1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Devenir rentier et vivre de ses rentes : 5 conseils pour devenir financièrement indépendant
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Devenir rentier et vivre de ses rentes : 5 conseils pour devenir financièrement indépendant

Devenir rentier et vivre de ses rentes : 5 conseils pour devenir financièrement indépendant

Devenir rentier et vivre de ses rentes : 5 conseils pour devenir financièrement indépendant

Envie de tout plaquer pour vivre de vos rentes ? Consacrer vos journées, vos passions et faire enfin ce dont vous avez vraiment envie ?

Vous n’êtes pas le seul. Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir envie d’une retraite anticipée, sans attendre 65 ans. On parle aussi du FIRE, acronyme américain qui signifie “Financially Independant, Retired Early”, soit “financièrement indépendant, retraité précoce”.

Pour réaliser ce rêve dans de bonnes conditions, voici nos 5 conseils.

1. Adaptez votre train de vie à votre projet de retraite anticipée

Il n’y a pas de secret : pour vivre de vos rentes, vous allez devoir épargner. Et beaucoup ! Il vous faudra maximiser votre épargne mensuelle, c’est-à-dire gagner beaucoup, mais aussi dépenser peu.

Si vous êtes une personne plutôt frugale, vous arriverez bien plus facilement à devenir rentier que si vous avez des goûts de luxe, et ce pour deux raisons. D’abord, parce que pendant votre vie active, vous épargnerez beaucoup plus. Mais aussi parce que, habitué à un train de vie peu dispendieux, vous aurez besoin de moins d’argent pour vivre une fois rentier, et donc besoin d’un capital plus faible pour générer les revenus adéquats.

Autrement dit, votre objectif de devenir rentier sera atteint bien plus tôt si vous aimez la frugalité : il n’y a pas de secret ! Il vous faudra une certaine discipline d’épargne et de dépense. Devenir millionnaire n’est pas nécessaire : tout dépend de vos besoins et de votre train de vie. Vous devrez faire avec peu, sans toutefois devenir radin.

2. Spécialisez-vous et devenez incollable

Il n’existe pas qu’une unique façon de devenir rentier. Si vous souhaitez créer un patrimoine, le développer en tirer des revenus réguliers, il va falloir choisir votre voie et vous spécialiser.

Si vous optez pour l’immobilier physique, vous devrez créer un réseau de contacts : agents immobiliers, artisans, notaires, banquiers… Vous devrez aussi acquérir des compétences en matière de travaux, rénovation, home staging, droit, SCI, LMNP ou LMP…

Si vous optez pour la pierre papier, vous devrez apprendre les détails concernant les SCPI, les SIIC, les modes de détention tels que la nue-propriété, l’acquisition à crédit ou comptant…

Enfin, si vous souhaitez développer votre patrimoine grâce aux placements financiers, vous devez connaître sur le bout des doigts les différentes enveloppes fiscales (assurance-vie, PEA, compte-titres) et les supports financiers que vous pourrez utiliser sur ces enveloppes (valeurs mobilières telles que : actions, obligations, OPCVM, ETF, unités de compte…).

Dans tous les cas, vous devez chercher à minimiser les frais : leur effet néfaste se cumule au fil des ans. Plus les frais sont faibles, plus vous atteindrez votre but rapidement.

À ce titre, une gestion pilotée à base d’ETF vous garantira une gestion professionnelle à moindre coût. Vous aurez donc davantage de temps pour vous concentrer sur votre vie professionnelle et augmenter votre capacité d’épargne, tandis qu’un gérant s’occupera de faire fructifier vos placements.

3. Choisissez un type de rente

Que vous empruntiez la voie de l’immobilier ou des placements financiers, vous aurez un mix de revenus parmi trois grandes catégories :

  • les rentes, qui aliènent le capital en échange d’un revenu régulier. Autrement dit, vous perdez votre capital, mais percevez une rente à vie. Ce n’est pas le bon choix si vous souhaitez conserver votre capital pour le transmettre à vos héritiers. Ce n’est pas forcément non plus le bon choix si vous êtes jeune, car les taux de rente servis sont calés sur votre espérance de vie. Plus vous êtes jeune, moins vous touchez : l’assureur n’est pas fou !

  • les distributions de revenus, par exemple des loyers, des dividendes, des intérêts de placements. Ils présentent l’avantage de ne pas consommer votre capital, mais peuvent être aléatoires.

  • des consommations de capital, c’est-à-dire le fait de prélever régulièrement des sommes sur votre contrat d’assurance-vie, votre PEA ou votre compte-titres. L’idée est alors de consommer chaque année moins que l’appréciation de valeur de votre placement. On considère généralement qu’un taux de prélèvement de 4 % par an est un maximum à ne pas dépasser. Un calcul indispensable pour savoir de quel capital vous avez besoin pour devenir rentier.

Chacun de ces moyens de profiter de votre capital présente des avantages et des inconvénients. L’essentiel est de faire vos choix en connaissance de cause.

4. Méfiez-vous des vendeurs de rêve

Difficile de ne pas tomber sur eux. Et il faut comprendre pourquoi : la vente de formations est un domaine extrêmement lucratif !

De nombreux influenceurs “épargne et indépendance financière” sont certes devenus indépendants financièrement, mais veillez à ce que ce soit par l’épargne et non par la vente d’abonnements et de formations !

Si vous estimez avoir besoin de quelqu'un pour vous épauler dans votre projet et vous former, veillez à ce que ce soit quelqu’un qui ait fait le parcours que vous souhaitez emprunter, et non un vendeur de rêve professionnel...

5. N’oubliez pas de vivre !

Vivre de vos rentes peut être l’un de vos objectifs pour ne plus avoir à travailler. Néanmoins, votre vie entière ne doit pas être guidée par ce seul but. Ne vous privez pas de vivre pendant des années (voire des décennies) dans la seule optique d’un hypothétique meilleur futur qui vous apportera comme une libération. Le risque de déception est fort !

Le bonheur se construit chaque jour. Chercher à devenir rentier est à la fois un chemin et une destination. Vous devez apprécier à la fois la phase d’épargne et la phase de consommation.

Avec ces conseils, vous êtes sur la bonne voie pour devenir rentier !

Mis à jour le 25 novembre 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto