3 propositions d’Effy et Pretto pour faire des banques un moteur de la rénovation énergétique

avatar
Candide Louniangou
Mis à jour le 03 déc. 2021

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, 1er décembre 2021 - Alors que l'examen du Projet de loi de finances 2022 se poursuit au Parlement, la question du financement de la rénovation énergétique doit revenir sur le devant de la scène. Si de plus en plus de Français prennent conscience de la nécessité d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique chez eux, le manque de moyens financiers reste le frein numéro un quand il s’agit de passer à l’acte. Si le coût des travaux est essentiellement assumé par l’État et les fournisseurs d’énergie, la place des banques est encore trop souvent négligée. Effy, 1er spécialiste de la rénovation énergétique en France et Pretto, spécialiste du crédit immobilier en ligne, dévoilent leurs propositions pour embarquer les banques dans le financement de la rénovation énergétique.

Proposition n°1 : inciter les banques à distribuer davantage l’éco-prêt à taux zéro

L’examen du projet de la loi de finances 2022 a déjà permis d’élargir le rôle des banques dans le financement de la rénovation énergétique. Ainsi, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), un prêt à taux nul accordé sans condition de ressources pour financer le reste à charge des travaux d’économies d’énergie, a été prolongé jusqu’à fin 2023 et simplifié dans son instruction. Quant au plafond du montant d’emprunt jusque-là fixé à 30 000 euros, il a été remonté à 50 000 euros.

Mais l’éco-PTZ est encore trop faiblement distribué aux ménages modestes. « Seuls 7% des 42 000 éco-PTZ délivrés en 2020 l’ont été pour des ménages modestes . Il faut inciter les banques à le proposer davantage en augmentant de manière significative leur rémunération en contrepartie d’une obligation quantitative dans la distribution de ce prêt. » explique Frédéric Utzmann, co-fondateur d’Effy.

Proposition n°2 : relever le taux maximum d’endettement à 37 ou 38 % pour l’octroi d’un crédit immobilier

Aujourd’hui, le volet énergétique n’entre toujours pas en compte dans l’appréciation du taux d’endettement pour décrocher un crédit limité à 35 % pour tous les projets. Relever ce taux maximum à 37 ou 38 % pour autoriser le financement de travaux de rénovation énergétique permettrait aux ménages de valoriser leur bien tout en allégeant leur facture.

« Remonter le taux d’endettement maximum de 35 % à 37 ou 38 % pour les crédits à l’habitat pourrait permettre de financer les travaux de rénovation énergétique et de créer un cercle vertueux aussi bien pour les banques que pour les particuliers : une facture énergétique réduite, c’est un pouvoir d’achat augmenté et une charge mensuelle allégée, c’est un risque crédit amoindri. » explique Pierre Chapon, co-fondateur de Pretto.

Proposition n°3 : intégrer les activités de Retail banking à la démarche environnementale des banques

Pour limiter leur impact carbone, les établissements bancaires s’engagent de plus en plus pour réduire leurs investissements fossiles. Une démarche dont sont pour l’instant exclues les activités de retail banking en général et le crédit à l’habitat en particulier. Pourtant, la mobilisation des banques autour des enjeux de rénovation énergétique des logements pourrait représenter un levier majeur de réduction de leur empreinte carbone.

À propos du groupe EFFY Effy est le 1er spécialiste de la rénovation énergétique au service des particuliers : analyse des besoins, réalisation des travaux par des artisans sélectionnés, obtentions d’aides financières. Depuis plus de 10 ans, nous rendons les travaux de rénovation énergétique plus simples, plus sûrs et moins onéreux. Nos sites reçoivent plus de 5 millions de visiteurs uniques par an. Une centaine de conseillers en rénovation énergétique accompagnent gratuitement près de 500 000 personnes chaque année. Effy sélectionne et agréé ses partenaires locaux certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Nous en comptons aujourd’hui plus de 2.000 avec qui nous réalisons et accompagnons plus de 100 000 chantiers par an. Nous facilitons chaque étape de la rénovation énergétique et permettons aux particuliers et aux professionnels d’économiser du temps, de l’argent et de l’énergie.

À propos de Pretto Co-fondé en janvier 2017 par Pierre Chapon et Renaud Pestre, tous deux polytechniciens, Pretto est un courtier en crédit immobilier 100% digital. Grâce à son algorithme enrichi quotidiennement, Pretto permet à ses utilisateurs de comparer les taux et conditions pratiquées par les plus grandes banques françaises et de trouver le prêt qui correspond le plus à leur profil et leur projet. A l'expérience online intuitive et sécurisée s'ajoute l'accompagnement d'un expert crédit attitré. Réactif et transparent, il coache à distance son client, négocie pour lui avec les banques et l'accompagne jusqu'à la signature. Pretto prend en charge aujourd’hui tous types de prêts. En septembre 2020, Pretto a lancé son DataLab, l’observatoire des tendances du marché immobilier, qui délivre des analyses issues de plus de 700 000 simulations annuelles. Aujourd’hui, Pretto emploie plus de 130 collaborateurs, a aidé à financer plus d’1 Md€ en 4 ans. La société possède aussi son agrégateur d’annonces immobilières, l’application Pretto Search. Pretto a levé 1,3M€ en octobre 2017 et 8M€ en février 2019. Plus d’informations sur pretto.fr. Pour accéder à notre observatoire et nos analyses des taux pretto.fr/taux-immobilier.

Partagez l'article
avatar
Chargée de Relations Presse
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto