Quelles sont les différentes formes de crowdfunding ?

Il n’est pas toujours évident de pouvoir faire la distinction entre les différents types de financement participatif, et l’emprunt constant des mots à l’anglais ne facilite pas vraiment la compréhension. Voici une petite description des principales formes de crowdfunding :

  • Le donation-based crowdfunding
  • Le reward-based crowdfunding
  • Le crowdlending
  • Le crowd-equity

Le donation-based crowdfunding ou don

On parle de donation-based crowdfunding lorsque le don est fait sans la moindre recherche de contrepartie. C’est en ce sens la forme la plus ancienne de crowdfunding. Les projets concernés sont souvent des projets humanitaires, portés par des associations caritatives. C’est le cas lorsque les internautes contribuent de façon collective au financement d’une action, sans en attendre une quelconque rétribution.

Le reward-based crowdfunding ou don avec contrepartie

Il se peut cependant que le bénéficiaire dudit don offre un produit ou un service en retour aux donateurs. Dans ce cas, on parle de reward-based crowdfunding. Ce type de financement participatif consiste à faire un don pour un projet, contre un bien ou un service que vous recevez en retour. Cela peut être un exemplaire du produit que vous financez, ou simplement un tee-shirt aux motifs de l’entreprise que vous aidez à faire prospérer.

Le crowdlending ou financement par prêt

Ce type de financement participatif permet à une entreprise de mobiliser auprès des particuliers qui le désirent la somme d’argent nécessaire pour un projet précis, par exemple pour renforcer son capital ou pour monter une entreprise, ou encore pour financer un projet précis.

Le crowdlending s’est davantage développé en France depuis les assises sur le financement participatif de fin décembre 2013 et grâce à l’ordonnance Ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif. Il est désormais possible d’obtenir des prêts de la part des particuliers, en recourant simplement à une plateforme de financement participatif.

C’est bien dans cet ordre de financement participatif qu’intervient Homunity qui sert de creuset de rencontre entre les besoins de financement des promoteurs immobiliers et les particuliers désirant effectuer un investissement plus rentable que le livret A.

Le crowdlending existe sous deux formes :

  • Le prêt aux particuliers
  • Le prêt aux entreprises.

Le prêt aux entreprises est la forme classique du crowdlending. Il s’agit d’un prêt accordé à une entreprise (une start-up par exemple) par des particuliers, contre des intérêts versés dans le temps.

Le prêt aux particuliers est une forme de prêt pair-à-pair permettant à des individus de financer des projets portés par d’autres personnes physiques. Généralement, les plateformes qui proposent ce genre de services procèdent à une mutualisation de leurs différents portefeuilles. Dès lors, le prêteur n’a pas à identifier un individu particulier à qui irait son prêt. Son argent est versé à divers emprunteurs.

A Homunity, nous avons décidé de choisir le crowdlending avec cette spécificité que la mobilisation du financement auprès du public vient en renforcement du capital déjà mobilisé par le promoteur lui-même. Cela nous garantit un sérieux investissement personnel de sa part pour le succès du projet. En tout état de cause, Homunity vous invite à investir dans un projet immobilier seulement après s’être assuré du sérieux du promoteur et de la cohérence de son projet avec le marché.

Le crowd-equity ou investissement au capital

Encore appelé financement avec prise de participation, le crowd-equity est une façon d’ouvrir le capital de votre entreprise aux internautes qui y investissent en prenant des parts, devenant ainsi des actionnaires. En tant que tels, ces investisseurs auront en conséquence un droit de vote et percevront des dividendes.

Pour conclure : Quand faut-il recourir au crowdfunding ?

La vraie question qu’il faut se poser est celle de savoir si l’on peut tout financer avec le crowdfunding. Il est vrai qu’autrefois, on ne recourait au crowdfunding que pour des buts caritatifs, ou encore pour des projets d’ordre plutôt culturel, appelant un investissement autant émotionnel que financier (tournage d’un film, enregistrement d’albums musicaux, etc.). Mais aujourd’hui, l’on peut participer au financement de tout projet si l’on le désire, qu’il s’agisse du financement d’une start-up ou d’un projet.

Par exemple, le crowdfunding immobilier vous permet d’investir dans des projets immobiliers pour des durées plus ou moins courtes (18 mois environ). En investissant sur une plateforme de crowdfunding immobilier comme Homunity, vous pourrez participer à des programmes de promotion immobilière très rentables. Homunity vous offre l’avantage d’investir sur des projets profitables, avec une rémunération allant de 8 à 10% par an. Chez Homunity, vous avez le choix entre plusieurs projets, ce qui vous permet de planifier votre investissement en toute liberté.
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !