1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nouvelle hausse des taux immobiliers en juin : quel impact sur les banques et les emprunteurs ?
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nouvelle hausse des taux immobiliers en juin : quel impact sur les banques et les emprunteurs ?

Nouvelle hausse des taux immobiliers en juin : quel impact sur les banques et les emprunteurs ?

avatar
Pierre Chapon
Mis à jour le 27 oct. 2022
Nouvelle hausse des taux immobiliers en juin : quel impact sur les banques et les emprunteurs ?

La hausse des taux immobiliers se poursuit et atteint 0,1% au mois de juin. Cette situation pèse à la fois sur les banques dont les marges sont fortement réduites, mais aussi sur de nombreux emprunteurs dont les opportunités de financement se réduisent.

Les difficultés des banques déteignent sur l’accès des emprunteurs au crédit immobilier

Les taux immobiliers sont de nouveau en hausse : +0,1% en moyenne au mois de juin selon nos premières estimations. Les taux moyens sont estimés à 1,46% sur 15 ans, 1,60% sur 20 ans et 1,72% sur 25 ans. Pour les meilleurs profils, les taux proposés sont de 1,29% sur 15 ans, 1,42% sur 20 ans et 1,54% sur 25 ans.

Depuis le début de l’année, les taux ont ainsi bondi de… 0,6% !

Evolution des taux sur 20 ans depuis janvier 2022
Evolution des taux sur 20 ans depuis janvier 2022
Taux en juin 2022Profil O-40k€Profil 40-80k€ Profil >80k€
sur 15 ans1,70%1,42%1,29%
sur 20 ans1,79%1,53%1,42%
sur 25 ans1,98%1,60%1,54%

Estimations par tranche de revenus

Certaines banques limitent la hausse des taux pour préserver les profils les plus impactés par les seuils de l’usure, mais l’exercice devient très compliqué : deux grands établissements bancaires viennent de décider de ne plus accepter aucun dossier à cause de cet obstacle réglementaire.
Entre les banques qui se retirent du marché et celles qui refusent tout nouveau dossier, les opportunités de financement se resserrent pour les emprunteurs. En outre, avec la hausse des taux, le taux d’usure est plus facilement atteint, voire dépassé. L’accès au crédit se complique. Dans ce contexte, faire appel à un courtier en prêt immobilier peut véritablement vous aider à faire la différence.
💡 Quel est le recul de la capacité d'emprunt depuis janvier?

Pour un couple gagnant 4 000€ nets mensuels pour une mensualité de 1 150€ :

  • En janvier 2022, la capacité d’emprunt était de 250 000€ sur 20 ans à 1%
  • En juin 2022, le taux moyen sur 20 ans est de 1,60% et la capacité d’emprunt de 236 000€. Soit un recul de 6%.

Mise en application de la loi Lemoine sur l’assurance emprunteur: quels changements sont à prévoir ?

Poussée par la volonté de faciliter l’accès à l’assurance emprunteur aux personnes malades, la loi Lemoine, votée le 17 février dernier, est entrée en vigueur le 1er juin.

On vous rappelle les mesures adoptées :

  • La suppression du questionnaire médical pour les prêts d'un montant assuré inférieur à 200 000 euros par personne et dont l'échéance de remboursement est prévue avant le 60ème anniversaire de l'assuré ;
  • Le raccourcissement du délai du droit à l’oubli de 10 à 5 ans pour les emprunteurs ayant eu un cancer ou l’hépatite C ;
  • La résiliation de l’assurance possible à tout moment pour les nouveaux contrats pour l’instant.

L’objectif officiel est de donner plus de droits aux personnes ayant des problèmes de santé. Mais même si ces derniers voient l’accès à la propriété se simplifier, les assureurs éprouvent encore des difficultés à appliquer ces mesures.

Avec cette mesure, on observe déjà que certains assureurs se retirent du marché des crédits inférieurs à 200 000€, tandis que d’autres augmentent leurs prix. Ces effets, combinés à la hausse des taux immobiliers, crée une nouvelle difficulté pour les emprunteurs qui voient leur TAEG se rapprocher du taux d’usure. Sachant que les petits et moyens crédits concernent 50% des emprunteurs du marché et la quasi-totalité des primo-accédants, on peut déjà prévoir un ralentissement sensible du nombre de crédits accordés.

Sur le même sujet