1. L’impact de votre situation professionnelle sur les taux immobiliers au CIC

Les banques proposent des taux immobiliers différents en fonction de critères définis. La situation professionnelle et personnelle, notamment, est observée avec attention.

Les taux immobiliers au CIC quand on est en CDI

Les banques apprécient tout particulièrement le fait d’être salarié en CDI, dans la même entreprise depuis quelques années. L’ancienneté dans votre emploi peut ainsi avoir un impact sur votre taux d’intérêt, et ce d’autant plus si une partie de vos revenus est en variable. La banque prend en effet en compte les trois dernières années pour calculer un variable moyen ; si vous avez moins de trois ans d’ancienneté, la totalité de votre variable ne sera probablement pas pris en compte. Or, plus les revenus sont élevés, et plus le taux proposé diminue !

Les taux immobiliers au CIC quand on est en CDD ou intérimaire

Le CIC n’octroie pas de prêt aux personnes en contrat à durée déterminée ou en situation d’intérim. En revanche, si les revenus de votre conjoint sont suffisants, le CIC étudiera votre demande. Votre co-emprunteur doit également être en CDI hors période d’essai, le principe étant de valider sa capacité à rembourser le prêt immobilier.

La situation est différente si vous êtes fonctionnaire contractuel, au même poste depuis plus de 3 ans. Dans ce cas-là, vous revenus pourront être pris en compte.

Les taux immobiliers au CIC quand on est intermittent du spectacle

Le CIC estimera votre situation à partir de vos 3 derniers avis d’impôts et de vos relevés pôle emploi des 12 derniers mois.

Les taux immobiliers au CIC quand on est fonctionnaire

Le CIC étudiera votre demande si vous êtes titulaire de la fonction publique, sachant que les taux proposés dépendent du montant de votre salaire. Si vous avez le statut de contractuel, la banque prendra plus de précautions, mais elle peut vous octroyer un prêt si vous êtes au même poste depuis plus de 3 ans, et que votre co-emprunteur est en CDI dans le privé ou le public.

Les taux immobiliers au CIC quand on est chef d’entreprise et profession libérale

Les banques sont parfois frileuses à l’idée de prêter à des chefs d’entreprise. Mais c’est tout le contraire avec le CIC, qui est spécifiquement tournées vers les professions libérales et les chefs d’entreprises ! Elle pourra vous proposer des conseillers pro dédiés en fonction de votre situation.

Les taux immobiliers au CIC quand on est expatrié ou non-résident

Si vous êtes expatrié ou non-résident, vous allez vite réaliser qu’il est plus difficile d’obtenir un financement de la part d’une banque française. En effet, peu de banques souhaitent prendre le risque de faire un crédit immobilier pour un non-résident ! Le CIC est habitué à gérer des crédits avec les frontaliers et dispose même d’une agence au Luxembourg. En fonction de votre situation, elle pourra donc étudier votre dossier.

Les taux immobiliers au CIC, quand on a une carte de séjour

La banque pourra étudier votre dossier en fonction de votre situation. Les cartes de séjour de courtes durées sont souvent un indicateur de risque pour la banque sachez donc que vous aurez un meilleur dossier en fonction de la durée de votre séjour. Cependant, la banque prend aussi en compte votre pays d’origine et votre situation professionnelle.

 

2. Les taux immobiliers au CIC en fonction de votre projet

Selon votre projet immobilier, la banque pourra vous proposer des taux immobiliers différents. La durée proposée peut également changer. Si vous avez des questions, nos experts sont à votre disposition pour y répondre, ou vous pouvez réaliser une simulation en ligne. Nous vous aiderons à construire votre projet immobilier et à trouver le meilleur taux.

Les taux immobiliers au CIC pour votre résidence principale

Vous pouvez évidemment emprunter au CIC pour votre résidence principale. Dans ce cas-là, le taux immobilier proposé dépend principalement de la durée du prêt, du montant de votre apport personnel, et de vos revenus.

Même sans apport, vous pourrez tout de même emprunter à un bon taux si vous êtes un jeune primo-accédant avec de bons revenus.

Les taux immobiliers au CIC pour votre résidence secondaire

Les critères de financement pour une résidence secondaire sont les mêmes que pour une résidence principale. Les taux proposés ne seront pas plus élevés pour une résidence secondaire.

Attention cependant : les banques n’acceptent pas toujours de faire un prêt pour une résidence secondaire si vous n’êtes pas propriétaire de votre résidence principale. Cela s’explique par le fait que vous risquez de dépasser votre taux d’endettement maximal si vous souhaitez acheter votre résidence principale, ce qui vous empêchera d’emprunter.

Les taux immobiliers au CIC pour un investissement locatif

Si vous voulez faire un investissement locatif, c’est aussi possible avec le CIC ! Les taux immobilier et la condition de durée ne changent pas.

Sachez également que vous pouvez faire un prêt à 110 % au CIC pour les investissements locatifs. Cela signifie que vous n’avez pas besoin d’un apport, puisque même les frais de notaire et de garantie sont inclus dans le prêt.

 

3. Les taux immobiliers au CIC en fonction du type de prêt

Selon votre projet, vous pouvez avoir besoin de différents types de prêts. Ils ne sont pas tous proposés par les banques.

Les taux immobiliers au CIC pour un achat dans le neuf ou avec travaux

Au CIC, vous pouvez emprunter pour un achat en VEFA, pour faire construire ou bien pour faire financer des travaux. Si vous achetez dans le neuf, le déblocage des fonds se fait de manière progressive au fur et à mesure de l’avancée des travaux. Le taux d’intérêt n’augmente pas dans le neuf, par contre ce type de prêt augmente le coût de votre crédit. En effet, vous remboursez uniquement les intérêts jusqu’au déblocage complet des fonds, vous n’amortissez donc pas de capital dans les premiers temps.

Dans le cas d’une franchise totale (où vous décalez à la fois le paiement du capital et des intérêts), vous payez en plus des intérêts intercalaires qui viennent s’ajouter au coût de votre crédit.

Les taux immobiliers au CIC pour un prêt relais

Le prêt relais est proposé lorsque vous achetez un nouveau bien sans avoir encore vendu l’ancien. Le CIC vous propose ce type de prêt, mais le montant prêté dépend non seulement de la valeur du bien que vous vendez, mais également de votre avancée dans la vente. La banque vous prêtera ainsi une somme plus importante si vous avez déjà signé un compromis de vente. Les sommes prêtées peuvent monter jusqu’à 80 % du prix de votre ancien bien en fonction de votre situation.

Les taux immobiliers au CIC pour un prêt in-fine

Le prêt in fine consiste à rembourser uniquement les intérêts pendant la durée du prêt, et de rembourser la totalité du capital en une seule fois à la fin. Son intérêt principal est fiscal puisque les intérêts d’emprunt (stables sur toute la durée) sont déductibles des revenus fonciers. Au CIC, c’est possible, mais vous devrez obligatoirement avoir un apport sous forme de nantissement.

Les taux immobiliers au CIC pour les prêts aidés

Pour certains profils, vous pouvez bénéficier de prêt aidés. C’est possible avec le CIC. Les critères d’attribution sont cependant réglementés et sont indépendants de la volonté de la banque. Vous pouvez trouver les conditions d’éligibilité dans nos articles dédiés au PTZ et au prêt PAS.

Vous pouvez également vous adresser à votre employeur pour obtenir un prêt Action Logement, qui vient en supplément de votre prêt immobilier amortissable.

Les taux immobiliers au CIC pour le rachat de prêt

Vous pouvez demander au CIC de racheter votre prêt si vous n’êtes pas satisfait des conditions avec votre banque actuelle.

 

4. Les conditions de prêt immobilier au CIC

Les conditions adossées à votre prêt sont tout aussi importantes que les taux qui vous sont proposés, puisqu’elle peuvent augmenter de manière significative le coût de votre crédit immobilier.

Nos experts se tiennent à votre disposition pour répondre à toutes vos questions, et négocier auprès des banques les meilleures conditions pour votre prêt immobilier.

