1. Accueil
  2. Simulation de crédit immobilier
  3. Simulation de prêt par banque
  4. La simulation de prêt immobilier au LCL
  1. Accueil
  2. Simulation de crédit immobilier
  3. Simulation de prêt par banque
  4. La simulation de prêt immobilier au LCL

La simulation de prêt immobilier au LCL

Vous êtes à la recherche d'un crédit immobilier ? Simulez votre prêt avec le simulateur Pretto !
Vous souhaitez demander un prêt immobilier
seul
.
Vous achetez
votre résidence principale
dans la commune de
Paris
.
  • Simulation gratuite en 3 min
  • Sans inscription ni engagement
  • Résultat instantané
LCLLCL

Votre demande de prêt immobilier au LCL

  • Frais de dossier : 1 000 €
    À titre indicatif, peut varier en fonction de chaque agence et selon votre profil
  • Frais annuels de tenue de compte (en moyenne) : 120 €
  • Taux d'intérêt fixe
  • Modulation d'échéance
  • Report d'échéance
  • Suppression des frais de remboursement anticipé
  • Transférabilité du prêt
  • Résidence principale
  • Résidence secondaire
  • Investissement locatif
  • Renégociation
  • Financement de travaux possible
  • Organisme de caution
  • IPPD possible
  • Hypothèque possible

Avez-vous le bon profil pour le LCL ?

Toutes les banques ne sont pas attirées par les mêmes profils d’emprunteur… et cela a un impact direct sur le taux immobilier que la banque peut vous proposer. Afin d'être certain de vous tourner vers la bonne banque pour votre profil, la meilleure solution consiste à comparer les offres de prêt immobilier dans les différentes banques.
Pour vous accompagner dans cette étape, de nombreux simulateurs de crédit immobilier sont à votre disposition. Alors, le LCL est-il fait pour vous ?

La politique commerciale du LCL

Le LCL vise principalement à attirer des profils jeunes, dont les revenus sont amenés à évoluer. Elle peut alors accepter des gestes commerciaux pour faire de vous un client (par exemple financer un emprunt sans apport).

Mais elle pourra également accepter de financer les profils suivants :

  • les CDD et intérimaires si vous pouvez fournir tous vos bulletins de salaire depuis au moins 3 ans
  • les commerçants, artisans et intermittents si vous justifiez au minimum de 3 à 5 ans d’activité
  • les professions libérales si vous avez plus de 3 ans d’activité (parfois moins, en tant que médecin ou avocat par exemple)

Ainsi, le LCL accompagne des profils très divers dans leurs demandes de financement. Cependant, un autre critère à prendre en compte est celui de votre projet immobilier et de sa complexité.

Quels projets pouvez-vous financer avec le LCL ?

Le LCL pourra vous accompagner dans votre financement quel que soit votre type de projet. Dans le neuf ou dans l’ancien, qu’il s’agisse de votre résidence principale, secondaire, ou d’un investissement locatif, la banque ne posera pas son veto selon votre projet.

Elle pourra également financer vos projets d’achat sur plan et les demandes de financement incluant un Prêt à Taux Zéro.

En revanche, gardez en tête que la banque étudie la cohérence et la stabilité de votre projet. Acheter un investissement locatif sans être propriétaire de sa résidence principale, par exemple, peut être compliqué même si la banque finance l’investissement locatif. Se faire accompagner par un courtier immobilier est donc un atout dans votre manche, notamment car il connaît les spécificités des banques en fonction de ces critères.

Les conditions de prêt immobilier au LCL

L'apport personnel pour votre prêt immobilier au LCL

Quand vous voulez emprunter pour acheter un appartement ou une maison, il est souvent nécessaire de financer soi-même une partie de l’achat. C’est ce qu’on appelle l'apport personnel.

Dans la plupart des cas, la banque exige que vous apportiez au minimum 10 % du prix du bien pour payer les frais de notaire et les frais de garantie. C’est le cas au LCL.

Le taux d'endettement autorisé au LCL

Le taux d’endettement fait partie des critères les plus surveillés par les banques. Concrètement, il s’agit d’évaluer la part que prennent vos charges dans vos revenus. Ainsi, les crédits en cours (pas uniquement le prêt immobilier) mais aussi les charges récurrentes telles qu’une pension alimentaire, sont intégrées à ce calcul.

Le taux d’endettement ne doit pas dépasser 35 %, c’est-à-dire que vos charges représentent un peu plus du tiers de vos revenus. Par exemple, si vous gagnez 2 500 € nets par mois, si vous n’avez pas d’autres charges, votre mensualité de crédit sera au maximum de 875 €.

A savoir : les établissements bancaires sont très encadrés concernant le nombre de dossiers dérogatoires qu’ils peuvent financer. Le sans apport, et les demandes au-delà des 35 % d’endettement, font partie de ces dossiers surveillés. Si les banques acceptent parfois d’outrepasser les règles strictes, elles vont ainsi favoriser les dossiers de primo accédants achetant leur résidence principale, et répondant à des critères très spécifiques.
Pour aller plus loin : Calculer mon taux d'endettement

Le remboursement de votre prêt immobilier au LCL

Le taux immobilier n’est pas le seul critère sur lequel vous concentrer pour votre recherche de prêt, au contraire ! Songez que vous vous engagez sur une longue période, et qu’il est donc intéressant de connaître les aménagements possibles dans vos mensualités.

La modulation d'échéance de votre prêt immobilier au LCL

Deux ans après le début de votre prêt immobilier avec le LCL, vous pouvez moduler vos échéances. Cela signifie que vous pouvez changer le montant de vos mensualités, dans une certaine limite.

A savoir cependant : si vous diminuez vos échéances de prêt immobilier, cela augmente mécaniquement la durée de l’emprunt. Ainsi, la baisse des mensualités ne doit pas entraîner un allongement de plus de deux ans de la durée initiale du prêt. Par ailleurs, si vous souhaitez augmenter le montant de la mensualité, vous devrez rester dans une limite de 10 %.

La demande doit se formaliser par lettre écrite envoyée à la banque 15 jours minimum avant la prochaine échéance.

Le report d'échéance de votre prêt immobilier au LCL

Le LCL vous offre la possibilité de reporter vos échéances. En cas de difficulté financière, vous pouvez ainsi demander à la banque de faire une pause dans le remboursement de l’emprunt pendant 9 mois maximum.

Attention le report de mensualités est faisable uniquement sur l’amortissement, c’est-à-dire que vous devez continuer à payer les intérêts. Si vous êtes encore au début de l’emprunt, cela peut tout de même représenter une somme non négligeable, il faut donc l’avoir en tête au moment de votre demande.

Le remboursement anticipé de votre prêt immobilier au LCL

Pendant toute la durée de votre prêt immobilier, vous avez la possibilité de le rembourser plus tôt que prévu, soit en totalité soit partiellement. C’est le remboursement anticipé, qui vous permet généralement de raccourcir considérablement (voire totalement) la durée de votre emprunt.

Cependant, cette démarche donne lieu à des frais de remboursement anticipé appelés IRA. Leur montant est encadré par la loi. Ils sont donc égaux au plus petit de ces deux montants :

  • 6 mois d'intérêt
  • 3 % du capital restant dû

Avec le LCL, vous bénéficiez d'une exonération des IRA lorsque vous revendez votre bien, et ce dès la première année. C’est aussi le cas pour un remboursement partiel.

"Pour les contrats conclus à compter de la date d'entrée en vigueur de la loi n° 99-532 du 25 juin 1999 relative à l'épargne et à la sécurité financière, aucune indemnité n'est due par l'emprunteur en cas de remboursement par anticipation lorsque le remboursement est motivé par la vente du bien immobilier faisant suite à un changement du lieu d'activité professionnelle de l'emprunteur ou de son conjoint, par le décès ou par la cessation forcée de l'activité professionnelle de ces derniers." -

Organisme de caution et assurance au LCL

Avec quels organismes de caution travaille le LCL ?

L’organisme de caution est un type de garantie pour votre crédit immobilier. C’est la solution la plus couramment utilisée : elle permet de protéger la banque en cas d’éventuels défauts de paiement de votre part.

Toutes les banques n'envoient pas votre dossier auprès des mêmes organismes de caution. De son côté, le LCL travaille avec le Crédit Logement et le Crédit X -Mines.

L’assurance groupe du LCL

L’assurance prend le relais de vos remboursements en cas d’impossibilité de votre part, selon des conditions et situations précises définies au contrat. Les banques proposent toutes leur propre assurance groupe.

