1. Accueil
  2. Propriétaire
  3. Déménagement
  4. Chéri(e), les enfants ont grandi, est-ce qu'on garde la grande maison ?
  1. Accueil
  2. Propriétaire
  3. Déménagement
  4. Chéri(e), les enfants ont grandi, est-ce qu'on garde la grande maison ?

Chéri(e), les enfants ont grandi, est-ce qu'on garde la grande maison ?

avatar
Charlotte
Mis à jour le 15 janv. 2024
Chéri(e), les enfants ont grandi, est-ce qu'on garde la grande maison ?

Les enfants ont pris leur envol et votre nid semble tout à coup un peu trop spacieux. Alors, la grande interrogation revient encore et encore : faut-il garder la maison ou non ? Pretto a évalué les avantages et les inconvénients pour vous.

Ah, le dilemme qui se profile lorsque les enfants, devenus grands, quittent le domicile familial. C’est le moment de repenser toute l'organisation de la maison, avec la grande interrogation en tête : on reste, on part ? Le temps a filé à toute allure et peut-être que vous n'avez pas vraiment pris un moment pour vous projeter sur l'après. L'avantage, c'est que désormais, vous avez le choix !

Et si on faisait une maison de famille ?

Jamais, ô grand jamais, l'idée de vendre votre maison ne vous a effleuré l'esprit. Après tout, vos enfants y ont grandi, y cumulant des souvenirs impérissables. Mais qui a dit que vous deviez vendre ?

Alors on garde la maison et on en fait une maison de famille. Ce lieu empreint de souvenirs est prêt à accueillir les générations lors des réunions familiales. Entre retrouvailles et célébrations, ce lieu permettra à chacun de continuer à tisser des liens précieux.

Le saviez-vous ?
« En France, on en compte plusieurs millions, dont 3,5 à 4 millions de résidences secondaires. C’est même le pays au monde où il y en a le plus, parce que nous avons connu un exode rural tardif. » explique Jean Viard, sociologue et directeur de recherche au CNRS.

Mais la question que vous devez vous poser, c’est surtout : est-ce que la maison est vraiment adaptée ? Si l'objectif est d'accueillir vos enfants, leurs partenaires et vos (futurs) petits-enfants, ça en fait du monde ! C'est l'occasion idéale pour repenser les espaces, optimiser les volumes ou simplement réorganiser les lieux.

Dans l'imaginaire collectif, la maison de famille a des airs de grand manoir digne d’une famille fortunée (à moins que ça ne soit un mas provençal ?). Pourtant, ce concept n'est pas réservé uniquement aux ancêtres de la famille de Montmirail ! « Certaines maisons de famille sont modestes, et il y en a d'ailleurs beaucoup dans les milieux populaires », souligne le sociologue.

Si au quotidien, la maison familiale vous semble trop vaste, envisagez de la transformer en résidence secondaire. Vous pourriez y retourner pour des moments spéciaux tout au long de l'année, lors de célébrations ou pour des retrouvailles familiales. L'avantage, c'est que vous restez chez vous, libre de la modeler selon vos envies et vos besoins.

Réinventer son chez-soi après le départ des enfants

Et si le départ de vos enfants était le signal d'une nouvelle vie pour votre maison ? Certes, votre quotidien va évoluer, mais c'est également une opportunité de redéfinir votre espace de vie ou même de vous lancer dans une nouvelle aventure.

De quoi s'agit-il ? De transformation ! Vous avez toujours rêvé d'une maison d'hôtes à animer les week-ends ou après votre journée au bureau ? Pourquoi ne pas r��aménager la dépendance du terrain et en faire un petit cocon pour des visiteurs occasionnels ? Ou même sous-louer les chambres ?

C'est précisément ce qu'ont fait Christiane et Alain, la cinquantaine. “Lorsque nos fils ont quitté le nid, notre premier étage était vide. Entre les chambres et l'ancienne salle de jeux, l'espace ne demandait qu'à être utilisé ! Alors, comme nous avons encore quelques années de vie active devant nous, on a eu l'idée de louer.”

