1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Conditions de prêt immobilier
  4. Jusqu’à quel âge peut-on emprunter ?
  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Conditions de prêt immobilier
  4. Jusqu’à quel âge peut-on emprunter ?

Jusqu’à quel âge peut-on emprunter ?

avatar
Jules Stalin
Mis à jour le 02 juin 2022
Partager :
Jusqu’à quel âge peut-on emprunter ?
Théoriquement il n’y pas d’âge limite pour emprunter. Quel que soit votre âge ou votre projet immobilier, une banque ne peut donc pas vous refuser une demande de prêt sur ce critère. En revanche, selon votre âge, votre profil emprunteur ne sera pas le même. Cela implique donc que vous ne vous verrez pas forcément proposer le même taux ni les mêmes conditions d’emprunt en fonction de votre âge.

Quel que soit votre profil ou les particularités de votre profil emprunteur, Pretto vous aide à mettre toutes les chances de votre côté en vous accompagnant dans votre recherche de financement.

Y a-t-il un âge maximum pour emprunter ?

Soyez rassuré : la réponse est non ! Vous n’aurez cependant pas accès aux mêmes conditions d’emprunt en fonction de votre âge. En fonction de votre profil, la banque pourra alors vous demander des informations ou des garanties complémentaires.

Les jeunes actifs sont des profils très appréciés par les banques

Sans surprise, les emprunteurs préférés des banques sont les jeunes actifs. Ce sont des profils très attractifs, et ce pour plusieurs raisons. D’abord, comme ils sont en début de carrière, ils ont plus de chances de voir leur salaire augmenter au fil des ans. Dans le cadre d’un prêt immobilier sur 20 ans, c’est un gage de sécurité important pour les banques. Bien sûr, cela dépend également de l’activité exercée, certains secteurs étant plus porteurs et stables que d’autres.

Les jeunes actifs présentent également la particularité d’être les plus susceptibles de souscrire à des nouveaux produits. Livrets d’épargne, assurance-vie, épargne retraite, prêt à la consommation ou encore assurance auto, ils auront tendance à se tourner vers leur banque principale (soit celle qui leur a accordé leur emprunt) pour leurs besoins bancaires et assurantiels futurs.

Pour autant, ces profils ont rarement une épargne suffisante pour constituer un apport tout en gardant une épargne résiduelle. Souvent, on est loin des 10 % habituellement exigés par les banques pour un prêt immobilier, ce qui peut poser problème. Si les meilleurs profils, qui ont des revenus importants, peuvent espérer obtenir une dérogation, les autres auront du mal à obtenir un crédit dès leur premier CDI.

Les plus de 30 ans

Le saviez-vous ? L’âge moyen du premier achat immobilier est passé de 37 ans en 2015 à 32 ans aujourd’hui. Cela signifie que les primo-accédants sont de plus en plus jeunes, ce qui est une bonne nouvelle pour les jeunes actifs.

Cependant, comme évoqué plus haut, toutes les conditions ne sont pas forcément réunies pour permettre à ces profils d’emprunter. C’est la raison pour laquelle, bien que l’âge moyen baisse, les emprunteurs de 40 ans ou plus sont ceux qui réunissent les meilleures conditions pour obtenir un prêt immobilier avantageux. Situation professionnelle stable, salaire élevé, épargne suffisante pour constituer un apport… Ils cochent ainsi toutes les cases pour obtenir un taux intéressant. Et contrairement aux emprunteurs de plus de 50 ans, ils sont encore assez loin de l’âge de la retraite pour pouvoir emprunter sur 20 ans !

L’accès au crédit pour les seniors

L’accès au crédit des seniors, suivant les profils, peut parfois être compliqué. Avec la perte de revenus potentielle engendrée par le départ à la retraite, les banques craignent les difficultés de remboursement sur le long terme.

Heureusement, des solutions existent pour ces emprunteurs. Comme ils possèdent généralement une bonne épargne, ils peuvent fournir un apport plus important pour faire baisser la durée du crédit. C’est d’ailleurs la solution la plus souvent employée, puisque 86,2 % des prêts accordés aux seniors (65 ans et plus) ont une durée de remboursement inférieure ou égale à 15 ans selon l’institut Crédit Logement en 2020.

L’autre solution employée consiste à opter pour un crédit à paliers. Cela permet de décomposer le remboursement du crédit en plusieurs phases, avec des mensualités qui évoluent en même temps que les revenus. On peut alors opter pour des mensualités plus hautes en début de crédit, avant le départ à la retraite, puis des mensualités plus basses lorsque les revenus baissent.

Pour aller plus loin : Le prêt immobilier après 65 ans

Comment l’âge impacte votre capacité d’emprunt ?

L’âge de l’emprunteur impacte sa capacité d’emprunt à plusieurs niveaux.

Premièrement, cela a une influence sur la durée du crédit, un crédit sur 20 ans ou plus étant rarement possible après 65 ans. Or, qui dit durée de remboursement qui diminue dit forcément capacité d’emprunt qui baisse ! Comme évoqué plus haut, cela s’explique notamment par le fait que les revenus baissent forcément à l’âge de la retraite. Ces revenus prospectifs (futurs et prévisibles) sont pris en compte par les banques pour calculer la capacité d’emprunt.

Il faut également prendre en compte le coût de l’assurance de prêt, qui peut augmenter considérablement passé un certain âge. Quand on sait que l’assurance de prêt peut représenter jusqu’à 30 % du coût total du crédit en moyenne, cela a forcément une incidence importante sur la capacité d’emprunt !

Quelle durée de prêt en fonction de votre âge ?

S’il est possible de jouer sur différents paramètres (apport, assurance), c’est la durée du crédit qui varie le plus en fonction de l’âge de l’emprunteur.

L’Observatoire Crédit Logement CSA a ainsi établi en 2022 des statistiques sur la répartition des durées de remboursement en fonction de l’âge des emprunteurs :

Âge de l'emprunteurMoins de 10 ans Entre 10 et 15 ans Entre 15 et 20 ans Entre 20 et 25 ansPlus de 25 ans
Moins de 35 ans1,0%43 %17,8 %76,7 %0,2 %
Entre 35 et 45 ans2,0 %6.6 % 23,4 % 68,0 % 0,1 %
De 45 à 55 ans6,7 %22,6 %38,5 % 32,2 % 0,0 %
De 55 à 65 ans24,0 %42,4 % 26,8 % 6,7 % 0,0 %
Plus de 65 ans 48,3 % 37,0 % 10,8 % 3,9 % 0,0 %

On voit bien qu’après 55 ans, très peu d’emprunteurs souscrivent à un prêt d’une durée de remboursement supérieure à 20 ans !

L’assurance emprunteur peut varier en fonction de votre âge

À partir de 50 ans, les banques et les assurances deviennent plus frileuses car le risque de santé est plus important. L’emprunteur doit alors souscrire à plus de garanties pour être bien couvert, d’autant plus que certaines assurances ne couvrent pas au-delà de 75 ans.

Même avec les garanties minimales, le taux d’assurance peut grimper assez rapidement. Cela a pour conséquence une hausse importante du TAEG, qui risque de passer au-dessus du seuil d’usure imposé.

Pour tenter de faire baisser le coût de l’assurance, la solution idéale est de déléguer son assurance de prêt à un organisme tiers. Généralement moins chères, ces assurances de prêt permettent également d’avoir une couverture plus personnalisée.

Mis à jour le 02 juin 2022
avatar
Jules Stalin
Chef de projet éditorial
Partager :

Quelque chose à ajouter ?

Laissez un commentaire, Pretto vous répondra !