1. Accueil
  2. Recherche immobilière
  3. Visite immobilière
  4. Les 20 questions essentielles pour l’achat de votre maison
  1. Accueil
  2. Recherche immobilière
  3. Visite immobilière
  4. Les 20 questions essentielles pour l’achat de votre maison

Les 20 questions essentielles pour l’achat de votre maison

avatar
Sarah Aissani
Mis à jour le 07 oct. 2021
Les 20 questions essentielles pour l’achat de votre maison
Après votre visite immobilière et avant de signer un contrat d’achat immobilier, vous devez vous poser certaines questions. Ces dernières portent notamment les caractéristiques du bien et de son entourage. Topo sur les 20 questions essentielles pour acheter une maison.

Les questions à (se) poser avant la visite

Votre banque a donné son accord de principe pour la demande de crédit immobilier, vous êtes donc dans de bonnes dispositions pour faire votre visite.

1. Quel est le prix de la maison ?

Avant de visiter une maison, assurez-vous que son prix rentre dans votre budget. En plus du prix d’achat du bien, vous devez prévoir les dépenses annexes : frais de dossier, frais de notaire, etc.

Pour vous assurer que les biens que vous visitez correspondent à votre budget, vous pouvez faire une simulation de votre capacité d'emprunt en ligne.

2. Est-ce qu’il s’agit d’une maison neuve ou ancienne ?

Avant de visiter une maison, vous devez avoir une idée précise du type de bien que vous souhaitez acquérir. N’hésitez pas à demander si la maison est neuve ou ancienne. Si elle est ancienne, demandez aussi la date de construction du bâti, si l’agent immobilier omet de le préciser.

3. Où se situe le bien exactement ?

Rien ne sert de visiter la maison si son emplacement ne vous convient pas. Idéalement, le bien doit être accessible en transport en commun ou être proche de vos lieux d’intérêts personnels ou professionnels : bureau, école, centre commercial…

4. Quelle est la surface du bien ?

Confirmez la surface exacte du bien en déterminant le nombre de m² de chaque pièce, des combles, des espaces extérieurs… Pensez aussi « superficie habitable ». N’oubliez pas que les combles et les surfaces non privatives qui ne sont pas considérés par la loi Carrez, mais qui sont de bons plus !

Les questions concernant les dépenses liées à la maison

5. Quels sont les travaux à prévoir ?

Il ne faut pas négliger les travaux à prévoir (pour un achat dans l’ancien) qui risquent de faire augmenter le coût global d’acquisition du bien. L’achat dans le neuf n’admet que très peu de travaux, voire pas du tout, notamment grâce aux garanties biennales et décennales.

6. Quel est le montant de la taxe foncière ?

Le montant de la taxe foncière prend en considération les particularités du bien et la situation personnelle de l’occupant, s'il s'agit d'un primo accédant ou non et prendra en compte notamment ses revenus !
De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto

7. Quelles sont les charges liées à la maison ?

Un conseil : vérifiez le montant des charges du bien, notamment les dépenses d’énergie (eau, gaz et électricité). Certaines solutions permettent de réduire ces charges comme l’isolation de la maison, la réduction de la puissance de l’abonnement électrique ou l’entretien régulier du chauffage.

Les questions concernant l’état de la maison

8. Dans quel état sont les murs, les plafonds et les sols ?

Vous devez vérifier si la maison présente des fissures, des problèmes d’étanchéité, etc. Inspectez chaque recoin, notamment pour l’achat d’un logement ancien. Faites aussi attention aux potentiels vices cachés.

9. Dans quel état sont les équipements de la maison ?

Indispensable : contrôler les différents équipements permettant à la maison de rester pratique et fonctionnelle (éclairages, les détecteurs de fumée, etc.).

10. Dans quel état sont les équipements sanitaires ?

N’oubliez pas de vérifier si les sanitaires sont en bon état et fonctionnent correctement. Cela inclut l’évier de cuisine, les robinets, la douche, la chasse d’eau…

11. La maison a-t-elle subi des sinistres quelconques les dernières années (inondation, incendie, fuite d’eau...) ?

Cela vous permet d’avoir un aperçu de l’état général de la maison. Le propriétaire vendeur est tenu légalement de vous informer de ce type de dégâts (s’il en a la connaissance).