Le couple décide alors de ne pas louer à l'année, mais plutôt à certaines périodes. Vivant dans la région du Mans, la demande est particulièrement forte pendant la période de la célèbre compétition automobile. L’avantage ? “On fait la connaissance de personnes curieuses d'en apprendre davantage sur la région.”

Marie et Daniel, propriétaires d'un corps de ferme dans le Perche, partagent leur expérience : "Nous avons acheté au tout début des années 90, c'est là que nos quatre enfants ont grandi." Les lieux étaient alors parfaitement adaptés à une famille nombreuse, mais moins à un quotidien à deux. "Quand nos enfants sont partis pour leurs études, ça a été un nouveau départ, à la fois pour nous et pour la maison."

Le couple prend alors un prêt travaux et se lance dans une transformation de la propriété pour créer deux maisons distinctes. Ainsi, ils conservent leur propre espace tout en aménageant une partie de la maison en gîte qui accueille des visiteurs pendant les vacances scolaires. Et lorsque les enfants reviennent, "eh bien, ils ont un gîte pour eux, suffisamment grand pour tout le monde."

Mais garder cette maison devenue trop grande n'est pas forcément un rêve partagé par tous. Certains préfèrent plutôt partir à la découverte de nouveaux horizons.

Couple qui déménage

Quitter sa maison pour redémarrer à zéro

Garder la maison, c'est une possibilité, mais pourquoi ne pas envisager de vivre ailleurs ? D’un coup, l'espace est devenu trop grand, les enfants sont éloignés et l'envie d’entretenir un grand espace ne vous donne pas du tout envie. Bref, tous les signes semblent indiquer que vous êtes prêt à passer à autre chose. Et c'est tout à fait légitime !

Alors, par où commencer ? Déjà, explorez vos envies. Cela pourrait être :

  • Garder la maison et la louer. Vous ne voulez pas vous séparer de ce lieu plein de souvenirs ? On vous comprend. Rien ne vous oblige à le vendre. Vous avez la possibilité de la mettre en location pour trouver le bonheur ailleurs. De cette manière, la maison restera dans la famille et contribuera à enrichir votre patrimoine.
  • Revendre la maison et poser ses valises ailleurs. Vous envisagez de changer de région, de ville, ou tout simplement d'acheter plus petit. Pourquoi ne pas bénéficier de la vente de votre maison pour acheter ailleurs ?

Ensuite, évaluez ce que votre situation financière et professionnelle vous permet. Que vous soyez à la retraite lorsque les enfants quittent le nid ou que vous ayez encore plusieurs années de travail devant vous, ces décisions ne doivent pas être prises à la légère.

Que vous ayez l'intention de conserver la maison, de la réaménager, ou de partir, c'est une étape de vie qui nécessite une préparation. C'est pourquoi vous devez vous poser les bonnes questions : avez-vous besoin de faire un prêt ? Est-il nécessaire de vendre avant d'acheter ?
Pour aller plus loin : Témoignage :

Et si vous cherchez un autre bien, vous devez clarifier vos critères et besoins. Ce qui était important lors de votre premier achat ne l’est probablement plus aujourd'hui. Par exemple :

  • Avez-vous besoin d’une surface plus petite mais avec une chambre pour accueillir les enfants ou amis de passage ?

  • Voulez-vous être à proximité d’un lieu en particulier ?

  • Souhaitez-vous des étages ou une maison de plain-pied ?

Autant de critères à éclaircir avant de vous lancer dans vos recherches.

Si vous avez besoin d'un allié pour vous guider dans cette nouvelle phase de votre vie, Pretto vous accompagne de A à Z afin que l'achat de votre nouvelle maison soit une expérience sereine, du début à la fin.

Téléchargez Pretto Search
L'appli qui vous alerte dès qu'un bien est publié sur les plus grands sites d'annonces immobilières.
v1713277327/reveal/static-asssets/illustrations/static/HandPhone.png
v1630483639/bricks/static-assets/store_badge-android.svgv1630483640/bricks/static-assets/store_badge-ios.svg
v1713277327/reveal/static-asssets/illustrations/static/HandPhone.png
Sur le même sujet