Le prix d'un courtier en prêt immobilier : sujet tabou ?

Aujourd’hui environ 35 % des financements immobiliers passent par un courtier immobilier. Ce chiffre a doublé en quinze ans ! Le recours à un intermédiaire qui les assiste dans leur recherche du financement s’installe dans le paysage des Français. Le plus souvent, ils voient cet intermédiaire comme un véritable confort, voire un luxe qu’ils ne peuvent pas se permettre. Mais quel est réellement le prix d’un courtier en prêt immobilier ? Pourquoi certains courtiers prennent-ils des frais de courtage alors que d’autres comme Pretto ne le font pas ?

1. Il existe 3 types de courtiers

Avant de parler de leur rémunération, nous devons bien comprendre comment travaillent les différents types de courtiers. En effet, dans la plupart des cas vous déposerez votre dossier et vous n’aurez pas plus d’informations jusqu’à l’obtention d’un accord de principe d’une banque.

Le courtier numérique low-cost

Le courtier low-cost va vous mettre en relation avec la banque la plus intéressante selon les informations que vous avez remplies sur son site internet. Il va, suite à votre simulation, vous téléphoner et revenir brièvement sur votre projet. Son but sera de transmettre votre demande auprès d’une banque le plus vite possible. Il ne va pas étudier votre projet et ne va pas négocier pour vous. Ce type de mise en relation est de moins en moins apprécié par les banques du fait de la mauvaise qualité de présentation du dossier. Le conseiller bancaire qui recevra votre demande de crédit immobilier risque de mettre du temps à la traiter car elle ne ne sera pas prioritaire pour lui. De plus, la banque devra faire le travail de montage et d’analyse du dossier. Elle vous le factura avec les frais de dossier.

Le courtier en agence classique

C’est le courtier qui a pignon sur rue. Vous allez devoir prendre un rendez-vous physique pour lui expliquer votre projet et lui remettre les documents dont il a besoin. Il construira un dossier de plus grande qualité, car il l’aura analysé et vous proposera la meilleure banque par rapport à votre besoin. L’avantage d’avoir recours à lui est que si votre dossier est bon, il pourra demander aux banques de faire un geste fort pour « gagner » votre dossier. Il bénéficie régulièrement de meilleures conditions tarifaires, il pré-mâche le travail du banquier, ce qui fait de lui un interlocuteur bien-vu.

Pretto, le meilleur des deux mondes

Chez Pretto, comme d’autres courtiers numériques, nous sommes 100 % à distance. Nous réaliserons avec vous une simulation de prêt immobilier pour comprendre et analyser à distance votre dossier. Par la suite, nos conseillers vous accompagneront selon votre situation familiale, votre projet, vos revenus ... Ils sont des professionnels du crédit immobilier et répondront à chacune de vos questions.
Lorsque nous aurons analysé avec vous votre dossier, nous vous demanderons de nous communiquer l’ensemble des éléments nécessaires à sa constitution. Nous ajusterons votre demande suite à l’analyse de vos documents et nous transmettrons vos documents avec le descriptif de votre projet. Finalement, nous aurons fait le même travail que le courtier en agence classique sans que vous ayez eu à vous déplacer. Nous vous fournissons également une attestation de financement qui vous permet de négocier avec le vendeur et de faire valoir votre dossier.

2. Le tarif à payer pour un courtier, sujet tabou ?

Le courtier numérique, gratuit pour vous

La majeure partie des courtiers de ce type ne demandent pas de frais de courtage. Ils sont rémunérés par la banque en tant qu’apporteur d’affaires (entre 0.7 % et 1 % du financement, avec très souvent un plafond entre 3 000 € et 5 000 €). Par exemple, si vous empruntez 250 000 € en passant par un courtier numérique, il gagnera en moyenne 2 500 €. Son objectif est de faire de nombreuses mises en relation pour toucher un maximum de commissions. Les principaux courtiers de ce type sont MeilleurTaux, Empruntis et Cyberprêt.

En agence, vous devez payer des frais au courtier

Si vous demandez les services d’un courtier de ce type, vous avez de grandes chances de devoir mettre la main à la poche. En effet, les courtiers en agences demandent des frais de courtage. Par exemple MeilleurTaux Agence demande en moyenne 500 €, Cafpi 1 500 € environ, Artémis Courtage 1 200 € ... En plus de cette rémunération, le courtier en agence sera lui aussi rémunéré par la banque en tant qu’apporteur d’affaires (entre 0.7 % et 1 % du financement, plafonné).

Pretto : la qualité du courtier en agence sans le prix

Qu’importe votre projet, nous ne prélevons pas de frais de courtage ! Comme tous les courtiers, nous sommes rémunérés par les banques en tant qu’ apporteur d’affaires dans des montants identiques et qui figurent sur notre mandat de recherche de financement. Pourtant nous effectuons le même travail qu’un courtier en agence, avec en prime notre réactivité. Il n’y a pas de miracle : nous y parvenons en construisant des outils numériques et d’intelligence artificielle qui font gagner énormément de temps à nos conseillers.

3. Quels sont les frais de courtage des courtiers?

Nous avons regroupé pour vous les frais de courtage prélevés par les principales enseignes de courtage traditionnel :

CourtierFrais de courtage
Cafpi1 % du montant du prêt (négociable)
Empruntis l'Agence1 200 €
Artemis Courtage1 000 € variable selon montant du prêt
Abcourtage600 €
Vousfinancer1 200 €
Crédit Advisor950 €
PersonacourtageMinimum de 500 €
Ace950€
Meilleur taux Agence1 000 € en moyenne

Vous avez un doute ? Pretto est gratuit!

A retenir

Il exite trois types de courtiers, qui pratiquent des tarifs différents :

  • Le courtier low cost en ligne sera souvent gratuit, mais jouera un simple rôle d'intermédiaire.
  • Le courtier en agence vous accompagne tout au long de votre dossier, mais il ajoute généralement des frais de courtage à la commission de la banque.
  • Pretto joint le meilleur des deux mondes : un accompagnement de qualité, et cela aux seuls frais de la banque !
Sur le même sujet