1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Comment éviter le prêt relais pour l'achat d'un bien immobilier ?
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Comment éviter le prêt relais pour l'achat d'un bien immobilier ?

Comment éviter le prêt relais pour l'achat d'un bien immobilier ?

Comment éviter le prêt relais pour l'achat d'un bien immobilier ?
Vouloir un logement plus grand avant l’arrivée de bébé. Changer de quartier afin de se rapprocher de son lieu de travail. Vendre son appartement pour acheter une maison. Voici autant de bonnes raisons qui motivent le choix de vendre son logement, pour en acheter un autre. Seulement voilà, faire coïncider la vente et l’achat immobilier peut parfois s’avérer complexe. Le prêt relais est une alternative qui permet aux propriétaires d’acheter leur nouveau logement avant la vente de leur bien immobilier. Mais cette solution n’est pas sans risque. Découvrez comment se passer du prêt relais pour l’achat d’un nouveau bien.

Qu’est-ce qu’un prêt relais ?

Le prêt relais est une solution de crédit immobilier à court terme. Il permet à un propriétaire d’acheter un nouveau bien immobilier avant même d’avoir finalisé la vente de son logement. La peur de passer à côté de l’appartement ou de la maison de ses rêves motive un grand nombre de couples à avoir recours à cette option. Dans le principe, la banque verse une avance comprise entre 50 % et 80 % de la valeur du bien immobilier. Une fois la vente finalisée, le propriétaire effectue le remboursement de la somme empruntée. Bien évidemment, ce type de prêt immobilier ne se fait pas sans contrepartie. Durant la durée du prêt relais, l’emprunteur devra rembourser les intérêts générés par l’emprunt.

Il existe 4 types de prêts relais :

  • Le prêt relais sec : lorsque le prix du bien à acheter est inférieur ou égal à celui du bien mis en vente, la banque accorde une simple avance financière.

  • Le prêt relais associé à un prêt immobilier : si le montant du prêt relais ne suffit pas pour couvrir la valeur du nouveau bien, la banque prête la différence par le biais d’un prêt immobilier classique.
  • Le prêt relais avec une franchise totale : l’emprunt est accordé pour une durée totale de 24 mois. Si la vente est finalisée au cours des 12 premiers mois, l’emprunteur devra s’acquitter du capital, ainsi que des intérêts dus pour la première année. Dans le cas contraire, les intérêts de la deuxième année seront augmentés de ceux des 12 premiers mois.

  • Le prêt relais intégré : la banque accorde un prêt global, afin de couvrir l’intégralité de la transaction financière.

Quels sont les risques du prêt relais pour acheter son bien ?

Le prêt relais présente un certain nombre d’avantages, le principal étant de bénéficier de fonds avant la vente de son bien afin d’acquérir le nouveau. Malgré tout, ce type de financement n’est pas sans risque pour le vendeur-acheteur. On peut notamment citer :

  • Le risque de se retrouver avec plusieurs crédits à rembourser, car bien souvent, le prêt relais ne couvre pas le montant du nouveau logement ;

  • Le risque de voir la vente s’éterniser ou annulée et de se retrouver bloqué avec un prêt relais ;

  • Le coût élevé des intérêts d’un prêt relais, dans le cas où la vente tarde à se concrétiser ;

  • La pression exercée par certains établissements bancaires, poussant l’emprunteur à vendre son bien en dessous de la valeur du marché.

Quelles autres solutions pour acheter un bien immobilier avant la vente de son logement ?

Peut-on se passer du prêt relais pour l’achat d’un bien immobilier ? Le prêt achat-revente et le recours à l’iBuying, soit achat immobilier instantané, sont deux alternatives intéressantes au prêt relais.

Le prêt achat-revente pour faire la transition

Tout comme le prêt relais, le prêt achat-revente offre la possibilité à un propriétaire d’acheter avant la revente de son bien immobilier. Les différentes étapes du fonctionnement du prêt achat-revente sont :

  1. L’évaluation par la banque de la valeur du bien mis en vente.
  2. Une valeur comprise entre 70 % et 80 % du montant de cette estimation sera accordée à l’emprunteur au titre du crédit.
  3. La banque prend en considération le montant du nouvel achat, auquel elle soustrait la valeur citée précédemment, ainsi qu’un éventuel apport personnel.
  4. Le montant trouvé correspond à la valeur du prêt qui sera remboursable à un taux fixe, comme un emprunt classique.
  5. L’emprunteur dispose de deux années pour vendre son bien immobilier et rembourser aussitôt la banque.

Confier la vente de son bien immobilier

Des nouveaux services viennent bousculer le marché de l’immobilier et proposent de nouvelles alternatives moins connues aux vendeurs. C’est le cas, par exemple d’Homeloop, une startup française créée en 2016, qui vient bousculer les codes de l'immobilier en proposant de nombreux avantages :
  • La possibilité d’avoir une proposition d’achat, dans un délai compris entre 24h à 48h après l’expertise du bien ;

  • L’évaluation du bien exclut tout recours ultérieur à l’encontre du vendeur, pour cause de vices cachés ;

  • Homeloop ne dispose pas d’un délai de rétractation contrairement à un particulier ;

  • L’absence de condition suspensive pour l’obtention du financement ;

  • L’obtention rapide des fonds pour l’achat du nouveau logement ;

  • Le confort d’un processus de vente immobilière en ligne rapide et sécurisée.

En savoir plus

Aujourd’hui, Homeloop achète votre bien immobilier sur la région Parisienne, Lyonnaise, Lilloise et Nantaise. Nul doute que la start-up française n’a pas fini de faire parler d’elle et d’accompagner les vendeurs dans leurs projets immobiliers.

Mis à jour le 25 mars 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto