1. Propriétaire

Devenir propriétaire : qu’est-ce que ce statut va changer ?

Le propriétaire est une personne qui possède un ou plusieurs bien(s) immobilier(s). Et vous êtes de plus en plus nombreux à aspirer à la propriété pour vous constituer un patrimoine immobilier et pourquoi pas y établir votre famille.

Si comme 50 % des moins de 30 ans, vous rêvez de devenir propriétaire de votre habitation (selon un sondage réalisé par l’Institut CSA en mars 2015) pour vous construire un capital et anticiper l’avenir, il est important d’envisager votre achat dans la durée.

Taxes, déménagement… comment valoriser votre bien ? Pretto vous aide à y voir plus clair.

Valorisation immobilière

Que vous cherchiez à devenir propriétaire de votre résidence principale, secondaire ou à réaliser un investissement locatif, il est important de bien entretenir votre logement pour le valoriser.
Et comme on ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait (vous pourriez être amené à le revendre par la suite), que ce soit, les sols, les murs ou les extérieurs, prendre soin de votre habitation est essentiel pour lui donner de la valeur.

Comment ajouter de la valeur à son bien ?

Vous aimeriez donner un peu plus de valeur à votre logement ? Commencez tout d’abord par rénover les pièces les plus importantes, celles qui nécessitent le plus de travaux, comme la cuisine ou la salle de bain.

Bon à savoir

En effet, la rénovation de ces deux pièces coûte souvent bien plus cher que les autres espaces à vivre et des gros travaux à venir pourraient faire peur à d’éventuels acheteurs en cas de revente du bien.

Épurez votre intérieur. En effet, des petits travaux de réparation (comme changer le vieil abat-jour offert par mamie ou installer une jolie applique au lieu de laisser pendre l’ampoule le long du mur) ne prend pas beaucoup de temps et valorise considérablement votre bien.

A noter

De même quelques aménagements et un peu de décoration corrigent facilement les défauts d’un logement pour lui donner davantage de fonctionnalités, de cachets et de perspectives.

Et si votre objectif est de louer votre bien ou de le vendre, priorisez les couleurs claires (pour éviter les partis pris) et apporter confort et luminosité à votre intérieur.

Vous êtes propriétaire d’une maison avec jardin ou d’un appartement avec terrasse ? De la façade au jardin ou au balcon, qu’il s’agisse de confort, d’esthétique ou de conservation du bien, ne négligez pas non plus vos extérieurs.

Comment rénover son bien ?

L’un des moyens les plus simples pour valoriser votre bien immobilier, est de commencer par mieux l’isoler. Une bonne isolation vous assure un maximum de confort quotidien, mais vous permet également de diminuer vos factures énergétiques et donc de faire des économies.

Exemple

Vous pouvez commencer par isoler votre sous-sol (si vous en possédez un), isoler vos combles, changer votre mode de chauffage ou vos menuiseries.

Pensez également aux systèmes de ventilation et investissez dans une installation performante, évitant toute humidité dans votre habitation.

De multiples aides existent pour vous permettre d'effectuer des travaux de rénovation énergétique et il y a de fortes chances pour que vous puissiez en bénéficier.

Que ce soit la prime énergie, le CITE ou encore MaPrimeRenov, renseignez-vous sur les aides de rénovation énergétique auxquelles vous pouvez prétendre.

Qu’est-ce que la plus-value immobilière ?

Vous devenez aujourd’hui propriétaire d’un logement, vous l’avez entièrement rénové et prenez soin de lui ? C’est une excellente nouvelle !

A retenir

Sachez tout de même, que si vous étiez amené à le revendre à moyen terme vous pourriez devoir payer une taxe si la différence entre le prix de revente (diminué des frais de cession et de la TVA acquittée) et le prix d’acquisition (majoré des frais d'enregistrement réellement payés) excédait les 15 000 €.

C’est ce qu’on appelle la plus-value immobilière.

La plus-value immobilière réalisée sur la vente d’un bien est soumise à la fois à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Elle bénéficie toutefois d'un abattement selon la durée de détention du bien et de conditions d'exonération.

Important

Important à savoir tout de même, la vente de votre résidence principale est quant à elle exonérée d’impôt sur les plus-values…

Taxes

Les taxes locales comme la taxe d’habitation et la taxe foncière, constituent aujourd’hui la moitié des revenus des collectivités territoriales.

