La simulation de votre prêt immobilier avec la Société Générale

Vous êtes à la recherche d'un crédit immobilier et vous souhaitez simuler votre prêt avec la Société Générale ? C'est possible avec Pretto : nous comparons toutes les offres de prêt pour trouver celle qui conviendra au mieux !

Description de la banque

La Société Générale est une banque nationale avec un grand réseau d’agences sur tout le territoire. La Société Générale propose des conditions de prêt intéressantes pour les fonctionnaires et les CSP+.

Taux immobilier sur 15 ans 0,65 % - 1,05 %
Frais de dossier négociés par Pretto entre 500 et 900 €
Frais annuels de tenue de compte 200 €
Note Bankin’ de la banque 3,34 / 5
Rendez-vous physique nécessaire avant l’envoi des offres de prêt OUI

Avez-vous le bon profil pour la Société Générale ?

Avant de démarrer vos recherches, il faut savoir que toutes les banques ne sont pas attirées par le même type de profils. Mais en dehors de leur politique commerciale, le taux qu’elles vont proposer est le résultat d’une analyse approfondie de votre dossier de demande de prêt.

Alors, avez-vous le bon profil pour la Société Générale ?

La politique commerciale de la Société Générale

La Société Générale vise en priorité des profils avec d’assez bon revenus, et donc plutôt senior. En revanche, vous aurez plus de difficultés si vous n’avez pas d’apport.

Cela ne veut pas dire que vous ne pourrez pas obtenir de prêt immobilier si vous ne correspondez pas à ce profil, mais simplement que la Société Générale est souvent prête à faire un geste supplémentaire pour attirer ce type de dossier.

Le taux immobilier proposé par la banque dépend de nombreux critères

C’est un peu le B.A.-BA du crédit immobilier : le taux immobilier reflète le risque que vous représentez aux yeux de la banque. Celui-ci dépend donc d’une multitude de critères, et non pas uniquement de votre salaire ou de la nature de votre contrat de travail.

Parmi les incontournables du crédit, vous trouverez :

  • le taux d’endettement

Le taux d’endettement est le rapport de vos mensualités de crédit et de vos revenus. Vous connaissez peut-être le chiffre de 33 % d’endettement, qui signifie simplement que dans l’idéal, vos mensualités ne doivent pas représenter plus du tiers de vos revenus.

Au-delà de cette limite, la banque pourra être plus frileuse à l’idée de vous prêter de l’argent car elle va craindre les défauts de paiement. C’est donc un indicateur que la banque va toujours regarder.

Votre taux d’endettement est trop élevé pour une durée X ? Essayez de voir si vous pouvez allonger la durée de votre emprunt : le coût du crédit est forcément plus élevé, mais peut vous permettre d’acheter le bien de vos rêves.

C’est justement pour pouvoir faire l’arbitrage entre coût du crédit, durée d’emprunt et montant du bien que nous avons créé notre simulateur. Celui-ci vous permet de voir en quelques minutes si votre projet est considéré comme facile ou non par les banques, et vous permet de jouer avec les différents critères.

  • le reste à vivre
C’est un critère à mettre en perspective avec le taux d’endettement. En effet, le reste à vivre représente le montant qu’il reste sur votre compte une fois toutes vos charges payées. Si vous bénéficiez de revenus importants, la banque pourra estimer que vous pouvez aller au-delà de la limite des 33 % sans prendre de risques.

Mais l’inverse est également vrai ! Pour certains profils, si votre reste à vivre n’est pas assez élevé, la banque pourra poser son veto même avec un taux d’endettement inférieur à la limite.

  • le montant de votre apport

L’apport représente toutes les sommes que vous pouvez amener de votre poche. Celui-ci joue généralement deux rôles dans votre emprunt :

Il vous permet de payer les frais de garantie et de notaire, souvent estimés à 10 % du prix du bien. Ces frais s’ajoutent à votre emprunt immobilier et doivent être payés au moment de la signature, il faut donc les intégrer dans votre plan de financement. Mais il permet également à la banque d’évaluer votre capacité d’épargne. En prouvant que vous êtes capable d’épargner tous les mois, elle sera rassurée quant à votre profil et aura tendance à vous faire plus confiance.

On recommande généralement un apport minimum de 10 %, mais si vous pouvez mettre plus, cela peut jouer en votre faveur. Au-delà de 20 % d’apport, certaines banques acceptent d’adapter le taux en conséquence.

Comment se passe votre demande de prêt immobilier à la Société Générale ?

Une demande de prêt immobilier se déroule en plusieurs étapes incompressibles quel que soit l’établissement bancaire vers lequel vous vous tournez. C’est donc également le cas avec la Société Générale.

Quelles sont les étapes de ma demande de prêt immobilier avec la Société Générale ?

Votre simulation en ligne avec Pretto vous permet d’être mis en contact avec un expert crédit qui, lors d’un premier rendez-vous, confirme avec vous les données que vous nous avez fournies.

Un espace client est alors automatiquement créé, sur lequel vous pouvez suivre l’avancement de votre projet, mais surtout commencer à rassembler les documents nécessaires à l’établissement de votre dossier.

