1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Conditions de prêt immobilier
  4. Pourquoi la banque demande des justificatifs d’hébergement pour votre prêt immobilier ?
  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Conditions de prêt immobilier
  4. Pourquoi la banque demande des justificatifs d’hébergement pour votre prêt immobilier ?

Pourquoi la banque demande des justificatifs d’hébergement pour votre prêt immobilier ?

Vous souhaitez demander un prêt immobilier
seul
.
Vous achetez
votre résidence principale
dans la commune de
Paris
.
  • Simulation gratuite en 3 min
  • Sans inscription ni engagement
  • Résultat instantané

Le meilleur taux pour votre prêt immobilier

Un accompagnement personnalisé par nos experts

Le résultat de votre simulation sans inscription

Si vous vous apprêtez à sauter le pas en vue d’acheter un bien, il est important d’avoir en tête que votre banque va vous demander des justificatifs liés à vos revenus, mais également des attestations relatives à votre logement actuel.

L’objectif pour elle est de mieux estimer vos charges actuelles, en vue d’estimer vos capacités financières, mais également de comprendre dans quelle perspective s’inscrit votre projet d’achat. Par exemple, s’agit-il de l’achat d’une résidence principale ou d’un investissement locatif‌ ? Ne négligez donc pas ce point car, en fonction de votre situation, la réponse apportée par votre banque pourra varier.

Si vous êtes déjà propriétaire de votre logement

Avant de vous accorder un prêt, votre banque va s’attacher à établir la faisabilité de votre projet‌ : si vous êtes déjà propriétaire, elle va essayer de comprendre dans quelle perspective s’inscrit ce nouvel achat pour identifier d’éventuels facteurs de risques. Pourront alors vous être demandés‌ :
  • l’attestation de propriété de votre logement actuel ;
  • le justificatif de la taxe foncière ;
  • si vous avez réalisé un investissement locatif, les baux de vos biens en location.

Pour l’achat de votre résidence principale

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour l’achat de votre nouvelle résidence principale en fonction de votre situation‌ :

  • Vous n’avez pas encore vendu votre résidence principale actuelle
Le prêt relais peut être une solution adaptée à vos besoins car il vous fournit une avance de trésorerie pour procéder à l’achat d’un bien. En effet, lorsqu’on souhaite changer de résidence principale, il est souvent difficile d’assurer la logistique financière entre la vente de son bien actuel et l’achat d’un nouvel appartement ou maison.

Pour vous aider, les banques proposent un dispositif spécifique, le prêt relais, qui permet de vous fournir une avance sur la vente de votre bien. Ce type de prêt est consenti pour une durée de 12 à 24 mois et peut représenter jusqu’à 80 % du prix du bien que vous souhaitez vendre.

À noter
Avant de vous octroyer un prêt relais, votre banque va avoir besoin d’une estimation de votre résidence actuelle : le montant du prêt relais est adossé au prix de vente de votre bien.

  • Si vous avez déjà vendu votre bien

Après avoir vendu votre bien, vous disposez de manière générale d’un apport conséquent qui rassurera la banque sur vos capacités financières. Tout ou partie du fruit de la vente réalisée pourra être utilisé comme apport.

Pour rappel, le montant de votre apport est un élément clé dans le cadre de la négociation réalisée avec votre banque. Une somme équivalent à 10 % du prix du bien est souvent nécessaire pour rassurer la banque… et certaines d’entre elles proposent des conditions préférentielles au-delà de 20 % d’apport.

Pour l’achat d’un investissement locatif

Cette situation est idéale pour la banque puisque vous êtes d’ores et déjà propriétaire du bien où vous habitez. Elle accueillera a priori votre projet de manière positive. Une fois n’est pas coutume, la banque va étudier votre taux d’endettement : si vous êtes en dessous des 35 %, les voyants sont au vert.

Bonne nouvelle : depuis plusieurs mois, les banques ont recommencé à pratiquer le taux d’endettement différentiel. Cette solution est plus avantageuse car elle intègre vos futurs loyers perçus au calcul du taux d’endettement.

Exemple

Chez Pretto, nous ne prenons pas de frais de courtage.Vous souhaitez faire un investissement locatif :

  • Les mensualités sont de 522 €
  • Vous souhaitez le louer à 400 € par mois
  • Vous remboursez également l’emprunt pour votre résidence principale à hauteur de 1 200 € par mois
  • Vous gagnez 4 375 € nets mensuels.