Alors, qui est concerné par ces deux impôts et quel est leur fonctionnement ?

L’amour est dans le prêt
Le podcast de Pretto
En 2h30, en voiture, au bureau ou en faisant le ménage, peu importe vos préférences : vous serez bientôt un as du prêt immobilier

La taxe d’habitation

Cet impôt local, encaissé par les communes et les départements, permet de financer les services publics et une partie des dépenses liées à l’entretien des écoles, des infrastructures et autres équipements sportifs et culturels, des routes… afin d’améliorer la qualité de vie des administrés.

Elle est payée tous les ans par les occupants vivant dans le logement au 1er janvier de l’année en cours, qu’ils en soient locataires ou propriétaires.

Bon à savoir

La taxe d’habitation est calculée en fonction de la valeur locative cadastrale de votre bien, mais aussi des taux d’imposition liés à votre commune et aux revenus de votre foyer.

De plus, l’administration fiscale tient compte du nombre de personnes qui vivent chez vous (plus vous êtes nombreux, moins la taxe est élevée).

Certains abattements et exonérations sont possibles. Elles varient selon les situations personnelles des ménages. Si vous souhaitez en savoir plus sur les requêtes possibles, consultez notre article dédié aux demandes d’exonération de taxe d’habitation.
A noter

Une réforme est en cours depuis 2018 pour supprimer de manière progressive la taxe d’habitation sur les résidences principales. Ce dégrèvement progressif, soumis au revenu fiscal de référence, permet aujourd’hui à 80 % des ménages Français d’être exonérés de taxe d’habitation.

Celle-ci sera entièrement supprimée pour l’ensemble des foyers en 2023.

La taxe foncière

Sachez qu’en tant que propriétaire, vous devrez régler un autre impôt local : la taxe foncière. Celle-ci est due à partir du moment où vous êtes propriétaire d’un bien au 1er janvier de l’année en cours.

Cet impôt foncier concerne aussi bien les logements occupés, que les logements vides et contrairement à la taxe d’habitation, dont nous vous avons parlé juste avant, celle-ci est uniquement destinée aux propriétaires.

Que vous habitiez le logement ou que vous l’ayez mis en location, c’est donc bien à vous qu’il incombe de la payer.

A savoir

Si vous avez revendu votre bien en cours d’année, il est possible de convenir d’un accord avec le nouveau propriétaire pour que vous soyez remboursé au prorata de la date d’achat du logement.

Déménagement

Vous savez tout ou presque sur le statut de propriétaire ?.

Vous vous êtes décidé à sauter le pas et avez trouvé le logement de vos rêves ? Félicitations ! Une nouvelle étape s’annonce… préparer votre déménagement !

Si vous pensez qu’il s’agit de l’étape la plus facile à gérer, vous vous trompez ! Emménager dans un nouveau logement demande une organisation hors pair.

Entre le déménageur à contacter ou les copains à trouver, les cartons à préparer, les démarches administratives nécessaires à mettre en place, comme l’ouverture des compteurs d’eau, d’électricité, de téléphone… vous aurez de quoi être bien occupé.

Et n’oubliez pas non plus de signaler votre changement d’adresse à la Poste dans les délais impartis.

Comme vous l’aurez compris, préparer son déménagement demande énormément de temps et d’organisation. Pour éviter les galères de déménagement, mieux vaut anticiper au lieu de procrastiner et de vous dire que vous avez le temps, sous peine de vous voir complètement dépassé par les événements le jour J.
A retenir
  • Qu'il vous serve de résidence principale ou qu'il soit pour un investissement locatif, vous devez bien entretenir votre bien pour lui donner la valeur immobilière qui lui est due.

  • Si vous mettez votre bien en location, le locataire se devra de payer la taxe d'habitation mais il vous reviendra toujours à vous propriétaire de payer la taxe foncière, que vous y habitiez ou pas.

  • N'oublier pas d'anticiper toutes vos démarches pour éviter les galères et de déclarer votre changement d'adresse à la poste dans les délais impartis.

Mis à jour le 21 août 2020
avatar
Lauriane Potin
Content Manager
Préparer votre déménagement
Les taxes de propriétaire
La valorisation immobilière