Questions / réponses

Qu’est-ce qu’un courtier immobilier ?

Le courtier immobilier est un expert du prêt immobilier, incollable à la fois sur les attentes des banques et les besoins des acheteurs au moment de la recherche de financement. Son rôle est de comparer les offres des banques pour trouver celle qui correspond le mieux à votre situation et de défendre votre dossier Enfin, il s’assure du bon déroulé de votre dossier de prêt, et vous accompagne jusqu’à la signature chez le notaire.

Quels sont les honoraires d’un courtier immobilier ?

Tous les courtiers sont rémunérés en tant qu’apporteur d’affaires, c’est à dire que la banque rétro-commissionne un pourcentage du montant des dossiers conclus qu’ils lui apportent. Ce montant est compris entre 0,7 et 1 % du montant du prêt, souvent plafonné entre 3 000 et 5 000 €. Certains courtiers, souvent les courtiers physiques, demandent en plus des frais de courtage compris entre 500 et 2 000 €. Pretto est gratuit pour les emprunteurs, seules les banques nous payent !

Pourquoi passer par un courtier immobilier ?

Le courtier immobilier est un expert du crédit immobilier, il a donc naturellement une meilleure compréhension du secteur et des attentes des banques. Son rôle est de vous faire gagner à la fois du temps (c’est lui qui compare les banques), de l’argent (il vous présente la meilleure offre selon votre situation), et de vous conseiller tout au long de votre projet.

Comment choisir son courtier immobilier ?

Il existe 3 types de courtiers immobiliers, qui proposent des services et des prix différents. Les sites de mise en relation sont gratuits, mais leur rôle se cantonne à comparer les offres sur le marché et à vous indiquer vers quelle banque vous tourner. Le courtier physique suit votre dossier jusqu’à la signature chez le notaire, mais il vous demande très souvent des frais de courtage. Et enfin, vous avez Pretto : c’est l’accompagnement du service du courtier physique, et la gratuité du courtier en ligne !

Prêt immobilier : comment ça marche ?

Tout prêt immobilier démarre par l’évaluation du montant que vous pouvez emprunter auprès de la banque. Mais votre recherche de financement ne peut démarrer qu’une fois le compromis de vente signé chez le notaire. C’est là que vous vous adressez aux banques ou à votre courtier. Celui-ci compare les propositions, vous propose la meilleure offre de crédit immobilier et organise un rendez-vous auprès de la banque afin qu’elle vous présente l’offre de prêt. Vous pouvez la signer après une réflexion obligatoire de 10 jours, la banque débloque les fonds, et la signature de l’acte de vente chez le notaire fait de vous le nouveau propriétaire du bien.

Quels sont les différents types de prêt immobilier ?

Avec le prêt amortissable, vous remboursez le capital, les intérêts calculés sur ce capital, et l’assurance emprunteur dès que la banque débloque les fonds. Le prêt in fine en revanche permet de décaler le remboursement du capital. Pendant toute la durée du prêt, vous remboursez uniquement les intérêts et l’assurance. En cas de franchise totale, vous décalez également le remboursement des intérêts.

Comment calculer le coût de son emprunt immobilier ?

Plusieurs éléments s’additionnent pour calculer le coût de l’emprunt. Le plus significatif reste la somme des intérêts. Ils sont calculés en fonction du capital restant dû et du taux proposé par la banque, et diminuent donc au cours du remboursement. A cela s’ajoute le coût de l’assurance, il s’agit d’un pourcentage sur le montant du capital. Enfin, viennent divers frais : frais de notaire, de garantie, frais, de courtage, IRA… Ça vous paraît compliqué ? Ça tombe bien, on a créé un simulateur pour simplifier tout ça !

Comment négocier son prêt immobilier ?