L’apport personnel pour votre prêt immobilier au CIC

L’apport personnel est la somme que vous apportez auprès de la banque pour payer en partie les frais liés à l’achat du bien. Généralement, un montant équivalent à 10 % du prix du bien est demandé, afin de couvrir les frais de notaire et de garantie. Sachez cependant qu’il est possible d’emprunter le montant de ces frais au CIC, si vous êtes primo-accédant et jeune. L’investissement locatif entraîne aussi souvent des prêts à 110 %.

Les frais de dossier pour votre prêt immobilier au CIC

Le CIC facture des frais de dossier immobilier. Ces frais sont facturés en rémunération du travail d’étude de votre dossier de demande de prêt. Ils dépendent donc de la banque et de votre dossier, et sont limités à 1% du montant de votre emprunt. En passant par Pretto, vous aurez plus de poids pour négocier ces frais et en être exonéré.

La modulation d’échéance de votre prêt immobilier au CIC

Vous pouvez demander à moduler vos échéances dès le 13ème mois de votre prêt avec le CIC. Vous ne pourrez en revanche demander plus de 12 modulations et devez augmenter ou diminuer vos mensualités dans une limite de 30 %. La modulation ne doit en aucun cas déclencher une augmentation de la durée de prêt de plus de 24 mois.

Vous devez faire votre demande auprès de votre agence bancaire un mois avant la prochaine échéance. Généralement vous devez formaliser cette demande par courrier recommandé. Toute modulation d’échéance donne lieu à des frais.

Le report d’échéance de votre prêt immobilier au CIC

Vous avez la possibilité avec le CIC de suspendre les prélèvements dès le 13ème mois du remboursement. Vous ne pouvez cependant demander plus de 12 mois de suspension sur la totalité de votre prêt, même si vous avez la possibilité de les fractionner. En revanche, chaque report est effectué pour 3 mois minimum.

Gardez cependant en tête que chaque report allonge d’autant la durée de remboursement du prêt et que vous devez encore payer l’assurance emprunteur et les intérêts.

La demande de report se fait à l’écrit un mois avant l’échéance, et donne lieu à des frais.

La transférabilité de votre prêt immobilier au CIC

La transférabilité de prêt immobilier peut être très intéressante en période de taux bas. Elle vous permet de garder les mêmes conditions du prêt alors même que vous changez de bien.

Le CIC ne propose pas la transférabilité du prêt.

Le remboursement anticipé de votre prêt immobilier au CIC

Vous pouvez rembourser (totalement ou en partie) votre crédit de manière anticipée avec le CIC. Tout remboursement doit être égal à au moins 10 % du capital emprunté, sauf s’il s’agit du solde.

Vous devrez cependant payer des frais de remboursement anticipé appelés IRA. Leur montant est encadré par la loi, égal au plus petit de ces deux montants :

Au frais ne sera appliqué si vous remboursez en anticipation pour les raisons suivantes :

La renégociation de votre prêt immobilier au CIC

Vous pouvez renégocier le taux nominal de votre crédit immobilier auprès du CIC, mais la démarche reste rare. Elle peut être intéressante si le taux de votre crédit est élevé en comparaison des taux du marché, mais il est nécessaire de vous demander si la démarche est rentable.

 

5. Hypothèque ou caution au CIC

La garantie est obligatoire au moment de la souscription d’un prêt immobilier. Celle-ci peut être :

 

6. Les frais bancaires de votre prêt immobilier au CIC

Il est important de se renseigner sur les frais bancaires et de fonctionnement des banques, en dehors de seules conditions du prêt. En effet, la durée moyenne du prêt immobilier est de 7 à 8 ans (et il peut aller jusqu’à 30 ans !)  il est donc bon de savoir quelle sera votre relation à la banque pendant cette période.

Notre partenaire Bankin‘ a comparé les frais bancaires de toutes les banques. Le CIC affiche une moyenne de frais annuelle de 204 € en 2016, pour une note globale de satisfaction de 2,4 / 5.

 


 

Tous les taux immobiliers des banques :