1. Accueil
  2. Actualités
  3. Exode urbain : quitter Paris pour vivre à la campagne. Témoignages
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Exode urbain : quitter Paris pour vivre à la campagne. Témoignages

Exode urbain : quitter Paris pour vivre à la campagne. Témoignages

Exode urbain : quitter Paris pour vivre à la campagne. Témoignages

Entre la surpopulation, la pollution, les petits logements ou encore les prix exorbitants, Paris perd en moyenne 12 000 habitants par an depuis 2011 selon l'INSEE.

En réalité, ce n’est pas tellement un phénomène nouveau mais cette tendance a été accélérée par le contexte épidémique actuel. Le confinement a été un réel accélérateur pour ce type de projet !

Malgré les nombreux avantages que présente Paris, de plus en plus d'habitants fuient la capitale pour migrer vers des régions plus agréables, et ce, pour diverses raisons.

Alors, combien d’entre vous ont déjà songé à quitter la capitale pour aller vivre à la campagne ?

quitter paris pour la campagne

Même si les projets peuvent différer, les raisons qui ont poussé ces personnes à quitter la région parisienne semblent assez similaires. Décryptage avec Céline, qui a quitté la capitale à la suite d'un changement professionnel, et François, qui profite de la nouvelle flexibilité liée au télétravail. Ils nous racontent la genèse de leurs projets.

Les raisons habituelles de l’exode Parisien

Grands classiques des raisons qui peuvent pousser les habitants de la région parisienne à déménager à la campagne, la différence de prix et la recherche d’un meilleur cadre de vie sont au coeur de ces nouveaux projets.

Opter pour la province pour des raisons financières

Ce n’est pas une légende : les loyers à Paris atteignent des prix très élevés, parfois même à la limite du raisonnable.

Selon les chiffres de l’Observatoire LocService, en se basant sur le loyer au m², l’Ile-de-France est deux fois plus chère que la province (12,56 €/m²). Et Paris est presque 3 fois plus chère.

Comme l’affirme Céline, ancienne salarié dans le domaine médico-social : "Déménager en Ardèche m’a permis d’acquérir une grande maison, même au-delà de mes espérances, cela a été un réel coup de coeur. A Paris, j’occupais un logement assez petit et là j’ai même la chance d’avoir un jardin. D’ailleurs, vu la superficie ainsi que le potentiel de la maison j’ai même pensé à y installer des chambres d’hôtes."

De son côté, François, nous explique : "Les prix à Paris comparés à ce qu’on pourrait avoir à la campagne sont beaucoup trop élevés. Quitter Paris, c’est aussi profiter d’un rapport superficie-prix plus qu’intéressant."

A la recherche d’une meilleure qualité de vie

Si vous êtes à la recherche d’un meilleur cadre de vie, de plus de confort et plus d’espaces verts donc moins de pollution, fuir la région parisienne peut être une bonne solution.

Selon Céline : "Je recherchais la tranquillité couplée à un cadre de vie plus agréable, moins stressant. En plus, je ne suis pas totalement isolée puisque j’ai un centre ville à 20 minutes avec toutes les commodités. En déménageant, je me suis sentie plus apaisée."

La vie Parisienne peut être en effet à l’origine de beaucoup de stress, ce qui peut avoir des conséquences sur la santé mentale ou même physique de ses habitants, d’où cette volonté généralisée d’aspirer à une vie plus paisible.

Le confinement, un vrai déclic pour les Parisiens

La situation actuelle ainsi que les confinements qui en découlent ont bouleversé les modes de vie, tout en provoquant une vraie prise de conscience. Entre la démocratisation du télétravail et la naissance d’un réel besoin d’espace, déménager à la campagne semble aujourd’hui davantage réalisable.

Le télétravail, une alternative pour maintenir son emploi

A Paris, l’activité économique est très développée et les opportunités sont nombreuses. L’une des craintes principales des personnes souhaitant quitter Paris réside dans la peur de sacrifier leur carrière professionnelle.

Cependant, quitter Paris ne signifie pas décrocher un poste moins intéressant et avec l’essor du télétravail et la transformation des mentalités dans le domaine professionnel, de nombreuses personnes peuvent désormais garder leur emploi en négociant 100 % de télétravail.

On peut donc affirmer que le confinement a fait naître des envies d’ailleurs et le télétravail les a rendus possibles. En ce qui concerne ceux dont l’activité professionnelle ne leur permet pas d’exercer exclusivement en télétravail, des solutions existent.

