1. Accueil
  2. Assurance prêt immobilier
  3. Modalités d'assurance de prêt
  4. Les étapes pour choisir son assurance de prêt immobilier
  1. Accueil
  2. Assurance prêt immobilier
  3. Modalités d'assurance de prêt
  4. Les étapes pour choisir son assurance de prêt immobilier

Les étapes pour choisir son assurance de prêt immobilier

avatar
Jules Stalin
Mis à jour le 17 sept. 2021
Les étapes pour choisir son assurance de prêt immobilier
Vous préparez un projet immobilier ? Comme la plupart des Français qui achètent, vous allez devoir souscrire à un prêt immobilier pour financer l’achat de votre bien. Or si la recherche du meilleur taux est au centre des préoccupations, d’autres caractéristiques de votre offre de prêt doivent attirer votre attention ! C’est notamment le cas de l'assurance de prêt qui représente une part importante du coût de votre emprunt. Découvrez nos conseils pour bien choisir son assurance de prêt.
assurance gif

Etape 1 : Examiner son profil : profil à risque ou non

Avec un montant pouvant représenter jusqu’à un tiers du coût de votre emprunt, l’assurance de prêt ne doit pas être choisie au hasard. Cependant, le coût de votre assurance ne doit pas être votre seul critère de choix&nbsp!

Il convient de rappeler que, comme pour n’importe quelle assurance, le montant des mensualités de votre assurance de prêt correspond à un niveau de garantie donné, et donc, un niveau de risque. La première étape pour bien choisir son assurance de prêt consiste donc à bien évaluer son profil afin de déterminer son niveau de risque.

En fonction du risque que votre profil représente pour l’assureur, celui-ci pourra alors appliquer des coefficients qui feront augmenter le coût de votre assurance. Pour évaluer ce risque, il va d’abord considérer votre statut professionnel, certains métiers étant considérés comme plus dangereux que d’autres (chauffeurs routiers, pompiers, pilotes de lignes, ouvriers du bâtiment…).

Ensuite, ce sera votre mode vie et votre santé qui seront passé au crible&nbsp: consommation de tabac, antécédent médicaux, risques de maladie… Votre assureur pourra également vous interroger sur vos loisirs pour savoir s’ils représentent un risque pour vous (sports extrêmes, spéléologie…). Dans certains cas, cela peut donner lieu à des exclusions de garantie (nous y reviendrons).

Etape 2 : Choisir ses garanties en fonction du projet

Suivant les caractéristiques de votre projet immobilier, vous aurez besoin d’opter pour certaines garanties spécifiques. Les assurances proposées par les banques distinguent en effet deux profils aux besoins très différents&nbsp: les investisseurs et les primo-accédants qui achètent leur résidence principale.

Les assureurs sont ainsi moins exigeants envers les investisseurs, puisque ceux-ci sont généralement déjà propriétaires de leur résidence principale et utilisent le loyer perçu pour couvrir leurs mensualités.

Elles se montrent ainsi plus exigeantes envers les primo-accédants, qui doivent souscrire à 5 garanties indispensables&nbsp:

  • la garantie décès

  • la garantie PTIA (Perte totale et irréversible d’autonomie)

  • la garantie IPT (Invalidité permanente totale)

  • la garantie IPP (Invalidité permanente partielle)

  • la garantie Incapacité temporaire de travail

Enfin, si vous achetez à deux, vous allez devoir réfléchir à la répartition des quotités. Généralement, la personne qui dispose des plus hauts revenus doit être mieux couverte (à 60 ou 70 %) que son co-emprunteur pour palier à une éventuelle perte de revenus.

Etape 3 : Penser aux exclusions

Comme évoqué précédemment, la plupart des contrats d’assurance comprennent des exclusions, qui s’appliquent en cas d’évènements extérieurs (terrorisme, catastrophes naturelles) ou lorsque le comportement de l’assuré est à l’origine du dommage (alcool au volant, sport extrême, suicide…).

De même, certaines maladies non objectivables (ne pouvant être mesurées objectivement) peuvent faire l’objet d’exclusions&nbsp: les maladies psychiatriques, les problèmes de dos…

Enfin, faites bien attention à l’âge limite de couverture, qui oscille entre 60 et 80 ans suivant les assureurs. Vous ne devez en aucun cas souscrire à un contrat qui ne vous couvrirait pas jusqu’au terme du remboursement de votre prêt&nbsp!

Etape 4 : Calculer ses cotisations en fonction du taux d’assurance

Le taux de l’assurance emprunteur varie en fonction de votre profil, mais aussi en fonction de l’organisme auprès duquel vous la souscrivez. Il est à l’image du risque que vous représentez pour l’assurance, mais aussi de la durée et le montant de votre emprunt. C’est à partir de ce taux qu’est fixé le montant de vos cotisations, et ce de deux manières&nbsp:

  • Soit en appliquant un taux sur l’ensemble du capital emprunté, avec des cotisations fixes pendant toute la durée de l’emprunt 

  • Soit en appliquant un taux sur le capital restant dû, avec des cotisations plus élevées en début de contrat et qui diminuent avec le temps. Pour un même taux d’assurance, cela permet de réduire significativement le coût total de l’assurance&nbsp!

