1. Qu’est-ce que le post financement immobilier ?

Qu’est-ce que le post financement immobilier ?

Le post-financement, aussi appelé le financement a posteriori, est un type de prêt méconnu mais qui peut être très approprié dans certaines situations spécifiques.

En effet, ce prêt, contrairement à un crédit classique, et même si cela peut sembler contre-intuitif, est souscrit après l’achat d’un bien immobilier par paiement comptant.

Découvrez avec Pretto les spécificités de ce prêt singulier !

Qu’est-ce que le post-financement ?

Le post-financement est un prêt bien particulier, en effet, il est souscrit seulement après l’achat de votre bien.

Attention

Ce type de prêt ne peut être contracté que dans les 6 mois qui suivent l’acquisition du bien.

Il peut être très utile si vous cherchez un logement dans une zone où le marché est tendu et où chaque bien reçoit plusieurs offres au prix. Annoncer au vendeur que vous payez argent comptant peut ainsi vous attirer ses faveurs. Libre à vous ensuite de souscrire un prêt en post financement pour renflouer votre épargne.

Important

Vous pouvez également avoir renoncé à la clause suspensive “achat sous réserve d’obtention d’un prêt” pour accélérer le processus de vente, dans ce cas le post-financement peut être approprié si vous désirez avoir de l’épargne.

Il peut également être utile si après votre achat vous vous retrouvez en manque de trésorerie :

  • En cas de coup dur, il vous permet ainsi de ne pas mettre votre bien en hypothèque.
  • Si vous avez un nouveau projet vous demandant de la trésorerie (hors professionnel).

Les conditions du post financement

Comme dit plus haut, le premier critère pour prétendre à un post-financement est d’avoir acheté un bien argent comptant et de faire sa demande dans les six mois suivants l’achat. De plus, votre bien ne doit pas être hypothéqué, même partiellement sinon la demande ne sera pas valable.

Bon à savoir
Le prêt que vous demandez ne doit pas être destiné à un rachat de crédit que vous auriez déjà contracté (dans ce cas il vaut mieux envisager un rachat de crédit directement).

De même, ce prêt ne peut aucunement servir pour des besoins professionnels.

Si vous remplissez ces critères votre demande de prêt sera alors étudiée comme pour une demande de crédit classique et la banque aura plusieurs conditions :

  • Des revenus fixes et réguliers : sans surprise, la stabilité financière est un critère clé pour les banques, elles sont ainsi très rassurées par des profils en CDI et rechignent davantage à prêter à des personnes en CDD, intérim...

  • Un taux d’endettement faible : celui-ci se calcule en faisant le rapport entre les revenus nets du foyer et le total des mensualités de crédits (Total des mensualités X 100) / salaire net).

Les banques demandent en général un taux d’endettement de 33 % maximum (mais qui peut monter en cas de revenus élevés).

  • Un reste à vivre suffisant : il correspond au total des ressources (salaire, retraites…) moins le total des charges fixes (loyers, impôt…) et moins le total des crédits.

  • L’âge : les banques prêtent principalement à des profils entre 25 et 65 ans, en dessous ou au delà le financement sera plus compliqué à obtenir de leur part, et les conditions seront moins avantageuses.

  • Un apport personnel : il n’est pas indispensable mais les banques demandent en général qu’il puisse couvrir les frais de notaire.

  • Une situation financière saine : les banques vont automatiquement vérifier que votre profil n’est pas fiché par la Banque de France au FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) ou au FCC ( fichier central de chèques).

Si c’est le cas, elles refusent le prêt systématiquement.

A savoir

Mais même si vous répondez à toutes les conditions pour prétendre à un post-financement, sachez que de nombreuses banques n’en délivrent pas ou alors très difficilement.

C’est donc, d’une manière générale, un prêt compliqué à obtenir.

De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !

Pourquoi les banques sont souvent frileuses ?

Le post financement, s’il peut s’avérer pratique pour des situations particulières est très mal perçu par les banques. En effet, elles craignent notamment l’utilisation de ces prêts à des fins frauduleuses, en particulier pour du blanchiment d’argent.

D’ailleurs, le gouvernement leur impose des contrôles très stricts sur ces prêts via la Loi LAB (Lutte Anti Blanchiment).

De plus, ce type de prêt est de moins en moins demandé car il s’adresse uniquement à des acheteurs qui ont les moyens de financer en cash leur bien en totalité, ce qui est de moins en moins courant.

De ce fait, très peu de banques acceptent ce genre de demande. Ainsi, si un tel prêt correspond vraiment à votre projet, contactez plutôt des banques spécialisées en la matière qui seront plus ouvertes que des établissements de crédit classiques.

De plus, sachez que chez Pretto également, nous n'accompagnons pas ce type de financement.

A retenir
  • Le post financement est un prêt qui ne peut être souscrit qu'après l'achat d'un bien immobilier par paiement comptant.

  • La demande du prêt doit être faite dans les six mois qui suivent l'achat du bien.

  • Les banques sont très réticentes à l'octroi de ce type de prêt.

De plus, le gouvernement leur impose des contrôles très stricts via la loi LAB (Lutte Anti Blanchiment).

Mis à jour le 21 septembre 2020
avatar
Flavio Mazza
Manager commercial
Sur le même sujet