1. Accueil
  2. Marché immobilier
  3. Année 2024
  4. Élections européennes : quelles sont les propositions des candidats pour sortir de la crise du logement ?
  1. Accueil
  2. Marché immobilier
  3. Année 2024
  4. Élections européennes : quelles sont les propositions des candidats pour sortir de la crise du logement ?
Année 2024

Élections européennes : quelles sont les propositions des candidats pour sortir de la crise du logement ?

/v1612962360/logo/Favicon.svg
Charlotte
Mis à jour le 4 juin 2024
v1717489206/website/highlight/Elections_europ%C3%A9ennes_crise_du_logement.webp

C'est une élection souvent boudée et pourtant, elle a un impact direct sur notre quotidien. On veut parler des Européennes, qui se tiendront ce dimanche 9 juin. Les Français sont invités à se rendre aux urnes pour élire leurs représentants au Parlement européen. L’occasion pour nous de se pencher sur le programme des partis. Que proposent les candidats en matière de logement ? Tour d’horizon.

Sur les 720 députés européens qui siégeront cette année, 81 seront élus en France selon les règles de la représentation proportionnelle. Les partis qui obtiendront plus de 5 % des suffrages décrocheront des sièges selon leur nombre de voix.

Leur poids sera donc important lorsqu'il s'agira de voter des lois européennes, et naturellement nous voulons en savoir plus sur les mesures qu’ils promettent d’appliquer en matière de logement.

Les propositions de campagne

À la lecture des différents programmes, une chose est claire : les partis français ont saisi l'importance de la crise du logement pour les citoyens. Bien que l'UE n'ait pas de compétence directe sur ce dossier, les candidats ne manquent pas d'idées pour réamorcer un marché à la peine. Les solutions proposées sont variées et parfois clivantes, mais elles ont le mérite d'exister.
Entre les prix de l’immobilier rendant le logement inabordable pour une frange de la population, les défis climatiques, des acheteurs refroidis par les taux et les difficultés d'accès au parc locatif, que nous proposent les principaux partis ?

Sur les 38 listes candidates aux élections européennes 2024 (sic), on se focalise sur les propositions des 6 principaux partis, classés par ordre alphabétique.

Europe Ecologie Les Verts

Le parti présente une série d'initiatives pour transformer le paysage du logement et répondre aux défis actuels. À savoir :

  • Soutenir le déploiement de logements sociaux,

  • Prioriser les locations à long terme pour contrer les offres de courte durée telles que celles d'Airbnb,

  • Combattre la spéculation immobilière par le biais d'une réglementation européenne sur les loyers et les prix de vente,

  • Mettre en œuvre toutes les ressources d'investissement pour accélérer la rénovation des bâtiments,
  • Renforcer le Fonds social pour le climat (FSC) et le Feder pour aider les ménages à couvrir leurs dépenses énergétiques,

  • Favoriser l'investissement public européen, notamment dans le secteur des bâtiments,

  • Faire du Socle européen des droits sociaux un engagement contraignant, garantissant un accès à un logement abordable,

  • Élaborer une stratégie européenne concertée pour éradiquer le sans-abrisme.

La France Insoumise

Face aux enjeux majeurs du logement, le parti conduit par la cheffe de file Manon Aubry présente un programme visant à :

  • Abandonner la vision résiduelle du logement social au profit d'un modèle universel et généralisé du logement public,
  • S'opposer fermement aux expulsions sans relogement,

  • Renforcer les initiatives de lutte contre le sans-abrisme,

  • Plaider en faveur d'une réglementation européenne restreignant les activités de type Airbnb,

  • Mettre en place un programme de subventions pour intensifier les rénovations de logements,

  • Remettre en question l'extension du marché carbone aux transports et aux immeubles.

Le PS - Place Publique

L'alliance portée par Raphaël Glucksmann présente plusieurs mesures pour contrer la crise du logement :

  • Adopter un plan Marshall européen pour le logement,

  • Allouer des investissements massifs dans la construction et la rénovation énergétique de logements abordables et durables pour tous,

  • Mobiliser des capitaux privés via une plateforme européenne dédiée,

  • Développer des logements abordables en régulant le marché européen du logement,

  • Accroître l'investissement public dans les logements sociaux et écologiques,
  • Limiter les prix du logement,

  • Fournir une assistance aux sans-abris,

  • Garantir des logements décents pour les enfants.

Rassemblement National

De son côté, le Rassemblement National, avec en tête de liste Jordan Bardella, se concentre sur l'amélioration de l'accès au logement à travers des mesures telles que :

  • l’assouplissement des obligations européennes en matière de rénovation énergétique des bâtiments,

  • la réduction significative de la facture d'électricité en rétablissant un tarif français de l'électricité.

Les Républicains

Chez les Républicains, les propositions visent principalement trois axes :

  • Instaurer une pause réglementaire au niveau européen dans le domaine du logement et de la construction pour faire face à la crise,

  • Revenir sur la récente révision de la directive sur l'efficacité énergétique des bâtiments,

  • Encourager l'électrification bas-carbone des systèmes de chauffage.

Renaissance

Le programme de la majorité présidentielle conduit par Valérie Hayer se concentre sur les mesures suivantes :

  • Accélérer l'accessibilité des bâtiments publics et des logements pour les personnes handicapées à travers toute l'Europe,

  • Contracter un emprunt commun à long terme pour alimenter les fonds publics et stimuler l'investissement,

  • Encourager l'investissement privé à travers une "Union d'épargne européenne et d'investissement.”

En bref

Alors que les partis de gauche privilégient des mesures d'investissement public massif, une régulation stricte du marché immobilier et insistent sur la rénovation énergétique, les partis de droite, quant à eux, mettent l'accent sur la réduction des réglementations et encouragent l'investissement privé et public via des emprunts communs et des plateformes d'investissement.

D'ailleurs, pour mesurer ce que votent (vraiment) les députés européens sur les sujets écologiques, l'association de protection de l’environnement marin Bloom a réalisé une analyse complète accessible sur le site iPolitics.

Indépendamment de l'opinion que l'on peut porter sur les mesures proposées par chacun, le logement est un enjeu que les candidats aux élections européennes ont bien compris.