1. Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne : l’impact de votre situation professionnelle

Les taux de prêt immobilier que les banques proposent aux emprunteurs dépendent de nombreux critères. Le critère le plus impactant sur le taux reste la durée du prêt, viennent ensuite votre niveau de revenus et d’apport. Regardons ensemble ce qu’il en est pour la Caisse d’Epargne. 

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne quand on est en CDI

La situation idéale pour les banques reste le salarié en CDI. Par ailleurs, si vous êtes depuis plusieurs années dans la même entreprise, cela permet de renforcer encore plus votre dossier. Si vous avez un salaire variable, le niveau de salaire pris en compte augmente avec l’ancienneté. 

Plus votre revenu est élevé et plus le taux proposé par la caisse d’épargne sera avantageux.

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne quand on est en CDD ou intérimaire

La Caisse d’Epargne n’accepte généralement pas de prêter aux personnes en contrat à durée déterminée ou aux intérimaires. Cependant, si vous souhaitez emprunter à plusieurs et que les revenus de votre conjoint sont suffisants, la Caisse d’Epargne étudiera votre dossier à condition également que votre co-emprunteur soit en CDI hors période d’essai. Dans ce cas là, uniquement les revenus de votre co-emprunteur seront pris en compte. 

Il y a un cas exceptionnel tout de même : les revenus seront pris en compte pour un fonctionnaire contractuel en CDD depuis plus de trois ans.

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne quand on est intermittent du spectacle

Il faut encore une fois prouver une ancienneté de trois ans. La Caisse d’Epargne vous demandera alors de présenter vos 3 derniers avis d’impôts et vos relevés pôle emploi des 12 derniers mois. Les taux immobiliers auxquels vous aurez le droit varieront en fonction de votre niveau de revenus et de votre apport. 

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne quand on est fonctionnaire

Si vous avez un statut titulaire de la fonction publique, la Caisse d’Epargne accepte de regarder votre dossier. En effet, le statut titulaire fonctionnaire est l’un des plus sécurisant pour les banques. Et oui, elles craignent le défaut de paiement et donc les périodes de chômage. En tant que fonctionnaire titularisé, pas trop de crainte à avoir. 

En revanche si vous avez un statut contractuel, la Caisse d’Epargne prend plus de précautions. Généralement, vous devrez justifier de trois ans d’ancienneté et de stabilité professionnelle. Par ailleurs, si vous avez un co-emprunteur en CDI, alors vos chances d’obtenir un prêt augmentent évidemment. 

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne quand on est chef d’entreprise et profession libérale

Emprunter quand on est chef d’entreprise n’est pas toujours évident. Si votre activité a plus de 3 ans, vous devez présenter vos bilans comptables des 3 dernières années. La Caisse d’Epargne cherche à vérifier que vous avez une situation stable et que votre entreprise ne présente aucune difficulté financière. 

Vous êtes libéral, vous exercez depuis plus de 3 ans ? La Caisse d’Epargne pourra vous octroyer un prêt immobilier.

Si vous acceptez de domicilier vos comptes professionnels à la Caisse d’Epargne vous pourrez même obtenir un meilleur taux.

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne quand on est expatrié ou non-résident

En tant qu’expatrié ou non-résident, vous vous heurtez aux difficultés pour obtenir un prêt immobilier de la part d’une banque française. C’est normal, elles ont peur de prendre un risque. De plus, comme vous ne pouvez pas domicilier vos revenus professionnels chez elles, les banques ne trouvent pas beaucoup d’avantages à vous faire un prêt.

La Caisse d’Epargne accepte de financer l’acquisition d’une résidence secondaire, un investissement locatif ou un rachat de créance pour les non-résidents, de nationalité française ou non. L’agence Caisse d’Epargne internationale peut vous permettre d’obtenir un prêt immobilier.

Les conditions d’octroi sont bien plus strictes. Seulement vous empruntez à deux, vos revenus doivent être supérieurs à 80 000 euros nets annuels. Si vous empruntez seul vos revenus doivent être au minimum de 50 000 euros nets annuels. Par ailleurs, un apport minimum de 25% est exigé. Les taux immobiliers accordés aux non-résidents sont plus élevés que pour des financements plus « classiques ». 

