Conseils aux acheteurs : quels travaux pour votre futur bien ?

Acheter son premier bien immobilier représente une sacrée aventure ! Superficie, localisation, plomberie, isolation, chauffage… Vous partez souvent avec de nombreux critères en tête que vous devez ensuite confronter à la réalité du marché.

Ne vous en faites pas, vous n’êtes pas seul ! Voici toutes les questions à vous poser avant de signer l’acte d’achat et tous nos conseils d’amélioration pour votre futur logement.

Les points à vérifier avant d’acheter

Dans l’idéal, voici la check list de tous les éléments auxquels vous devez porter attention :

  • La structure de la maison : les murs, les sols, les plafonds et le toit. Ce sont les bases de votre logement et elles doivent être dans le meilleur état. Essayez d’être observateur et de déceler l’humidité sur les murs. Elle apparaît sous forme d’auréoles, de traces, voire de moisissures. Mais un papier peint gondolé ou une peinture qui s’effrite peut aussi vous mettre la puce à l’oreille.
  • L’isolation thermique. Ce n’est pas forcément quelque chose que vous pouvez remarquer en un coup d’oeil ! N’hésitez pas à demander au vendeur ou à l’agence si l’isolation des combles ou des murs est récente. Ici encore, les taches d’humidité doivent vous interpeller sur une isolation qui laisse à désirer. Elles apparaissent souvent dans les coins en haut des murs. En visitant, vous pouvez aussi déceler d'éventuels ponts thermiques en si vous ressentez des changements de température en passant d’une pièce à l’autre.
  • Le système de chauffage. Pour une maison, il est très important de savoir si vous avez affaire à un chauffage central ou décentralisé. C’est ce qui vous permettra par la suite d’orienter votre choix de système de chauffage si vous souhaitez en changer. Généralement, un chauffage central est préférable et plus économique dans une résidence principal. Dans le cas d’un appartement, le chauffage collectif s’avère souvent plus économique si l’installation est de qualité ! En revanche, pour mieux maîtriser votre consommation et vos énergies, préférez plutôt un chauffage individuel.
  • La plomberie. Que ce soit dans la cuisine, dans la salle de bain ou les toilettes, assurez vous de l’état de la tuyauterie. Vous pouvez tout à fait vous renseigner auprès du vendeur sur la date de l’installation et du raccordement.

Quels travaux de rénovation énergétique pour gagner en confort ?

Bien entendu, le but est de trouver le cocon idéal. Mais une fois propriétaire, vous trouverez toujours de petits vices à votre nouveau logement. Rassurez-vous, rien de grave ! Pour un confort optimal à la maison, vous pouvez tout à fait envisager de vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique.

Faites barrière au froid en isolant vos combles

Vous avez froid en hiver et trop chaud en été ? Le problème est simple, vous devez améliorer l’isolation thermique de votre logement. En passant par la case travaux, vous ferez jusqu’à 40 % d’économies d’énergie. Votre maison s’en trouvera plus saine et plus confortable. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous !

Sur la première marche du podium des problèmes d’isolation : les combles. Il sont responsables de 30 % des déperditions thermiques dans une habitation. Ils sont talonnés de près par l’isolation des murs qui représente 20 % des pertes de chaleur.

Mais il faut également penser à l’isolation de vos éventuels vides sanitaires, de votre cave ou sous-sol et même de votre garage. Tout est bon pour faire la chasse aux ponts thermiques qui refroidissent votre logement ! En plus, de nombreuses aides financières existent pour ce genre de travaux, avec notamment l’isolation à 1 €.

Gagnez en confort avec un système de chauffage optimal

Maintenant que la chaleur reste à l’intérieur, vous pouvez penser à votre confort et même à faire des économies ! La priorité est d’abandonner un matériel au mauvais rendement, comme c’est souvent le cas avec une vieille chaudière par exemple. Ensuite, vous avez le choix !

Pensez aux énergies renouvelables voire gratuites comme une pompe à chaleur air-eau qui utilise l’air extérieur pour réchauffer vos radiateurs.

En règle générale, l’installation d’une PAC peut vous faire économiser jusqu’à 2000 € sur votre facture de chauffage. En chauffage décentralisé, vous pouvez opter pour un poêle à bois ou à granulés qui réchauffe votre salon en complément de radiateurs à inertie.

Le but est de vous débarrasser de vos éventuels convecteurs électriques trop gourmands en énergie et peu performants.

Faites des économies en passant à l’autoconsommation

Rien de plus écologique et confortable que de produire sa propre énergie ! En installant des panneaux solaires, vous vous offrez de l’énergie propre et durable, tout en faisant des économies sur votre facture de chauffage.

Selon l’ensoleillement de votre région, vous réduisez jusqu’à 50 % vos dépenses en chauffage ! L’installation de panneaux photovoltaïques est aussi le premier pas vers une indépendance énergétique. Vous êtes à l’abris des coupure de courant et pouvez même revendre votre surplus d’énergie à EDF.

Quelles aides pour vos travaux ?

Si vous avez un projet de rénovation énergétique, il y a de grandes chances que vous puissiez bénéficier d’une aide financière, voire plusieurs !

Pour vous encourager à vous engager dans la transition énergétique, l’Etat, les collectivité territoriales ou encore divers organismes privés et publics vous octroient différentes aides.

Les voici en un coup d’oeil :

  • La prime énergie : grâce au dispositif des CEE encadré par l’Etat, vous obtenez une aide pour vos travaux quels que soient vos revenus.
  • Le CITE : vous déduisez une partie du montant de vos travaux sur vos impôts.
  • MaPrimeRénov’ : vous obtenez une prime en fonction de vos revenu et du type de travaux effectués.
  • L’éco-prêt à taux zéro : vous pouvez emprunter jusqu’à 30000 € pour des travaux de rénovation et les intérêts sont payés par l’Etat.
  • Habiter Mieux Sérénité de l’Anah : vous obtenez une aide financière si vos travaux engendre un gain énergétique d’au moins 30 %.
  • L’isolation des combles à 1 € : grâce au dispositif des certificats d’économie d’énergie, l’isolation de vos combles peuvent vous revenir à 1 € seulement.

La plupart de ces coups de pouce financiers sont accordés selon plusieurs critères : les revenus, le type de logement, la localisation du logement, le type de travaux et le gain énergétique réalisé. Chaque aide a ses spécificités, alors n’hésitez pas à vous renseigner !

Mis à jour le 1 juin 2020
avatar
Antoine Ortega
Growth Marketer
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !