Valoriser votre bien grâce à la rénovation thermique

La rénovation thermique des bâtiments est un sujet particulièrement important dans la relance post-covid du gouvernement.

Important

La Convention citoyenne sur le climat avait déjà pointé du doigt l'importance de ce sujet et l’avait inscrit dans ses propositions.

Désormais, Emmanuel Macron et Jean Castex insistent à leur tour sur la rénovation thermique.

Le gouvernement entend consacrer au moins 20 milliards d’euros à la transition écologique, dont une partie pour la rénovation thermique des bâtiments.

C’est donc le moment idéal pour valoriser votre bien grâce à la rénovation thermique. Il faut savoir que la rénovation thermique vous affecte directement car les déperditions de chaleur peuvent entraîner des dépenses évitables sur vos factures.
Bon à savoir

Une bonne isolation thermique vous permettra de faire des économies d’énergie et d’améliorer le confort de votre bien pour n’importe quelle saison.

En quoi cela consiste exactement ? Quelles différences d’isolation entre une maison neuve et une maison ancienne ? Combien cela va-t-il vous coûter ? Quelles sont les aides dont vous pouvez bénéficier ?

Pas de panique, on vous explique tout juste en dessous.

En quoi consiste la rénovation thermique ?

L’isolation pour une maison neuve

Il faut savoir que les exigences de performance énergétique pour la construction d’une maison neuve sont de plus en plus contraignantes.
Conseils

Il vaut mieux y penser dès la construction de votre maison pour éviter d’avoir des travaux supplémentaires de remise à niveau.

À partir de 2021, les logements neufs devront respecter la norme dite “RT 2020”. Cette norme imposera aux bâtiments de produire davantage d’énergie qu’ils n’en consommeront, c’est ce qu’on appelle le principe « d’énergie positive ».

A savoir

Outre le respect des normes, il faut bien avoir en tête qu’une bonne isolation dans une maison neuve vous protège contre le gaspillage d’énergie ou des risques sanitaires, évite des dépenses élevées et une dévalorisation de votre logement.

Pour isoler de façon efficace un logement neuf, vous devez isoler les combles, isoler les murs, isoler les fenêtres car ce sont les endroits où la chaleur s’échappe le plus.

L’isolation pour une maison ancienne

Si votre maison a plus de 40 ans, elle est considérée comme maison ancienne. Très souvent, une maison ancienne s’accompagne de pertes énergétiques dues à une mauvaise isolation et il est très probable que la facture en fin de mois soit salée.

A noter

Il est donc important d’effectuer des travaux de rénovation thermique - d’autant plus que l’isolation d’une maison ancienne est facilitée par des aides qui peuvent couvrir jusqu’à 100 % du coût de l’opération !

Si dans votre maison ancienne vous constatez des problèmes d’isolation, il est temps d’agir. Différents scenarii peuvent vous mettre la puce à l’oreille sur des défauts d’isolation.

Exemple

En hiver, si la chaudière tourne à plein régime tout comme les ventilateurs en été.

Pour garder la chaleur – ou la fraîcheur – à l’intérieur d’une maison ancienne, la meilleure solution reste l’isolation thermique.

Vous avez alors deux choix pour rénover votre isolation thermique : isoler différentes parties de votre maison en pierres anciennes ou remplacer vos appareils énergivores et anciens (chaudière et ampoules par exemple).

Votre logement consommera alors moins d’énergie pour un même niveau de chauffage ou de ventilation - et cela se traduira aussi dans vos factures !

La rénovation des systèmes de chauffage

Pour rénover votre système de chauffage, deux options s’offrent à vous : améliorer le système existant de votre maison ou le remplacer par un système d’énergie renouvelable.

Exemple

Si vous avez dans votre maison une chaudière vieille de 20 ans, il est grand temps de la rénover ou de la remplacer.

Pour faire votre choix, vous devez penser à la fois au rendement (rapport entre la chaleur fournie et l’énergie consommée) et à la puissance (pouvoir de chauffe). Pour vous donner un ordre de grandeur, sachez qu’une bonne chaudière à condensation peut dépasser 100 % de rendement !

Les chaudières à basse température ont aussi un bon rapport rendement/prix pour un logement bien isolé. Au cas où vous ne le sauriez pas, le chauffage électrique est le système de chauffage le moins efficace d’un point de vue énergétique, il est donc plutôt à éviter.

L’amour est dans le prêt
Le podcast de Pretto
En 2h30, en voiture, au bureau ou en faisant le ménage, peu importe vos préférences : vous serez bientôt un as du prêt immobilier

Combien coûte la rénovation thermique de mon logement ?

Vous souhaitez valoriser votre bien grâce à la rénovation thermique mais vous n’avez aucune idée de combien cela peut vous coûter ?

On vous explique tout juste en dessous sur les coûts que cela représente mais aussi sur les aides dont vous pouvez bénéficier.

Les prix moyens de l’isolation thermique

En fonction du type de travaux que vous allez effectuer pour augmenter votre performance énergétique, vous n’allez pas payer la même chose. Dans tous les cas, ces travaux représentent un investissement non négligeable car il vous faudra acheter des matériaux, payer la main d’œuvre etc.

Les prix varient en fonction des travaux, ne comptez pas le même budget pour des travaux d’isolation des combles, d’isolation des murs ou encore d’isolation de la toiture extérieure car ils ne nécessitent pas le même type d’isolant ou le même professionnel qui effectuera la pose.

A titre informatif, nous avons recueilli pour vous quelques ordres de grandeur :

  • isolation des combles : comptez 20 € à 50 € environ le m² ;

  • isolation des murs : comptez 15 € à 75 € en moyenne le m² ;

  • isolation de la toiture extérieure : comptez 50 € à 80 € environ le m².

Ce type de travaux représente certes un investissement, mais gardez en tête qu’à terme rentabilité sera au rendez-vous sur vos factures !

Quelles aides pour la rénovation thermique de mon logement ?

Vous l’aurez compris, les travaux de rénovations thermiques ne sont pas donnés mais il existe de nombreuses aides pour encourager les particuliers à avoir une bonne performance énergétique, alors profitez-en !

Il existe des aides mises en place par l’Etat et certaines existent aussi au niveau local.

Voici donc celles qui peuvent vous intéresser :

  • Le crédit d’impôt : il permet de déduire de vos impôts les dépenses liées à des travaux de rénovation thermique.
Il peut s’élever jusqu'à 30 % pour la majorité des travaux de rénovation énergétique (pour les fenêtres double vitrage, ce montant est de 15 %).
  • L’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) : elle peut octroyer à un propriétaire jusqu’à 50 % de subventions sur le montant des travaux à réaliser.

Cette aide est néanmoins plafonnée à 10 000 € maximum par logement.

Cette aide est directement versée aux bénéficiaires par chèque. Cette prime est financée par les distributeurs d’énergie par le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie.

  • Aides locales : en fonction de la politique locale, elle vous permettent elles aussi d’économiser sur vos travaux.

Pour en bénéficier, il est nécessaire de se renseigner auprès de sa localité.

Attention

Gardez cependant en tête que toutes ces aides ne sont pas toujours cumulables.

Renseignez-vous pour ne pas passer à côté d’une bonne occasion de faire des économies sur vos travaux de rénovation thermique.

A retenir
  • Les normes de performance énergétiques sont de plus en plus strictes car elles visent à éviter le gaspillage énergétique au niveau de la France.

  • Une bonne isolation vous protège contre le gaspillage d’énergie ou des risques sanitaires, évite des dépenses élevées et une dévalorisation de votre logement.

  • La rénovation thermique est un grand engagement du gouvernement qui met en place des aides pour vous aider dans vos travaux d’isolation, c’est le moment d’en profiter.

Mis à jour le 13 octobre 2020
avatar
Lauriane Potin
Content Manager
Sur le même sujet