  • Calcul du taux d’endettement :

Taux d'endettement = 522 + 1 200 / 4 375 + 400 x 0,7 = 1 722 / 4 655 = 37 %

  • Calcul du taux d’endettement différentiel :

Taux d'endettement = 522 - 400 x 0,70 + 1200 / 4 375 = 522 - 280 + 1200 / 4 375 = 33 %

Si vous êtes actuellement locataire de votre logement

Ce sera votre cas si vous achetez votre résidence principale pour la première fois. Heureusement, être locataire de son logement n’est pas un problème !

En revanche, là aussi, la réponse de la banque peut varier en fonction de votre projet.

Pour l’achat de votre résidence principale

Il s’agit d’une situation relativement classique pour les banques, qui sont donc habituées à gérer ce genre de situation. Dans ce cas de figure, la banque va vous demander quel est le montant de vos loyers actuels pour estimer le saut de charge : il s’agit de savoir quelle est la différence entre les loyers que vous réglez actuellement et le montant estimé des mensualités.

Il n’existe pas de règle concernant le taux de charge : tout dépend de vos revenus et de la manière dont vous gérez votre argent. Ainsi, si un saut de charge de 100 ou 200 euros peut sembler anodin, la banque pourra s’y opposer si vous êtes tous les mois à découvert.

De manière générale, si vous prouvez à la banque que vous épargnez de manière régulière un montant plus important que le saut de charges, il s’agit d’un point très positif dans votre dossier.

Pour l’achat d’un investissement locatif

Si vous n’êtes pas propriétaire de votre résidence principale, ce projet est plus difficile à défendre auprès des banques. Il vous sera ainsi demandé de justifier votre projet : la banque va s’attarder à comprendre la cohérence de votre achat.

Prenez le temps d’expliciter votre projet et les raisons qui vous ont motivé à sauter le pas : il est par exemple tout à fait compréhensible que vous souhaitiez réaliser un investissement locatif en province car vous n’êtes pas en mesure d’acheter votre résidence principale sur Paris.

Attention, les investissements locatifs réalisés dans ce cadre se font souvent au détriment de l’achat futur de votre résidence principale. En effet, lorsque vous souhaiterez acheter une résidence principale, le calcul du taux d’endettement portera sur l’ensemble des crédits en cours : les montants remboursés pour votre investissement locatif viendront grever votre capacité financière.

Et, pour rappel, les revenus perçus au titre d’un investissement locatif ne seront pris en compte qu’à 70 %.

Si vous êtes hébergé gratuitement ou en logement de fonction

Le document qui pourra vous être demandé est une attestation d’hébergement à titre gratuit.

Pour l’achat de votre résidence principale

Si votre situation a été privilégiée durant le temps où vous avez été hébergé gratuitement, la banque va chercher à s’assurer que le saut de charge n’est pas trop important. Vous devrez mettre toutes les chances de votre côté en prouvant à votre banquier que vous serez en mesure de rembourser sur le long terme les mensualités demandées.

Pour ce faire, il est important que vous puissiez prouver que vous avez épargné chaque mois un montant comparable aux mensualités à venir.

Pour l’achat d’un investissement locatif

Tout comme pour l’achat d’une résidence principale, la banque va être préoccupée par le montant du saut de charge, malgré la pratique de plus en plus fréquente du taux différentiel. Il faudra là aussi prouver que vous avez été en mesure de dégager une épargne conséquente, au moins égale au montant de vos mensualités à venir.

À retenir
  • En demandant un justificatif d’hébergement, votre banque s’attache à estimer le montant de vos charges relatives à votre logement actuel.

  • L’objectif est d’avoir une idée de votre budget actuel pour estimer le saut de charge éventuel lorsque vous achèterez

Questions - Réponses

Quels justificatifs d’hébergement demande la banque pour ma demande de prêt immobilier ?

Si vous êtes propriétaire, votre banquier vous demandera a minima l’attestation de propriété de votre logement actuel et un justificatif relatif à la taxe foncière. Si vous êtes locataire, la banque demandera le bail et une quittance de loyer.

Pourquoi l’hébergement est-il important ?

Cela permet à la banque d’avoir une vision plus précise de vos charges actuelles en complément des attestations de revenus que vous lui fournirez et de vos relevés de compte. L’enjeu est de s’assurer que vous pourrez rembourser votre emprunt sur le long terme.

Est-il possible de faire un investissement locatif quand on n’est pas propriétaire ?

Il est tout à fait possible de réaliser un investissement locatif si vous n’êtes pas propriétaire. Cependant, en fonction de votre projet, la banque va observer des critères bien spécifiques. Il est donc conseillé de vous faire accompagner par un professionnel de l’emprunt, qui saura comment mettre votre dossier en valeur !

Partagez l'article
avatar
Manager Experts Crédit
Vous avez une question sur cet article ?
Envoyez nous un message.
Poser une question