Vous pouvez négocier votre prêt immobilier en faisant le tour des banques, en remplissant un nombre étourdissant de formulaires en ligne, au prix de nombreuses heures de discussion avec un conseiller bancaire. Ou alors, vous pouvez vous adresser à votre courtier en immobilier, qui négocie pour vous auprès des agents en charge immédiatement. Non seulement vous gagnez un temps précieux mais du fait de sa connaissance du milieu et de sa relation avec les conseillers, il aura plus de poids que vous pour vous obtenir le meilleur taux. Et en plus, c’est gratuit !

Quelle banque propose le meilleur taux immobilier ?

Il est impossible de répondre directement à cette question, malheureusement ! Chaque banque propose des taux différents en fonction de votre situation, (revenus, apport, durée du prêt, montant du bien …) En fonction de sa politique commerciale (orientation vers les jeunes cadres, les grosses fortunes ou les fonctionnaires, par exemple), elle pourra aussi vous proposer un taux plus ou moins avantageux. La solution ? Faire une simulation en ligne pour savoir quelle banque propose le meilleur taux immobilier… pour vous !

Comment obtenir le meilleur taux immobilier ?

Vous pouvez décider de faire vous-même le tour des banques, de passer de nombreuses heures au téléphone avec un conseiller réluctant à l’idée de vous donner un chiffre pour votre taux immobilier. C’est à vos risques et périls ! Vous pouvez aussi décider de passer par un courtier immobilier, qui non seulement compare toutes (oui, toutes !) les banques pour vous, mais qui en prime négocie à votre place -et tout ça gratuitement. Que demander de plus ?

Comment comparer les taux immobiliers ?

Pour bien comparer deux offres de prêt, il ne faut pas s’arrêter au taux immobilier, puisqu’il ne représente qu’une partie du coût du crédit. Le TAEG est un bon premier indicateur. Il prend en compte les différents frais. Les conditions du crédit sont aussi importantes, particulièrement si vous comptez revendre votre bien dans quelques années. Pour vous aider, on a détaillé les différents coûts du prêt.

Comment calculer les intérêts sur mon prêt immobilier ?

Vos intérêts sont calculés en fonction du capital qu’il vous reste à rembourser à la banque. Si votre prêt est amortissable, la part des intérêts diminue avec le temps puisque vous remboursez le capital chaque mois. Il s’agit de calculs complexes, on vous permet donc de les voir facilement grâce à notre tableau d’amortissement. Si vous avez opté pour le prêt in fine, le montant des intérêts est constant. La formule est : montant du prêt * taux * durée du prêt.

Taux variable ou taux fixe ?

Le taux fixe est défini dans l’offre de prêt de la banque, et ne varie pas durant toute la durée du prêt. Il dépend de vos revenus, de la durée du prêt, et de votre apport. Le taux variable en revanche, dépend d’un indice (généralement le taux Euribor). Si en début de prêt le taux proposé est plus bas que pour un taux variable, il est cependant impossible de prévoir combien coûtera votre crédit au final !

Quel taux sur 20 ans ?

Il n’existe pas de réponse toute faite à cette question ! En effet, le taux dépend de votre situation personnelle : vos revenus, le montant de votre apport et la durée demandée en fonction de votre capacité d’emprunt. Mais il dépend aussi des banques. Chaque banque cherche à attirer un profil particulier : en fonction de votre situation, vous serez donc plus ou moins bien accueilli. Faites une simulation pour savoir à quel taux vous pouvez prétendre.

Quel est le taux immobilier en ce moment ?

Les taux immobiliers varient en fonction des banques et de votre profil. Mais ils suivent cependant les tendances du marché, et ils sont extrêmement bas depuis plusieurs mois. Cela ne signifie pas qu’ils vont rester à ce niveau éternellement : la BCE a déjà indiqué une remontée de ses taux indicateurs dans les prochains mois, ce qui va forcément faire remonter les taux proposés par les banques. La question est de savoir quand !

Qu’est-ce que le TAEG ?