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne, quand on a une carte de séjour

Si vous avez une carte de séjour d’une durée supérieure à 1 ans, vous pouvez normalement emprunter auprès de la Caisse d’Epargne. En revanche, si votre carte de séjour a une durée inférieure à un an, l’étude de faisabilité se fera au cas par cas.  

2. Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne en fonction de votre projet

Les banques proposent différents types de prêts immobiliers selon votre projet. Pour connaître précisément le taux d’intérêt que nous pouvons vous obtenir, nous vous conseillons de réaliser une simulation. Un conseiller vous sera dédié et pourra répondre à toutes vos questions.

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne pour votre résidence principale

Bien sûr vous pouvez emprunter pour acheter votre résidence principale auprès de la Caisse d’Epargne. Les primo-accédants sont toujours des profils intéressants pour les banques, surtout si vous êtes jeunes avec un profil évolutif.

Les taux d’intérêt varient principalement en fonction de la durée, de vos revenus et du montant d’apport personnel que vous apportez pour ce projet. La durée maximale à la caisse d’épargne est de 25 ans pour l’achat d’une résidence principale. 

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne pour votre résidence secondaire

Les critères de financement pour une résidence secondaire sont les mêmes que pour une résidence principale. Cependant, si vous êtes déjà propriétaire de votre résidence principale, ce sera plus simple. En fait tout va dépendre de votre reste à vivre et de votre taux d’endettement. Si vous avez de la marge pour acheter votre résidence principale par la suite, il n’y a normalement pas de point bloquant. 

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne pour un investissement locatif

Si vous voulez faire un investissement locatif, c’est possible aussi avec la Caisse d’Epargne ! Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne ne sont pas différents pour les investissements locatifs, vous pouvez d’ailleurs emprunter sur 25 ans pour un investissement locatif ce qui n’est pas le cas de toutes les banques. 

Enfin vous pouvez faire un investissement locatif à 110% avec la Caisse d’Epargne. C’est-à-dire que vous n’avez pas besoin d’apport personnel et même les frais de notaire et de garantie sont financés par le levier de la dette.

3. Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne en fonction du type de prêt

En fonction de votre projet, les prêts proposés par les banques ne sont pas nécessairement les mêmes. Les différents types de prêt n’ont pas toujours les mêmes taux immobiliers. Qu’en est-il pour la Caisse d’Epargne ?

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne pour un achat dans le neuf ou avec travaux

La Caisse d’Epargne finance des acquisitions en VEFA, ou avec  des travaux. Dans le cas d’achat dans le neuf, cela entraîne un déblocage des fonds progressif en fonction de l’avancée des travaux. Cependant la Caisse d’Epargne n’accepte pas de prêter pour des biens en CCMI.

Vous pouvez avoir recours à une franchise totale ou partielle. La durée maximale de la franchise dépend du projet que vous avez. Vous pouvez aussi choisir de rembourser immédiatement le capital. N’oubliez pas, avec une franchise totale, vous payez des intérêts intercalaires qui augmentent le coût de votre crédit.

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne pour un prêt relais

Vous pouvez bien sûr avoir un prêt relais avec à la Caisse d’Epargne. Le montant du prêt relais varie entre 70 et 80% du prix du bien en vente. Cela dépend de : 

  • L’avancée de la vente (compromis signé ou non)
  • La zone géographique dans laquelle se situe le bien

Le taux du prêt relais par la Caisse d’Epargne correspond au taux le plus bas que propose la banque (soit le taux proposé sur une durée inférieure à 7 ans).  

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne pour un prêt in-fine

Le prêt in fine est un prêt moins courant mais qui peut être intéressant notamment pour les investissements locatifs. Si vos revenus sont élevés, vous pouvez y trouver un avantage fiscal certain.  Avec un prêt in-fine vous remboursez seulement les intérêts pendant toute la durée du prêt et le capital en fin de prêt en une seule fois.

Vous pouvez obtenir un prêt in fine auprès de Caisse d’Epargne, les taux sont plus élevés que pour les prêts immobiliers amortissables. Globalement les taux sont supérieurs de 0,5. Par ailleurs, vous ne pouvez emprunter que sur 15 ans. 

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne pour les prêts aidés

En plus de votre crédit immobilier, vous pouvez aussi avoir recours à des prêts aidés principaux ou complémentaires à la avec la Caisse d’Epargne. Les critères d’attribution des prêts aidés sont réglementés et ne dépendent pas de la Caisse d’Epargne. Vous pouvez trouver toutes ces informations dans les articles dédiés au PTZ ou au prêt PAS.

Par ailleurs, vous pouvez aussi faire les démarches auprès de votre employeur pour obtenir un prêt Action logement en plus de votre prêt immobilier amortissable.

Les taux immobiliers à la Caisse d’Epargne pour le rachat de prêt

Si vous avez un prêt en cours mais que vous n’êtes pas satisfaits de ses conditions ou des services de la banque, vous pouvez vouloir le faire racheter votre crédit par une autre banque. Dans ce cas, sachez que c’est possible à la Caisse d’Epargne.

Vous pouvez faire racheter votre prêt immobilier par la Caisse d’Epargne. Les taux immobiliers qui vous seront proposés pour un rachat de prêt seront très avantageux. En effet, vous bénéficiez des mêmes taux immobiliers que les emprunteurs ayant 40% d’apport personnel pour un prêt classique. 

4. Les conditions de prêt immobilier à la Caisse d’Epargne

Au- delà du taux immobilier de votre crédit, les conditions adossées sont très importantes. Elles peuvent augmenter considérablement le coût total de votre crédit. 

De plus, si vous souhaitez connaître exactement les conditions que nous pouvons vous obtenir, nous vous conseillons de contacter l’un de nos experts en crédit immobilier ou de réaliser une simulation. En quelques minutes, vous connaîtrez le taux immobilier que nous pouvons vous obtenir.

L’apport personnel pour votre prêt immobilier à la Caisse d’Epargne

Pour obtenir un prêt immobilier, il est souvent nécessaire d’apporter des liquidités, qu’on appelle l’apport personnel. Généralement, vous devez avoir minimum 10% d’apport ce qui couvre les frais de notaire et les frais de garantie.

La Caisse d’Epargne fait preuve de souplesse dans certains cas. Par exemple, si vous êtes primo-accédant et avez moins de 36 ans, vous pouvez emprunter sans apport auprès de la Caisse d’Epargne.

De même, il est possible d’emprunter à 110% pour un investissement locatif. 

Les frais de dossier pour votre prêt immobilier à la Caisse d’Epargne

La Caisse d’Epargne facture des frais de dossier immobilier de 900 €. Ces frais sont facturés pour rémunérer le travail effectué pour l’étude de votre dossier de demande de prêt.

Bons Plans

Grâce à Pretto vous obtenez une exonération des frais de dossier pour la résidence principale. Par ailleurs, si faites un investissement locatif, acheter votre résidence secondaire, les frais de dossier sont de 200 €. De même si vous achetez via une SCI, Pretto négocie les frais de dossier à 200 €. 

La modulation d’échéance de votre prêt immobilier à la Caisse d’Epargne

Un an après le début de votre prêt immobilier Caisse d’Epargne, vous pouvez moduler vos échéances. La modulation d’échéance est possible à la date d’anniversaire du contrat uniquement. Vous pouvez allonger jusqu’à 24 mois la durée du prêt sans minima ou maxima du montant de l’échéance à condition que le taux d’endettement de 33% ne soit pas dépassé.

La demande de modulation d’échéance doit être faite 15 jours minimum avant la prochaine échéance. Généralement vous devez formaliser cette demande par courrier recommandé.

Le report d’échéance de votre prêt immobilier à la Caisse d’Epargne

La Caisse d’Epargne vous offre la possibilité de reporter vos échéances. Vous pouvez reporter au maximum 24 échéances sur toute la durée de votre prêt immobilier. Sachez qu’en cas de report d’échéance, vous devrez tout de même payer l’assurance emprunteur.

La transférabilité de votre prêt immobilier à la Caisse d’Epargne

La transférabilité de prêt immobilier vous permet de garder votre crédit aux mêmes conditions si vous changez de bien. Cette condition est particulièrement intéressante en période de taux bas.

La Caisse d’Epargne vous propose de transférer votre crédit en cours sur un autre bien. Attention, pour pouvoir transférer votre bien sur un autre, il faut que le remboursement de votre crédit se soit passé sans aucun de problème de paiement de mensualités. 

Attention

Toutes les offres de prêt avec une clause de transfert comportent une réserve. La banque se réserve le droit d’accepter ou non la mise en place de la transférabilité

Le remboursement anticipé de votre prêt immobilier à la Caisse d’Epargne

Vous avez la possibilité de rembourser totalement ou partiellement votre crédit immobilier en cours. Tout remboursement partiel doit être égal au minimum à 10% du capital emprunté du prêt sauf s’il s’agit de son solde. Pour un remboursement anticipé, vous devez envoyer un préavis à la banque d’un mois minimum par courrier recommandé.

Vous devrez alors payer des frais de remboursement anticipé appelés IRA. Leur montant est encadré par la loi. Ils sont égaux au plus petit de ces deux montants :

  • 6 mois d’intérêt
  • 3 % du capital restant dû

Bons Plans

Grâce à Pretto vous pouvez obtenir une exonération d’IRA.

« Pour les contrats conclus à compter de la date d’entrée en vigueur de la loi n° 99-532 du 25 juin 1999 relative à l’épargne et à la sécurité financière, aucune indemnité n’est due par l’emprunteur en cas de remboursement par anticipation lorsque le remboursement est motivé par la vente du bien immobilier faisant suite à un changement du lieu d’activité professionnelle de l’emprunteur ou de son conjoint, par le décès ou par la cessation forcée de l’activité professionnelle de ces derniers. » – Article L.312-21 du code de la consommation 

La renégociation de votre prêt immobilier à la Caisse d’Epargne

La renégociation de crédit immobilier consiste à faire baisser le taux nominal de votre crédit immobilier. La renégociation de crédit est intéressante quand le taux de votre crédit est plus élevé que les taux actuels du marché. C’est possible de demander une renégociation de prêt auprès de Caisse d’Epargne.

Si vous envisagez de faire une renégociation de crédit immobilier, il est nécessaire de regarder si cela est rentable.

Bons plans Pretto

Si vous voulez une proposition intéressante de la Caisse d’Epargne, nous vous conseillons de lui présenter une proposition de rachat d’autres banques. Vous connaîtrez ainsi les taux proposés par d’autres banques et vous pourrez négocier. Faites une simulation avec Pretto. 

5. Hypothèque ou caution à la Caisse d’Epargne

La souscription à une garantie est obligatoire pour votre crédit immobilier. Vous avez plusieurs possibilités. La première et la plus courante est la souscription à un organisme de caution.

La Caisse d’Epargne travaille avec l’organisme de caution du Crédit Logement ainsi que la Saccef. Le coût de ce type de garantie est d’environ 1 % du montant du prêt. Vous payez les frais de garantie au déblocage des fonds. A la fin de votre crédit, certains organismes vous remboursent ces frais. En revanche, ce n’est pas systématique.

La deuxième possibilité de caution est la garantie sur votre bien immobilier. Vous pouvez donc garantir en faisant une hypothèque ou une inscription de privilège de prêteurs de deniers (IPPD). Cependant, la banque se garde le droit de refuser ce type de garantie.

6. Les frais bancaires de votre prêt immobilier à la Caisse d’Epargne

Pour avoir un prêt à la Caisse d’Epargne avec des conditions avantageuses, on vous demandera des contreparties. La contrepartie classique exigée par les banques est la domiciliation des revenus. Vous devez donc ouvrir un compte bancaire à la Caisse d’Epargne. Notre partenaire Bankin‘ publie chaque année une étude sur les frais bancaires payés par ses utilisateurs. La Caisse d’Epargne a des frais annuels de 150 € en 2016. De plus, les clients de la Caisse d’Epargne note 3,02/5.

Par ailleurs, la Caisse d’Epargne est une banque mutualiste, elle demande à tous ses clients de souscrire à 200 euros minimum de parts sociales. Elles sont rémunérées à 1,75%

De plus, vous devez souscrire à l’assurance MRH ou PNO pour du locatif.

Enfin, la Caisse d’Epargne exige souvent que vous ouvriez un produit d’épargne liquide : transfert ou ouverture de Livret A ou LDD.