Le cas de François, salarié dans une Fintech, illustre bien ce cas : "J’exerce un métier où la relation client est quasi omniprésente, je dois donc être présent au moins deux fois par semaines à Paris. Pour m’adapter à cela, j’ai fait le choix d’acquérir un bien à la campagne, plus précisément dans le Sud tout en gardant mon logement en location à Paris. Cette solution n’est bien sûr pas envisageable pour tout le monde mais dans mon cas, cela me permet de profiter d’un nouveau cadre de vie tout en gardant un pied à terre dans la région parisienne."

En résumé, même si Paris reste une ville attractive, où règne une vraie dynamique culturelle et sociale, beaucoup de personnes tendent à adopter un mode de vie différent plus axé sur la tranquillité.

Le besoin d’espace dû aux nombreux confinements

La crise sanitaire actuelle ainsi que les confinements qui se sont succédé ont accentué la saturation des Parisiens et fait naître une prise de conscience chez ces derniers : bon nombre d’entre eux se sont retrouvés dans l’obligation de revoir leurs projets ainsi que leurs priorités.

Ils ont aujourd’hui de nouvelles aspirations, que ce soit en termes d’immobilier ou même d’emploi.

Comme nous l’explique Céline : "J’occupais un poste dans le domaine médico-social, je travaillais avec des personnes en situation de handicap. Même si j’adorais mon travail, cela commençait à être compliqué, notamment en raison du contexte actuel. En déménageant, j’étais consciente que j’allais perdre mon emploi qui ne peut s'exercer en distanciel et j’étais même prête à avoir un emploi moins bien payé."

Quant à François : "Cette idée de déménager nous trottait déjà dans la tête auparavant et sa concrétisation a été facilitée par la situation actuelle. En raison des nombreux confinements que nous avons vécus, on commençait réellement à se sentir à l’étroit et il est devenu urgent pour nous d’envisager l’acquisition d’un logement plus spacieux avec des extérieurs."

Le confinement a eu un réel impact sur le rapport des Français au logement : ces derniers recherchent désormais des logements plus spacieux.

Néanmoins, avant de penser à acquérir un autre bien, si vous êtes déjà propriétaire, vous devez d’abord vendre celui dans lequel vous résidez actuellement. Pour pouvoir mener à bien son projet, comment s'assurer de la solidité du potentiel acheteur en face de vous ?

Choisir le futur acquéreur de votre bien parisien, une tâche pas si facile

Si vous êtes déjà propriétaire et que vous comptez vendre votre bien pour financer votre nouvelle vie, le choix de l’acquéreur représente une étape très importante pour vous. Vous devez mettre toutes les chances de votre côté afin que la vente se déroule dans les meilleures conditions et le plus rapidement possible.

Ainsi, les profils des acheteurs doivent être minutieusement étudiés et différents critères doivent être pris en compte afin d’éviter les mauvaises surprises par la suite.

Pour Céline par exemple, cela a été à la fois fastidieux et compliqué : "L’étape de la vente a été semée d’embûches me concernant puisque j’ai fait 3 ventes. Concrètement, pour les deux premières fois, les crédits n’ont pas été accordés. J’ai donc signé 2 compromis de vente avant que ce soit la bonne. Pour information, mon logement a été mis en vente fin août de l’année 2020, et j’ai réussi à vendre ce mois de décembre, mon emménagement est donc assez récent."

Pour éviter ce genre de situation, veillez à faire une étude détaillée des profils qui vous seront présentés. N’hésitez pas à demander une attestation de financement : ce document certifie que les futurs acquéreurs sont en capacité de rembourser leur emprunt.

Il se peut aussi que vous soyez locataire, dans ce cas là, vous pourrez directement passer à l’étape de la demande de prêt pour l’acquisition de votre résidence principale.

Vous l'aurez compris, si vous avez déjà envisagé de quitter Paris, vous n'êtes pas le seul ! De nombreux Parisiens ont décidé de sauter le pas, parfois pour des questions financières (loyers trop élevés) ou encore pour disposer d'une meilleure qualité de vie.

Quelle qu'en soit la raison, si vous êtes déjà propriétaire, la vente de votre bien actuel peut venir retarder vos projets si l'acquéreur n'obtient pas son financement. Il convient donc d'être vigilant !

Mis à jour le 28 juin 2021
Partagez l'article
avatar
Content Manager
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto