1. Le TAEG, Taux Annuel Effectif Global : comprendre le vrai coût de votre crédit immobilier

Le TAEG, Taux Annuel Effectif Global : comprendre le vrai coût de votre crédit immobilier

Le taux annuel effectif global (TAEG) est un indicateur du coût total de votre financement immobilier. Il regroupe le taux d’intérêt de votre crédit bancaire, les frais d’assurances et de dossier ou tout autre coût lié à votre crédit immobilier. Il s’exprime en pourcentage annuel du montant emprunté.

Le TAEG est donc un outil très pratique pour avoir une vision globale du coût de votre crédit. Il vous permet ainsi de comparer deux offres de prêt qui n’ont pas les mêmes modalités, par exemple lorsqu’elles proviennent de banques différentes.

Bon à savoir, le TAEG remplace le TEG (taux effectif global) depuis fin 2016.

TAEG, TEG, fixe, révisable : définitions pour y voir plus clair

Définition du TAEG

Le taux annuel effectif global, ou TAEG, est un indicateur précis du coût du financement de votre crédit immobilier ou de votre crédit à la consommation. Il s'exprime en pourcentage annuel du montant emprunté et requiert davantage d'importance que le taux nominal.

Ainsi, le TAEG comprend différents éléments tels que :

L’amour est dans le prêt
Le podcast de Pretto
En 2h30, en voiture, au bureau ou en faisant le ménage, peu importe vos préférences : vous serez bientôt un as du prêt immobilier

TAEG fixe vs TAEG révisable

En fonction de votre projet, vous pouvez opter pour un taux fixe ou un taux révisable. On vous explique la différence.

TAEG fixe

Le TAEG fixe est constant pendant toute la durée du prêt : il vous permet d’avoir des mensualités constantes sur la totalité de la période d’emprunt. C’est l’option la plus prisée car elle permet une meilleure sécurité et une meilleure visibilité sur les années à venir.

TAEG révisable

Vous pouvez également opter pour un TAEG à taux variable afin de bénéficier d’éventuelles baisses de taux. Vos mensualités peuvent alors varier à la hausse ou à la baisse selon un indicateur de référence. Il s’agit souvent de l’Euribor.

Quelle est la différence entre le TEG et le TAEG ?

Le TEG (Taux Effectif Global) est l’ancienne mesure qui vous permettait d’évaluer le coût de votre crédit immobilier. Depuis fin 2016, il est remplacé par le Taux Annuel Effectif Global, plus représentatif.

Important

Il faut savoir que le TAEG présent au moment de l’accord de principe n’est pas définitif. En effet, avant que celui-ci ne soit certain, vous aurez besoin de connaître précisément le coût de la garantie et de l’assurance, qui ne sont alors pas connus. La banque en fait donc une estimation.

C’est sur votre offre de prêt que vous aurez accès au TAEG définitif, puisque vous ne pouvez obtenir ce document qu'après validation par l'organisme de garantie et l'assurance (qu'il s'agisse d'une délégation externe ou de l'assurance proposée par la banque).

TAEG et taux d'usure actuel

Le TAEG permet également de s’assurer que votre emprunt ne dépasse pas le taux d’usure. Il s’agit du taux maximum que la banque est autorisée à pratiquer lorsqu’elle accorde des crédits. Afin de ne pas être considéré comme abusif, le TAEG doit être inférieur à 1,3 fois le taux effectif moyen pratiqué le trimestre précédent.

Si le montant de votre TAEG est supérieur au taux d’usure, la banque ne pourra pas valider votre demande de financement.

Ce taux d’usure est ainsi fixé par la Banque de France à la fin de chaque trimestre pour le trimestre suivant. Il varie en fonction du montant emprunté et de la durée.

Actuellement, le taux est le suivant :

Crédits immobiliers (et travaux > 75 000 €) Taux effectif moyen au 3ème trimestre 2020 Taux d’usure applicable depuis depuis octobre 2020
Prêts à taux fixe pour moins de 10 ans 1,81 % 2,41 %
Prêts à taux fixe entre 10 et 20 ans 1,89 % 2,52 %
Prêts à taux fixe pour plus de 20 ans 2,01 % 2,68 %
Prêts à taux variable 1,81 % 2,41 %
Prêts relais 2,26 % 3,01 %

Le taux d’usure peut être atteint si les frais associés à votre emprunt sont trop importants, par exemple, si votre taux d’assurance est élevé.

En passant par un courtier, vous mettez toutes les chances de votre côté pour limiter ces frais !

Le calcul du TAEG

Peut-on faire le calcul de son TAEG soi-même ?

L’objectif du TAEG est de rendre le coût d’un crédit facilement lisible grâce à un seul indicateur. Cela vous permet, par exemple, de choisir entre différentes offres provenant de banques concurrentes dont les conditions ne sont pas directement comparables. Son calcul est donc évidemment très normé et ne laisse pas de place à l’improvisation.

Le TAEG regroupe ainsi les intérêts traditionnels, les frais, les taxes, les commissions et les rémunérations de toute nature composent donc le coût global de votre prêt.

Dans le détail, le TAEG est calculé à partir :

  • du taux nominal de votre crédit
  • des frais de dossier
  • du coût de l’assurance
  • de la commission versée auprès de l’intermédiaire bancaire
  • des frais de garantie
  • des frais de gestion de compte
  • des frais de courtage
  • de la souscription de parts sociales si la banque le demande
Si vous souhaitez connaître la formule mathématique exacte utilisée, vous pouvez la consulter à l’article R. 314-3 du Code de la consommation.

Ce calcul est cependant complexe : vous pouvez facilement calculer votre TAEG ou simuler le TAEG de vos différentes offres de prêt immobilier grâce à des outils de calcul en ligne.

Comment faire baisser le TAEG ?

La banque ne peut accepter votre demande de crédit si votre TAEG est supérieur au taux d’usure. Il existe alors plusieurs moyens de faire baisser votre TAEG.

Votre principal levier, c’est le taux de votre crédit immobilier. Pensez à présenter votre dossier sous son meilleur jour : capacité d’épargne, apport, revenus annexes, scénarios d’emprunt optimisé sur la durée.

Vous pouvez ensuite jouer sur les frais annexes, en commençant par l’assurance emprunteur. En la déléguant à un autre organisme ou en faisant jouer la concurrence, vous pouvez obtenir un meilleur taux.

Si vous achetez à deux, le calcul de la prime d’assurance se fera selon l’état de santé des deux emprunteurs. Si l’un est fumeur et l’autre non, ou a des problèmes de santé, cela peut impacter le coût de l’assurance. En jouant sur les quotités ou en faisant jouer la concurrence entre organismes d’assurance, vous pouvez faire baisser votre TAEG à la marge.

Les frais de dossiers sont également inclus dans le TAEG, à vous de les négocier. Un banquier ou un assureur peut avoir intérêt à ce que vous signiez votre crédit, même si cela implique un effort de sa part.

TAEG et légalité

Le TAEG est un élément légal qui vise à protéger le consommateur en garantissant la transparence entre établissements bancaires. La banque doit impérativement vous fournir le TAEG correspondant à son offre. Si elle ne le fait pas, elle s’expose à une amende de 150 000 €.

La mention du TAEG est-elle obligatoire ?

En amont de votre souscription au crédit, la banque vous fournit une fiche d’information. La mention du TAEG sur cette fiche est obligatoire. En cas de manquement, l’établissement de crédit perd tout droit aux intérêts : le taux d’intérêt légal se substitue au taux d’intérêt négocié et la banque vous rembourse la différence.

Peut-on contester son TAEG ?

Si vous souhaitez contester le calcul ou le montant de votre TAEG, vous disposez d’un délai légal de 5 ans. 

Cependant, une erreur dans le calcul de votre TAEG ne suffit pas pour contester votre crédit. Il faut que vous prouviez avoir subi un préjudice pour que le taux d’intérêt légal entre en vigueur à la place du taux d’intérêt de votre crédit.

A retenir
  • Le TAEG est l’outil le plus pratique à votre disposition pour connaître le coût total de votre crédit puisqu’il agrège tous les coûts qui y sont liés.
  • La banque a l’obligation de vous le fournir au moment où elle vous fait son offre de prêt.
  • Vous pouvez faire un simulation de votre TAEG afin de vous assurer qu’il ne dépasse pas le taux d’usure déterminé par la Banque de France.
Mis à jour le 3 novembre 2020
avatar
Lauriane Potin
Content Manager
Sur le même sujet