Pour simplifier le calcul de vos cotisations, n’hésitez pas utiliser notre simulateur de prêt immobilier &nbsp! Sinon, référez-vous au tableau d’amortissement fourni par votre assureur, qui vous donnera le détail de vos cotisations pendant toute la durée de votre prêt.
L’amour est dans le prêt
Le podcast de Pretto
En 2h30, en voiture, au bureau ou en faisant le ménage, peu importe vos préférences : vous serez bientôt un as du prêt immobilier
cover Pretto

Etape 5 : Comparer les offres d’assurance

Vous l’avez compris, il existe de nombreuses offres d’assurance de prêt, chacune comprenant un certain nombre de garanties et d’exclusions, et chacune proposant des taux d’assurance très variable. S’il peut être tentant de souscrire à l’assurance proposée par la banque qui vous accorde votre prêt, il est souvent plus intéressant de l’externaliser. D’autant plus qu’elle n’a aucune raison de vous refuser cette délégation d’assurance si l’autre offre contient des garanties équivalentes. Le meilleur moyen de trouver la meilleure offre reste alors de comparer toutes ces offres !

Pour bien comparer les offres, il ne suffit pas de se fier différents taux&nbsp: il faut étudier en profondeur les différents contrats afin de déterminer celui qui correspond le mieux à votre profil. Heureusement, de nombreux outils vous permettent de comparer les offres d’assurance de prêt, et ce sur la base de votre profil. De même, chaque assureur que vous sollicitez vous remettra une Fiche Standardisée d’Information qui vous permettra de comparer les tarifs et garanties proposées.

Etape 6 : Choisir son contrat

Après avoir comparé les différentes offres d’assurance, vous allez devoir choisir votre contrat en optant soit pour l’assurance de votre banque, soit pour une assurance externe. Si vous avez bien pris le temps d’étudier les différentes offres, vous devriez pouvoir choisir sans peine le contrat le plus adapté à votre projet.

N’oubliez pas que le choix de votre contrat d’assurance doit reposer non seulement sur le taux d’assurance proposé, mais aussi sur le niveau de garantie et la durée de votre emprunt. En effet, selon la méthode de calcul des cotisations (sur le capital initial ou sur le capital restant dû), une offre qui se montre moins intéressante sur le court terme peut le devenir après 10 ou 15 ans de remboursement. Choisissez donc votre assurance en fonction de l’avenir de votre investissement, notamment si vous envisagez de revendre avant la fin de votre emprunt.

Etape 7 : Résilier son contrat

Plusieurs raisons peuvent vous amener à résilier votre contrat d’assurance emprunteur. Par exemple, vous n’avez pas eu le temps de comparer les offres d’assurance au moment opportun et avez été contraint de souscrire à l’assurance de votre banque. Ou bien, votre banque a conditionné l’octroi de votre prêt au fait de souscrire à son assurance, alors que vous aviez trouvé une assurance moins chère ailleurs.

Heureusement, la loi Hamon permet depuis 2015 de résilier son assurance emprunteur dans les 12 mois qui suivent la date de signature du contrat. Il suffit alors d’adresser à votre banque un courrier recommandé précisant les conditions générales de votre nouvelle offre et une copie de votre nouveau contrat au moins deux mois avant l’échéance de votre contrat d’assurance actuel.

Même après un an, vous pouvez résilier votre contrat d’assurance de prêt tous les ans, à la date anniversaire de la signature de votre contrat grâce à la Loi Bourquin. Encore une fois, vous devez notifier votre assureur actuel au moins deux mois à l’avance et lui présenter une copie de votre nouveau contrat et ses garanties.

Vous vous demandez si l'assurance de prêt est obligatoire&nbsp? Et bien, aucune loi n'est prévue à ce sujet cependant elle est fortement recommandée.

Questions- Réponses

Comment se déroule la souscription d’une assurance emprunteur ?

La souscription d’une assurance emprunteur est indispensable pour l’obtention d’un prêt et doit être effectuée avant le début de l’emprunt. Lors d’une demande de souscription, l’assureur adresse au client une Fiche Standardisée d’Information et un questionnaire médical. L’assureur propose ensuite un taux adapté au profil de l’emprunteur, qui peut accepter l’offre ou non.

Comment faire pour déléguer son assurance ?

Vous pouvez déléguer votre assurance de prêt avant ou après la signature de votre prêt. Il vous suffit de souscrire à une offre d’assurance aux garanties équivalentes de celle proposée par votre banque et de la notifier par courrier recommandé. Vous devez envoyer une copie de votre contrat et de vos garanties.

Quelle est la procédure en cas de changement d’assurance ?

La loi Hamon et la loi Bourquin vous permettent de changer d’assurance dans les 12 mois qui suivent la souscription, ou bien à chaque date anniversaire du contrat. Il suffit d’envoyer par recommandé à votre assureur actuel une copie du nouveau contrat et de ses garanties en respectant un préavis de 2 mois.
Partagez l'article
avatar
Chef de projet content marketing
Vous avez une question sur cet article ?
Envoyez nous un message.
Poser une question