Le TAEG est un des outils les plus parlants quand il s’agit de comparer des offres de prêt. En effet, le taux d’intérêt proposé par la banque ne représente qu’une partie des coûts générés par votre emprunt. Le TAEG quant à lui prend en compte tous les frais (assurance, garantie, frais bancaires et d’agence etc) c’est donc le taux d’intérêt global de votre crédit. Il n’est disponible qu’une fois les offres de prêt éditées et généralement les banques n’en proposent qu’une estimation avant.

Quelles sont les conditions importantes pour son crédit immobilier ?

Les conditions de votre crédit peuvent avoir une influence sur le coût total de votre crédit, ou sont utiles pour gérer vos finances d’un oeil serein -pour gérer un coup dur financier ou pour revendre votre bien en anticipé, par exemple. Les conditions importantes sont donc différentes selon les profils, et nos conseillers sont là pour vous aider !

Combien coûte le remboursement anticipé de son emprunt ?

Si vous souhaitez rembourser votre crédit avant la date prévue, il y a de fortes chances que la banque applique des IRA (indemnités de remboursement anticipé). Ils dépendent du montant que vous remboursez ainsi que du moment où vous le remboursez. Certaines banques appliquent aussi une exonération dans certaines situations. En conclusion, le remboursement anticipé de votre emprunt dépend de la banque !

Comment calculer ses frais de remboursement anticipé ?

Les frais de remboursement anticipé (ou IRA) sont calculés en fonction du capital que vous remboursez. Vous pouvez ainsi rembourser votre emprunt en totalité ou en partie. Le calcul est le suivant : 6 mois d’intérêts sur le montant que vous remboursez, plafonnés à 3 % du capital restant dû.

Comment fonctionne la transférabilité du prêt ?

La transférabilité du prêt consiste à garder les mêmes conditions de prêt alors que vous changez de bien. Cela vous permet de ne pas avoir recours à un prêt relais ou de devoir attendre la vente de votre ancien bien pour déménager. Cependant, c’est une option rarement proposée par les banques, et soumise à de nombreuses conditions. Nos conseillers savent où s’adresser si vous souhaitez en bénéficier !

Quand commence-t-on à rembourser son prêt ?

Si vous avez opté pour un prêt amortissable sans franchise, la première mensualité est dûe 30 jours après le déblocage des fonds. Si vous achetez du neuf, la banque débloque les fonds au fur et à mesure des travaux, mais vous ne remboursez le capital qu’à la remise des clés. C’est ce qu’on appelle la franchise.

Peut-on reporter le remboursement de son crédit immobilier ?

Vous avez la possibilité de repousser le remboursement de votre crédit dans certaines situations : c’est ce qu’on appelle une franchise. Si vous achetez dans l’ancien, la banque n’acceptera que très rarement d’appliquer une franchise. En revanche, si vous achetez dans le neuf, la banque accepte de décaler le remboursement du capital à la remise des clés. Vous pouvez alors choisir de rembourser les intérêts dès le début du prêt, ou de les décaler. Mais cela augmente le coût de votre prêt ! Dans tous les cas, vous payez l’assurance dès le début du prêt.

Puis-je changer le montant de mes mensualités ?

Il y a de fortes chances que votre situation financière évolue au cours de votre prêt. C’est pour cela que la modulation d’échéance existe : vous pouvez demander à la banque de moduler vos mensualités à la hausse ou à la baisse (sous certaines conditions en fonction des banques). Certains prêts sont également conçus pour suivre l’évolution de vos revenus. Et si vous souhaitez vraiment changer du tout au tout, vous pouvez toujours faire racheter votre prêt !

Qu’est-ce que le report d’échéance ?

Le report d’échéance est une possibilité offerte par certaines banques de repousser le paiement d’une ou plusieurs mensualités en cas de difficultés financières passagères. Attention cependant, le report d’échéance augmente nécessairement la durée de votre prêt, et donc son coût final. Mais cela peut permettre d’éviter un défaut de paiement. Chaque banque applique cette condition de manière différente, mais nos conseillers peuvent vous guider dans votre choix !

Sur le même sujet