger. Dans ce cas, la partie qui le demande paie les frais.

Comment trouver le bon locataire pour son investissement locatif ?

Vous avez plusieurs options : vous pouvez choisir de gérer vous-même la recherche de locataire par le bouche à oreille ou via des plateformes spécialisées (PAP et Leboncoin par exemple). Mais cela peut prendre beaucoup de temps, sans parler de stress ! Vous pouvez aussi décider de déléguer cette gestion en passant par un agent (qui vous facture des frais) ou par une gestion locative, qui s’occupe de tous les aspects de la location.

Gestion locative : que faire pour mon investissement ?

Vous pouvez décider de vous occuper vous-même de votre location, mais il faut savoir que cela prend du temps et peut engendrer beaucoup de stress. Si vous optez pour la gestion locative, c’est au mandataire de s’occuper de la location : de la recherche du locataire au suivi de petits travaux, ses tâches sont vastes ! Mais si l’idée de lui confier autant vous inquiète, vous pouvez aussi opter pour une délégation partielle (par exemple, uniquement la gestion des situations d’urgence).

Qu’est-ce qu’un mandat locatif ?

Avec la gestion locative, vous autorisez un professionnel à gérer à votre place le bien dont vous êtes propriétaire. Il peut s’agir d’une agence immobilière, un administrateur de bien etc… Le mandat est le contrat écrit, signé par les deux parties, qui détermine les règles de la gestion, notamment les tâches prises en charges par le mandataire.

Comment rédiger un contrat de location ?

Rien ne vous oblige à rédiger un contrat pour une location à usage d’habitation, mais il est conseillé de le faire - et de respecter certaines règles afin d’éviter tout litige. Vous devez ainsi mentionner certaines informations importantes telles que l’identité du locataire, la vôtre, l’adresse du logement, la durée et le montant du bail, un dépôt de garantie. Des annexes sont par ailleurs obligatoires, comme l’état de risque d’exposition à l’amiante.

Qui paye les frais d’agence ?

C’est la grande question ! Cela dépend de l’agence, mais elle doit dire clairement qui du vendeur ou de l’acheteur paye ces frais. Mais le prix du bien affiché par l’agence inclut sa commission. Vous pouvez demander de mettre ces frais à votre charge afin de diminuer vos frais de notaire - cela ne change en réalité rien au prix que vous allez finalement payer, mais permet de séparer les frais d’agences du prix du bien.

Comment faire pour réduire ses frais d’agence ?

Les frais d’agence sont assez élevés puisqu’ils sont généralement compris entre 3 et 8 % du prix du bien. Chaque agence pratique le taux de son choix, ce qui signifie qu’elles sont ouvertes à la négociation. Vous pouvez négocier non seulement le prix du bien, mais aussi la commission que doit toucher l’agent. Mais attention : en zone tendue, il peut être difficile de négocier le prix, car vous n’êtes certainement pas le seul intéressé ! Vous pouvez aussi opter pour les agences en ligne, souvent moins chères.

Comment fonctionne la location de courte durée ?

La location courte durée consiste à louer son bien pour quelques jours, quelques semaines au plus. Le risque de vacance est compensé par des prix à la nuit plus élevés. Certains sites de mise en relation (Airbnb, Booking etc…) permettent également de limiter énormément les risques. Mais sachez que cette pratique est de plus en plus encadrée.

A quelles aides ai-je droit pour mes travaux de rénovation énergétique ?

Vous pouvez bénéficier de différentes aides : les plus connues sont certainement l’éco-prêt à taux zéro et le crédit impôt pour la transition énergétique (CITE). Mais il y a aussi le Certificat d’Economie d’Energie ou le programme “Habiter mieux”. Ils vous permettent de bénéficier de réduction d’impôts, de conditions de prêts préférentielles, ou bien d’une aide financière plafonnée.

Comment vendre son bien sans agence ?

L’agence immobilière n’est pas la seule option pour trouver votre appartement ! Vous pouvez par exemple faire votre achat de particulier à particulier. Des sites se sont spécialisés sur le sujet. Vous pouvez aussi passer par un chasseur d’appartement ; c’est plus cher, mais il se charge de la recherche pour vous. Enfin, de nouveaux modèles d’agences immobilières se développent de plus en plus. N’hésitez pas faire un tour sur les agences en ligne.

Où faire des économies en copropriété ?

Le coût d’un achat ne se limite pas exclusivement à l’emprunt, mais se poursuit après. C’est le cas notamment avec les charges de copropriété : honoraires de syndic et comptes de copropriété peuvent vite faire grimper la note ! Afin de limiter ces frais, certaines plateformes peuvent vous permettre de mettre en place un syndic bénévole.

Sur le même sujet