Questions / réponses

Est-ce le bon moment pour acheter ?

Les taux immobiliers sont historiquement bas, ce qui incite les Français à investir. Mais en conséquence, les prix sont en hausse dans la plupart des villes. Il faut donc vous poser la question de l’achat en fonction de votre situation personnelle, et les critères sont nombreux. Vos revenus, un éventuel apport, votre capacité d’épargne, le coût de votre location, votre zone géographique… chez Pretto, on vous aide à y voir plus clair !

Vaut-il mieux louer ou acheter ?

“Les taux sont plus bas que jamais, c’est le moment d’acheter !” Vraiment ? Attention, l’achat peut ne pas être la bonne décision pour vous. Il s’agit avant tout comparer les coûts de la location et d’un achat immobilier, tout en prenant en compte les avantages de l’achat. Chaque situation étant différente, il n’existe malheureusement pas de réponse toute faite à cette question ! Mais consultez notre article pour creuser la question.

Quelles questions se poser avant son achat immobilier ?

Pour un achat serein, il suffit de se poser les bonnes questions ! Qu’il s’agisse de réfléchir au bien dont vous rêvez ou d’estimer votre budget, Pretto vous a dressé une liste des sujets qu’il est bon de définir quand on démarre ses recherches. Allez-y tranquillement étape par étape.

Comment se passe un achat immobilier ?

Avant de rechercher votre bien, il faut définir votre budget immobilier. Vient ensuite l’offre d’achat au vendeur quand vous avez un coup de coeur.. S’il l’accepte, vous signez un compromis de vente chez le notaire, et c’est parti pour votre recherche de financement. C’est là que vous vous adressez aux banques ou à votre courtier. Le but ? Comparer les propositions, choisir la meilleure offre de crédit immobilier et signer l’offre de prêt. La banque débloque les fonds, vous prenez rendez-vous chez le notaire, et tadam ! Vous voilà propriétaire !

Quelles sont les erreurs à éviter quand on fait un achat immobilier ?

Tout le monde fait des erreurs, mais vous pourrez en éviter la majorité avec un petit peu de préparation. Essayez d’anticiper au mieux votre achat (qu’il s’agisse du type de bien que vous souhaitez ou de la manière de le financer), ne vous précipitez pas, et surtout, saisissez toute aide proposée !

Est-ce plus cher d’acheter dans le neuf ou dans l’ancien ?

Acheter, certes, mais quel type de logement ? Vous avez l’embarras du choix entre les biens anciens, le neuf prêt à emménager, la vente sur plan, ou bien encore la construction sur terrain vide... La question est vaste. Au premier abord, le prix du m² est plus élevé dans le neuf que dans l’ancien, mais vous pouvez bénéficier d’aides spécifiques (PTZ, loi Pinel etc). L’achat dans l’ancien engendre davantage de frais annexes (frais de notaire, travaux), et les charges de propriétaire sont plus élevées.

Vaut-il mieux acheter dans le neuf ou dans l’ancien ?

Le coût de votre bien n’est pas le seul critère à prendre en compte pour déterminer si vous achetez dans le neuf ou l’ancien. Tout dépend de votre projet. Le neuf présente certains avantages de confort (respect de réglementation thermiques et sonores, services supplémentaires etc), mais le délai d’attente est souvent très long. Si vous investissez dans le locatif, le neuf permet de bénéficier de mécanismes de défiscalisation, mais vous aurez du mal à faire une plus-value à la revente. Quant à l’ancien, il peut vous coûter très cher en termes de travaux, mais il garde un charme indéniable. Et il est souvent habitable dans l’immédiat !

Quelles sont les démarches pour acheter dans le neuf ?

Acheter sur plan ou faire construire nécessite de faire certaines démarches spécifiques. C’est le cas de la signature du contrat de réservation pour de la VEFA, sans compter les discussions avec le promoteur. Si vous voulez construire, ces démarches sont encore plus nombreuses : études de terrain, établissement de la surface constructible ou demande de permis de construire vous attendent ! Et dans les deux cas, votre prêt immobilier est particulier puisque vous bénéficiez d’un différé de remboursement.

Quelles sont les étapes de la construction d’une maison ?

Comme tout projet immobilier, la construction d’une maison suit des étapes précises. Après avoir établi votre budget, avoir trouvé votre terrain et avoir signé l’acte authentique qui marque la vente, vous pouvez démarrer la construction en tant que telle. Il s’agit alors de dessiner les plans, puis de démarrer le gros oeuvre. Les finitions interviennent tout à la fin, et vous pouvez alors recevoir votre maison lors de la réception de chantier.

Comment financer des travaux ?

Votre bien a besoin de gros travaux de rénovation, ou vous souhaitez simplement faire quelques rafraîchissements ? De nombreuses solutions de financement s’offrent à vous. Vous pouvez payer directement les travaux via votre épargne ou opter pour un prêt consommation. Vous pouvez également ajouter le coût de ces travaux au coût global de votre emprunt immobilier. Enfin, pensez à regarder les prêts aidés, surtout s’il s’agit de travaux de rénovation énergétique !

