Taux immobilier

Quels sont les taux immobiliers actuels ?

Vous avez un projet immobilier et vous voulez savoir si c’est le bon moment pour vous lancer. Les taux immobiliers actuels peuvent vous donner un bon indicateur. Utilisez notre simulateur de prêt immobilier pour simuler le taux adapté à votre profil.

I. Les taux immobiliers actuels au plus bas depuis quelques années

Les taux immobiliers baissent en France depuis 10 ans. Ils sont actuellement au plus bas, tirés par des indicateurs financiers comme l’OAT. Fixés librement par les organismes prêteurs, ils restent influencés par l’évolution des marchés financiers.

Tableau des taux immobiliers actuels

Taux immobilier des banques - Août 2018

Graphique d’évolution des taux en fonction de l’OAT

Pour pouvoir vous prêter de l’argent, les banques empruntent à la Banque centrale européenne, à l’Etat français et aux autres banques d’Europe. Elles prennent une marge en vous proposant des taux plus hauts que les taux auxquels elles empruntent. Si votre banque vous propose un taux immobilier à 1,2 %, elle a peut-être emprunté à 0,9 % et elle garde la différence. C’est le modèle financier des banques, qui reposent donc sur d’autres organismes prêteurs. Cela signifie qu’en suivant l’évolution des taux auxquels les banques empruntent, on peut anticiper les taux auxquels les banques prêtent !

On peut donc suivre les taux directeurs de la BCE, les obligations assimilables du Trésor français (OAT) et l’Euribor. En particulier, les obligations émises par le Trésor sur 10 ans permettent d’avoir une bonne vision de l’évolution des taux immobiliers fixes.

Le principe est simple : si l’Etat français prête à un taux élevé, les banques augmentent leurs taux pour maintenir leur marge ; si l’Etat baisse ses taux, les banques peuvent les baisser aussi pour attirer des clients. En revanche, l’Etat français emprunte aussi à d’autres Etats, donc l’OAT ne dépend pas que du bon vouloir de l’Etat français.

II. Des conditions d’emprunt très favorable

Des taux immobiliers bas, un pouvoir d’achat élevé ?

Les taux immobiliers actuels favorisent votre pouvoir d’achat immobilier. Quand vous achetez un bien, vous ne payez pas que le prix d’achat mais aussi les coûts adossés à votre emprunt : intérêts, assurances, frais de dossiers, etc. Pour le même coût total, vous pouvez augmenter le prix d’achat si le coût de votre emprunt baisse. De cette façon, un taux immobilier bas vous permet d’acheter un bien plus cher, peut-être plus vaste ou mieux situé. Utilisez notre simulateur de capacité d’emprunt pour connaître le montant maximum que vous pouvez envisager pour le prix de votre bien.

Attention cependant, les taux immobiliers n’évoluent pas toujours dans le même sens que votre capacité d’acquisition immobilière. Les observations faites ci-dessus sont vraies sur le court terme, mais sur les 20 dernières années d’autres facteurs sont entrés en jeu. En effet, les taux immobiliers sont au plus bas, mais le pouvoir d’achat immobilier des Français a diminué. C’est particulièrement le cas à Paris, où les prix ont augmenté de 200 % en 20 ans. En 1998, un ménage moyen pouvait acheter un 77 m², aujourd’hui ils peuvent seulement se permettre un 30 m². Les taux immobiliers sont un indicateur de votre capacité d’acquisition, mais les prix ont un impact plus important sur le marché immobilier.

Soyez attentifs aux conditions adossées au prêt.

Si les taux immobiliers sont très importants, ce n’est pas la seule chose à regarder dans votre offre de prêt. À chercher l’emprunt le moins cher, on risque d’en oublier les conditions de prêts. Vous avez peut-être des besoins particuliers auxquels votre crédit doit correspondre. La première concerne votre apport personnel, habituellement autour de 10 % du prix du bien. Vous choisirez sûrement de faire un remboursement anticipé au cours de votre souscription, et vous aurez une indemnité associée (IRA). Ces conditions sont autant de points à vérifier avant de signer l’offre de prêt. Demandez à votre courtier de les négocier pour vous, c’est son métier et chez Pretto, c’est gratuit !

Par ailleurs, en dehors des conditions de votre prêt, pensez à comparer les frais bancaires des autres produits financier de votre banque. Vous le savez sûrement, les banques gagnent peu sur les crédits immobiliers et s’en servent pour attirer des clients, avant de les facturer sur d’autres produits. Si vous avez domicilié vos revenus chez votre nouvelle banque et que vous avez souscrit à l’assurance emprunteur qu’elle propose, vous avez déjà deux autres produits financiers. Comptez aussi qu’un crédit dure 15 à 25 ans. C’est autant de temps pour décider de faire un placement, ce qui intéresse beaucoup plus votre banque. Notre partenaire Bankin’ compare les banques et évalue à 229 € les frais bancaires payés par les Français en 2016. Une raison de plus pour ne pas suivre aveuglément les taux immobiliers !

À retenir

Les taux immobiliers sont au plus bas depuis 20 ans, c’est une bonne nouvelle pour les investisseurs

Votre capacité d’acquisition immobilière est meilleure quand les taux immobiliers sont bas

Les taux immobiliers ne sont pas la seule chose à vérifier avant d’investir, demandez conseil à votre courtier !