12. Quels sont les éléments du bâtiment qui sont soumis à une garantie ?

Le constructeur peut offrir des garanties de prêt sur certains éléments de la maison comme la toiture, les portes, les fenêtres…

13. Les garanties qui couvrent certains éléments du bâtiment sont-elles transférables à l’acheteur ?

Certains contrats de garantie ne sont pas transférables à l’acheteur. Dans ce sens, la vente du bien immobilier entraîne la rupture du contrat et libère le constructeur de ses engagements.
Important
Dans le cadre d’une vente immobilière, le vendeur a l’obligation de vous fournir le Document de diagnostic technique du bâtiment (DDT). S’il omet de vous remettre le document en question, vous avez le droit de le réclamer. Ce document comprend le résultat d’un diagnostic effectué par un expert pour connaître la performance énergétique du bien, la présence ou non d’amiante, etc.

Les questions sur les rénovations à prévoir

14. La maison a déjà fait l’objet de rénovation ? Si oui, quel type de rénovation et à quelle date ?

Le Code de la construction et de l’habitation oblige le propriétaire à tenir les façades de son bien en bon état. À Paris et dans certaines communes françaises, par exemple, les travaux de ravalement de façade sont obligatoires tous les 10 ans à minima.

15. À qui les travaux de rénovation ont-ils été confiés ?

Certains travaux de rénovation exigent l’intervention d’un artisan qualifié RGE au risque de compromettre la sécurité de la maison et de ses occupants. Tel est le cas pour la rénovation de toiture et la réfection du réseau électrique. Un conseil : n’hésitez pas à réclamer la facture fournie par l’artisan qui a réalisé les travaux de rénovation. C’est la meilleure façon d’attester la véracité des informations fournies par le propriétaire.

16. S’il y a des travaux de rénovation à faire, à combien s’élèveraient-ils ?

Il est judicieux d’avoir une idée du coût des travaux de rénovation avant d’investir le logement. Ce montant doit être inclus dans le budget d’acquisition du bien.

Les questions concernant le quartier

17. Qu’en est-il de la sécurité du quartier ?

Il est indispensable de privilégier les quartiers calmes avec un taux de criminalité très bas.

18. Comment est le voisinage ?

La qualité du voisinage contribue également à celle du bâtiment et au confort de ses occupants. Les troubles anormaux de voisinage nuiront incontestablement à votre confort et tranquillité.

19. Le quartier est-il proche de toutes les commodités ?

Si vous avez besoin de vous installer à proximité des commodités, vous devez poser des questions sur :

  • La desserte du quartier en transport en commun ;
  • L’existence d’une école ou d’un centre commercial ;
  • La présence d’un hôpital…

20. Le quartier fait-il l’objet d’un projet d’aménagement ?

Les projets d’aménagement urbain futurs illustrent le dynamisme du quartier. Cependant, la concrétisation de ces projets peut avoir un impact sur la tranquillité de ce dernier. Il s’avère alors nécessaire de s’informer sur l’existence ou non de tels projets avant de se lancer dans l’aventure.

Pour être certain de n’oublier aucune question lors de votre visite, vous pouvez télécharger notre checklist de visite :

A retenir
  • En vue d’un achat, vous devez vous poser des questions avant la visite d’une maison. Son prix ? Son ancienneté ? Sa situation géographique ? Sa surface ? Sachez que vous pouvez aussi essayer une maison avant de l'acheter.
  • Vous devez budgétiser et estimer le prix total du bien. Les éventuels travaux ? Le montant de la taxe foncière ? Les charges ?

  • Pensez à inspecter et à vous renseigner sur le logement. État des murs, plafonds et sols ? État des équipements ? Historique des sinistres ? Garanties ?

  • N’oubliez pas de prendre note des anciennes rénovations, et à estimer d’éventuelles futures rénovations.

  • Pour vous ou d’éventuels futurs locataires, informez-vous sur l’environnement du bien. Sécurité ? Voisinage ? Commodités ? Projets urbains à venir ?

Partagez l'article
avatar
Experte en crédit immobilier
Vous avez une question sur cet article ?
Envoyez nous un message.
Poser une question