Comment acheter un bien immobilier à plusieurs ?

Acheter à plusieurs est un bon moyen d’augmenter le montant que vous pouvez emprunter ! Mais la banque demande souvent que vous soyez caution de vos co-emprunteurs. Vous avez ainsi trois possibilités : l’indivision (la solution la plus simple pour les couples), la SCI (familiale ou professionnelle, pour les achats plus complexes), et la tontine (pour anticiper une succession).

Qu’est-ce qu’une SCI ?

Une SCI est une Société Civile Immobilière. C’est un moyen pour devenir propriétaire à plusieurs; il s’agit en réalité de créer une société afin d’acheter un bien. La part de la propriété qui vous revient dépend alors du montant de votre apport initial. La SCI familiale vous permet d’acheter entre membres d’une même famille. La SCI professionnelle vous permet d’acquérir des locaux professionnels.

Quels sont les avantages d’une SCI ?

Les SCI présentent de nombreux avantages. La SCI familiale facilite notamment les cas de succession puisqu’en cas de décès, les parts sont transmises aux autres membres. Elle permet aussi de réduire les frais de donation. Quant à la SCI professionnelle, elle est utile pour optimiser votre patrimoine et diminuer l’assiette d’impôt sur les sociétés, tout en protégeant le bien des créanciers de l’entreprise.

Quels sont les avantages d’un investissement locatif ?

L’investissement locatif consiste à acheter un bien dans le but de le louer. Vous pouvez ainsi vous constituer un patrimoine à moindre frais. En effet, vous bénéficiez de revenus complémentaires et de déductions d’impôts. Cela permet également de limiter vos frais à l’avenir, puisque vous pouvez transformer le bien en pied-à-terre pour votre retraite, ou le destiner aux études de vos enfants !

Quelles sont les étapes d’un investissement locatif ?

L’investissement locatif ne s’aborde pas de la même manière que l’achat d’une résidence principale. Vous devez donc définir vos objectifs et préparer votre financement en fonction de votre projet. Renseignez vous bien, car le choix de votre bien dépend de ce que vous souhaitez en faire (revente rapide, location vide ou meublée, de longue ou de courte durée…). Le processus est ensuite le même que pour un achat classique.

Est-ce que je peux faire racheter mon prêt ?

Si vous avez actuellement un emprunt auprès d’une banque, vous pouvez le faire racheter par un autre établissement bancaire. L’avantage principal étant de renégocier toutes les conditions de votre prêt tout en bénéficiant d’un taux de crédit plus bas. Mais attention, cette opération n’est peut-être pas intéressante si vous n’en êtes pas au début de vos remboursements. N’hésitez pas à faire une simulation !

Comment racheter son prêt immobilier ?

Si vous souhaitez faire racheter votre prêt immobilier, le plus simple reste d’en faire la demande auprès de nos conseillers. Ils négocient pour vous auprès des banques en fonction de votre situation et de vos nouvelles demandes. Vous signez une offre de prêt toute fraîche, et votre nouvelle banque rembourse votre emprunt dans l’ancien établissement. Mais attention, cela peut vous coûter cher ! Il convient donc de vous renseigner avant de vous lancer.

Ai-je intérêt à faire racheter mon prêt ?

La période de taux bas actuelle est particulièrement propice aux rachats de prêts, puisqu’il y a de fortes chances que vous ayez emprunté à un taux plus élevé. Cependant, cela peut vous coûter plus que ça ne rapporte en raison des frais appliqués par les banques (les fameuses IRA). Une seule solution : faire un comparatif !

Peut-on modifier les conditions de son prêt ?

Si le taux d’intérêt a la part belle dans les considérations au moment du prêt, les conditions adossées sont tout aussi importantes. Exonération d’IRA, possibilité de moduler ses échéances ou encore transférabilité du prêt… Une fois l’offre de prêt signée, vous ne pouvez plus revenir dessus. Le seul moyen de les changer ? Faire racheter votre prêt !

Qu’est-ce qu’une soulte dans une succession / un divorce ?

Quand vous êtes propriétaire en indivision, vous partagez la propriété avec d’autres personnes. Si vous souhaitez être pleinement propriétaire, vous devez donc racheter la part du ou des autres indivisaires, ainsi que la totalité du capital restant dû si vous remboursez encore un emprunt sur le bien. C’est la soulte, qui a lieu le plus souvent en cas de divorce ou de succession. Une fois les part rachetées, les autres indivisaires perdent tout lien juridique avec le bien.

Comment financer le rachat de soulte ?

Si vous souhaitez être seul propriétaire d’un bien après un divorce ou une succession, vous devez procéder à un rachat de soulte. Vous pouvez souscrire un crédit auprès d’une banque, qu’elle soit spécialisée dans ce type de prêts ou qu’elle le considère comme un emprunt classique. Il s’agit cependant de dossiers complexes, et un courtier vous permettra de défendre au mieux votre dossier de financement auprès des banques.

Sur le même sujet