L’assurance du LCL couvre les garanties suivantes :

  • décès et Perte Totale et Irréversible d'Autonomie ;
  • incapacité Temporaire Totale ;
  • invalidité Permanente

Vous pouvez y adhérer si vous assurez un capital emprunté d'un montant maximum de 1,6 million d'euros et que vous avez moins de 71 ans. Pour obtenir votre assurance, vous devez forcément faire des tests médicaux. Avec le LCL, vous pouvez les réaliser au besoin sous 48h grâce à leur réseau ARM. Les frais sont pris en charge en totalité, et les résultats sont transmis sous 24H au médecin conseil de l’assurance.

Le coût de l’assurance est intégré à vos mensualités de prêt tous les mois. Avec le LCL, le calcul de l’assurance est fait sur le capital initial, ce qui signifie que vous payez un même montant d’assurance sur la durée du prêt.

Sachez que le coût de l’assurance varie en fonction de votre âge et du niveau de quotité souhaité. Si vous empruntez seul, la quotité est forcément de 100 % (c’est-à-dire que vous êtes couvert par l’assurance pour la totalité du montant du prêt). Si vous empruntez à deux, vous pouvez modifier la quotité de chaque personne (50/50, 30/70 etc), ou assurer les deux emprunteurs à 100 % chacun.

La délégation d’assurance est-elle possible avec le LCL ?

Si vous souhaitez bénéficier d’un contrat d’assurance individuel, c’est possible à différents moments de l’emprunt :

  • au moment de votre demande de prêt immobilier
  • quand vous le souhaitez dans un délai de 12 mois après la signature de votre contrat d’assurance
  • puis tous les ans à la date anniversaire de signature (qui correspond à la signature de l’offre de prêt si vous avez souscrit à l’assurance du LCL)

Afin de procéder à la délégation, vous devez fournir le nouveau contrat d’assurance, qui doit présenter au moins le même niveau de protection que celui proposé par le contrat du LCL.

Vous devez ainsi respecter les critères suivants :

Garantie Conditions minimum
Garantie décès Quotité de 100 % sur toute la durée du prêt et maintien de la couverture en cas de déplacement dans le monde entier
Garantie PTIA Quotité de 100 % et maintien de la couverture en cas de déplacement dans le monde entier
Garantie ITT Quotité de 100 % et maintien de la couverture en cas de déplacement dans le monde entier / délai de franchise inférieur ou égal à 90 jours / couverture des affections psychiatriques et dorsales
Garantie IPT Quotité de 100 % et maintien de la couverture en cas de déplacement dans le monde entier / délai de franchise inférieur ou égal à 90 jours / couverture des affections psychiatriques et dorsales

En passant par Pretto, vous bénéficiez d’une solution de courtage en assurance au moment de la négociation avec la banque. Il se peut tout à fait que l’assurance proposée par la banque soit effectivement la plus intéressante, mais faire jouer la concurrence peut également s’avérer très intéressante quand on sait que l’assurance représente le deuxième poste de coûts dans votre prêt immobilier.

Les frais bancaires au LCL

Pour avoir un prêt au LCL avec des conditions avantageuses, on vous demandera des contreparties. La contrepartie classique exigée par les banques est la domiciliation des revenus. Vous devez donc ouvrir un compte bancaire au LCL. Combien est-ce que cela coûte ? Quels sont les avis clients sur le service LCL ?

Notre partenaire Bankin' publie chaque année une étude sur les frais bancaires payés par ses utilisateurs. Le LCL a des frais annuels de 122 € en 2016. De plus, les clients du LCL note 3,2/5.

Enfin, le LCL exige souvent que vous ouvriez un produit d'épargne liquide : Livret A ou LDD.

Le refus de prêt immobilier

Comme vous pouvez le constater, la banque n’est pas seule à donner son avis sur votre demande de prêt ! Pour diverses raisons, vous pouvez donc vous voir opposer un refus de financement.

Heureusement des solutions existent ! Premièrement, un refus dans une banque ne signifie pas que tous les établissements refuseront votre dossier. Par ailleurs, dans certains cas, celui-ci peut être optimisé grâce à quelques actions simples.

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez ainsi vous adresser à un courtier immobilier. Il connaît les spécificités de chaque banque et saura comment présenter votre dossier sous son meilleur jour.

Partagez l'article
avatar
Directeur Pôle Banques