Comment bien mener sa contre-visite immobilière ?

Vous sortez tout juste de la visite immobilière et vous en êtes convaincu : vous avez trouvé votre futur appartement ou votre future maison. Pas d’emballement cependant, avant de revenir vers le vendeur avec une offre, pensez à planifier une contre-visite.

C’est une étape primordiale qui vous permettra de vérifier de nombreux points sur les équipements et installations du logement, l’état de l’immeuble ou même l’environnement du quartier. Comment préparer et mener une contre-visite efficace ? Pretto vous explique tout.

Quel est l’objectif de la contre-visite ?

Voir le bien dans un autre contexte

Au moment de planifier cette nouvelle visite du bien, essayez de trouver un créneau qui vous permettra de le voir sous un autre jour. Pour vérifier la luminosité et l’ensoleillement, venez dans l’après-midi si votre première visite était en matinée.

Si vous aviez vu l’appartement en semaine, il est intéressant de revenir le week-end pour avoir un aperçu de la vie dans l’immeuble quand les résidents ne sont pas tous au travail. Enfin, si vous aviez des doutes sur le niveau sonore du restaurant de la rue voisine, proposer une contre-visite un vendredi en début de soirée peut être judicieux.

En conclusion, l’idée est d’avoir une contre-visite qui soit complémentaire à votre premier passage.

Bénéficier de l’avis d’un tiers

Ne venez pas seul ! L’intérêt de la contre-visite c’est d’y apporter un regard neuf. Demandez à l’un de vos proches de vous accompagner. S’il s’agit de votre premier achat, une personne expérimentée, qui est rodée aux visites immobilières vous sera d’une aide précieuse.

Si vous achetez avec votre conjoint et avez des contraintes d’emploi du temps, vous pouvez par exemple vous répartir les visites et ne faire que les contre-visites à deux une fois que le logement a passé un premier filtre.

Prendre le temps d’observer l’environnement du bien

Durant la première visite, difficile de se concentrer sur autre chose que la maison ou l’appartement. Il y a déjà tant à voir. La contre-visite c’est aussi l’occasion de s’intéresser à l’environnement du bien.

Dans l’immeuble ou la résidence, vérifiez l’état des installations, des peintures, des accès et des parties communes. C’est un bon révélateur et cela peut soulever des points à investiguer dans les documents de copropriété qui vous seront remis par la suite. Demandez à voir les caves, greniers, “chambres de bonnes” ou parking si vous n’avez pas pu la fois précédente.

Plus largement, au niveau du quartier, renseignez-vous sur les transports, les écoles, les commerces ou tout autre infrastructure nécessaire. N’hésitez pas à demander aux voisins et commerçants quelle est la dynamique du quartier, quels sont les projets urbains ou immobiliers à venir.

L’amour est dans le prêt
Le podcast de Pretto
En 2h30, en voiture, au bureau ou en faisant le ménage, peu importe vos préférences : vous serez bientôt un as du prêt immobilier

Vous n’avez peut-être pas eu le temps de tout voir lors de la première visite : profitez-en !

Venez préparé

Pour commencer, venez équipé :

  • un carnet et un crayon pour lister les éléments importants et les mesures des pièces,
  • un mètre pour prendre les dimensions de chaque emplacement et recoin, et les comparer aux meubles que vous possédez déjà,
  • un mètre laser, si vous en avez un, pour les plus gros projets (votre agent peut parfois vous en procurer un),
  • et une lampe de poche, qui peut s’avérer utile pour visiter les caves, dressings et greniers, ou si l’occupant précédent a résilié son contrat d'électricité.

Demandez à l’agent de venir avec toutes les pièces et documents que vous n’aviez pas vus auparavant :

  • les documents relatifs à la copropriété (règlement, PV, contrat de syndic, plans, charges),
  • les diagnostics obligatoires,
  • les factures d’eau, d’électricité ou de chauffage,
  • et les avis de taxes foncières et d’habitation.

Vous pouvez également apporter la checklist Pretto pour vous faciliter la tâche.

Notez tout ce qui va nécessiter des travaux

Lors de la contre-visite, ayez un oeil attentif pour les installations électriques, d’eau, de chauffage et les compteurs (prises, canalisations, robinetterie etc…). Ces éléments sont des pièces d’usure qui peuvent nécessiter de petits travaux mêmes si le bien paraît neuf. Ils doivent être en conformité et fonctionnels.

A retenir

Si vous avez dans l’idée de faire des travaux dans votre futur appartement ou maison, c’est le moment d’anticiper. Faites des mesures, identifiez les murs porteurs et ceux qui ne le sont pas, projetez-vous un maximum dans les espaces disponibles car ce sera moins évident de le faire avec un plan en 2D sous les yeux. Pour finir, profitez-en pour vous faire aider par un professionnel.

Vous pouvez venir avec un professionnel

C’est l’intérêt majeur de la contre-visite dans le cas d’un bien qui nécessite des travaux. Être accompagné d’un entrepreneur, d’un architecte, ou de tout autre professionnel de l’immobilier est un véritable atout.

Ce dernier pourra vous donner une première estimation du prix des travaux selon votre projet. Dans les grandes lignes, il vous confirmera ce qui est faisable ou non. Il vous apportera un nouvel éclairage sur le potentiel du bien et vous proposera certainement de nouvelles idées.

D’un point de vue de la conformité, il sera en mesure de vous dire si votre projet est réalisable au vu des contraintes du plan local d’urbanisme ou du règlement de propriété.

A retenir
  • Planifiez votre contre-visite sur un créneau qui vous fera voir le bien et son environnement sous un autre jour.
  • Ne venez pas seul : recueillez l’avis d’un proche sur votre futur appartement, et d’un professionnel si vous envisagez des travaux.
  • Préparez votre contre-visite en amont en imprimant la checklist Pretto.
Mis à jour le 13 mars 2020
avatar
Lauriane Potin
Content Manager
Sur le même sujet