Éligible au PTZ 2019 ? Faites une simulation de prêt immobilier !

Le PTZ (Prêt à Taux Zéro) fait partie des prêts aidés par l’Etat, sous réserve de remplir plusieurs critères. Pour être sûr que ce type de prêt corresponde à votre projet et à votre profil, voici un petit tour d’horizon des points clés à prendre en compte pour une simulation de prêt immobilier avec un PTZ réussie.

Vérifiez votre éligibilité avant la simulation d’un prêt immobilier avec un PTZ

Le PTZ est un prêt qui vous exempte d’intérêts puisque ceux-ci sont pris en charge par l’Etat et directement reversés à votre banque. Il est d’ailleurs important de savoir que ce prêt n’est que complémentaire car il est généralement souscrit en plus d’un prêt contracté auprès d’une banque, d’un prêt conventionné ou encore d’un prêt Action Logement.

Pour pouvoir y prétendre, vous devez cependant vous soumettre à plusieurs critères tels que :

  • Etre primo accédant. Vous devez justifier que vous n’êtes pas propriétaire de votre résidence principale depuis plus de deux ans sauf si vous percevez une allocation aux adultes handicapés (AAH), une allocation éducation d’enfant handicapé (AEEH) ou encore si votre logement est inhabitable suite à une catastrophe.
  • Acheter dans le neuf ou l’ancien avec travaux. Cela dépend entre autres de la zone où se situe le logement. Cela peut correspondre à un logement nécessitant une certaine quantité de travaux rendant le logement neuf d’un point de vue fiscal, un local neuf ou ancien transformé en logement ou un logement ancien dont les travaux représentent 33% du prix de vente du bien.
  • Acheter un logement en vue d’en faire votre résidence principale.

L’obtention d’un PTZ est soumise à un plafonnement des revenus. Ce seuil dépend du nombre de personnes dans le foyer fiscal ainsi que de la zone où est situé le bien. Concernant le plafond de ressources, il est important de prendre en compte l’année N-2. Ces critères sont réévalués chaque année par l’Etat.

N’oubliez aucun point pour la simulation de votre prêt immobilier avec un PTZ

Après vous être assuré d’être éligible à ce type de prêt, une simulation vous permettra d’avoir un meilleur aperçu du montant qui peut vous être accordé ainsi que des conditions de remboursement. Il est toutefois important d’avoir conscience que plus vos ressources seront modestes, plus la durée de remboursement sera longue.

Lors de la simulation, vous devrez indiquer différentes informations telles que :

  • Le coût total de votre achat
  • Le montant de votre apport
  • Le nombre de personnes qui vont occuper ce logement principal
  • Le montant de vos ressources
  • La commune de ce logement
  • S’il s’agit d’un bien neuf ou ancien

Afin de pouvoir faire face aux imprévus, il est important de conserver une somme de côté. Personne n’est à l’abri d’une voiture qui tombe en panne, d’un appareil ménager à remplacer du jour au lendemain qu’il faudra financer rapidement. Pensez donc à ne pas mettre toutes vos économies dans votre projet immobilier afin de garder une certaine sécurité en cas de dépense supplémentaire.

De même, renégocier votre prêt ne sera pas forcément intéressant. Avec un PTZ, vous n’avez aucun intérêt à rembourser. Si vous négociez un crédit, si le taux plus bas peut vous attirer, sachez que vous devrez vous acquittez des intérêts. En revanche, en faisant racheter votre crédit principal, de nombreuses banques demandent à racheter votre PTZ. Soyez donc vigilant avant de vous lancer dans le rachat de votre crédit, cela pourrait au final revenir plus cher.

Prenez en compte l’ensemble des travaux avant la simulation de votre prêt immobilier avec un PTZ

Lors de la simulation, le coût total de l’achat vous sera demandé. Cela comprend le prix du bien mais aussi les montants des travaux. Pour obtenir les meilleurs tarifs, il est préférable de consulter plusieurs entreprises et artisans afin de comparer les offres, garanties et délais.

Si votre achat concerne un bien en copropriété, il est important de demander le derniers comptes rendus d’assemblée générale. Vous y trouverez les derniers travaux effectués ainsi que ceux à venir qui ont été votés. Ces derniers pourraient sérieusement impacter votre budget et remettre en question votre projet d’achat immobilier.

Il est donc préférable de bien réfléchir avant de concrétiser un achat immobilier en copropriété. Les charges liées à l’entretien des parties communes sont partagées, tout comme les différents travaux, même si cela concerne des parties que vous n’utilisez pas souvent et qui ne sont pas directement liés à votre bien. Une enveloppe travaux peut donc concerner des modifications de votre future résidence principale mais aussi son extérieur tel que la façade ou encore une clôture.

Les devis liés aux différents travaux vous seront demandés pour l’obtention de votre PTZ. Gardez en mémoire que le montant doit représenter au moins 33% du prix de vente s’il s’agit d’un bien ancien.

Comment le PTZ s'intègre dans la simulation de votre prêt immobilier ?

Si vous optez pour un PTZ, votre prêt comportera plusieurs lignes : c'est à dire que les différents financments qui le composent ont chacun leur taux, leur durée de remboursement et leur mensualité. Sans lissage, vous cumulez ces différentes mensualités de manière inégale, et au début du remboursement de votre PTZ, vous prenez le risque d'avoir soudainement une mensualité très élevée. Le lissage permet d'équilibrer ces prêts dans la durée et de garder des mensualités constantes.

Prenons un exemple : voici les 2 prêts que contracte M. Weasley pour acheter sa maison en campagne.

Prêt principalPTZ
Montant du prêt182 000 €84 000 €
Taux du prêt1,50 %0 %
Durée du prêt25 ans12 ans
Début du remboursementdès le déblocage des fonds10 ans après le déblocage des fonds
Montant des mensualités728 €583,3 €
Un emprunt non lissé lui donne le montage suivant :
Avec le lissage de votre PTZ, en revanche, il obtient cela :

La simulation de prêt immobilier conçue par Pretto permet évidemment de prendre en compte le lissage de votre prêt à taux zéro pour vous proposer la mensualité la plus adaptée à votre budget.

L'augmentation de mensualité qui apparaît au bout de la 10ème année à cause du PTZ est en réalité répartie tout au long de l'emprunt.

  • Le PTZ vous permet d'emprunter une somme d'argent pour laquelle les intérêts sont réglés par l'Etat à la banque. Cela vient forcément en complément d'un prêt principal.
  • Vous devez répondre à des critères d'éligibilité pour en bénéficier, cela dépend notamment de la zone géographique du bien et de vos revenus.
  • Intégrer le PTZ dans votre emprunt implique de lisser le crédit pour vous permettre d'avoir des mensualités constantes tout au long du prêt.
Sur le même sujet

Fraîchement renommé "Prêt Action Logement", l'ancien "Prêt 1% Logement" est une aide de votre employeur au financement de votre résidence principal. A quoi avez-vous droit exactement ?