Votre dossier est prêt à être envoyé une fois que vous avez signé votre compromis de vente. Votre expert crédit Pretto peut dès lors l’envoyer à la Société Générale et négocier les conditions de l’emprunt.

La Société Générale fait alors une première étude de votre dossier. Si elle rend un avis favorable, votre expert crédit vous présente alors un accord de principe.

Attention, cela ne veut pas dire que vous avez obtenu votre prêt ! La banque n’est pas seule à décider, et il faut donc que la garantie et l’assurance donnent leur feu vert. Mais l’accord de principe signifie que, sans veto de leur part, la banque accepte de vous financer.

La Société Générale propose sa propre assurance groupe. Elle travaille avec le Crédit Logement, Creserfi, Xmines et BFM.

Si la garantie et l’assurance valident votre dossier, vous pouvez alors prendre rendez-vous en agence afin de valider les conditions de votre emprunt auprès de la banque.

La Société Générale peut dès lors lancer l’édition des offres de prêt, qu’elle vous envoie par courrier.

Vous devez forcément respecter un délai de réflexion de 10 jours avant de signer les offres, c’est un délai obligatoire pour toutes les banques ! Pas de précipitation, donc.

Une fois que vous avez signé l’offre de prêt, vous pouvez établir la date de signature de l’acte de vente avec le notaire. Les fonds sont débloqués quelques jours en amont afin de payer le prix du bien le jour J.

Attention

C’est aussi à ce moment-là que vous payez les frais annexes tels que les frais de garantie et de notaire. Ces frais ne sont pas intégrés dans le prêt immobilier, il faut donc veiller à les avoir sur votre compte au moment du paiement !

Quels sont les délais de traitement de dossier à la Société Générale ?

Les délais de traitement peuvent être assez variables en fonction de la période, mais il faut compter en général environ 3 mois entre le moment où vous signez votre compromis, et la signature de l’acte de vente.

C’est normal que cela prenne du temps : vous avez vu que de nombreux interlocuteurs sont impliqués dans l’étude de votre dossier !

Gardez aussi en tête qu’en fonction des périodes, les délais de traitement peuvent être variable. Typiquement, la fin de l’année ou la période estivale peuvent parfois voir un allongement dans la durée de traitement.

Bon à savoir

Au moment où vous signez votre compromis de vente, vous avez la possibilité d’ajouter ce qu’on appelle une clause suspensive. Cela signifie que la vente du bien est soumise à une condition : en l’occurrence, l’obtention de votre prêt immobilier.

La simulation de votre assurance de prêt immobilier avec la Société Générale

Si l’assurance de prêt immobilier n’est pas une obligation légale, dans les faits, aucune banque n’acceptera de vous prêter si vous n’en prenez pas.

La grande majorité des banques propose leur propre contrat d’assurance groupe. La Société Générale en fait partie.

L’assurance groupe de la Société Générale

L’assurance de la Société Générale permet de couvrir les garanties suivantes :

  • Décès
  • Perte Totale et Irréversible d'Autonomie
  • Incapacité Temporaire Totale ;
  • Invalidité Permanente

Pour obtenir votre assurance, vous devez forcément faire des test médicaux. La Société Générale propose un service de questionnaire médical en ligne qui vous permet d’obtenir soit une réponse immédiate, soit de bénéficier d’un réseau de partenaires afin d’effectuer les test complémentaires.

L’assurance de prêt immobilier est à régler tous les mois, et elle peut être calculée de deux manières différentes :

  • soit sur le capital initial, ce qui signifie que vos mensualités d’assurances restent les mêmes pendant toute la durée du crédit
  • soit sur le capital restant dû, ce qui signifie qu’elle diminue de mois en mois

En fonction de votre profil (votre âge, si vous pratiquez une profession ou un sport à risques etc.) et de la quotité souhaitée, le coût de l’assurance peut fortement varier.

La quotité représente le montant du prêt assuré par chaque emprunteur. Si vous empruntez seul, cette quotité est nécessairement de 100 %. Mais si vous empruntez à deux, celle-ci peut varier : 50/50, 30/70, ou même 100 % sur chaque emprunteur. Cette dernière solution vous permet d’être très bien protégé, mais elle coûte forcément plus cher.

La délégation d’assurance est-elle possible avec la Société Générale ?

Rien ne vous oblige à souscrire à l’assurance de la banque si vous ne le souhaitez pas. Vous pouvez alors vous tourner vers un assureur externe : c’est ce qu’on appelle la délégation d’assurance.

Vous pouvez exercer ce droit :

  • au moment de votre demande de prêt
  • à n’importe quel moment dans les 12 mois qui suivent la souscription du contrat
  • chaque année à la date anniversaire du contrat

Pour procéder à la délégation, vous devez prouver à la Société Générale que votre nouveau contrat vous couvre de manière au moins équivalente à ce que la banque propose. Pour cela, vous devez donc respecter les critères d’équivalence qu’elle rend public sur son site internet.

Pour la Société Générale, ces critères sont les suivants :

Garantie décès Quotité à 100 % pour toute la durée du prêt
Garantie PTIA Quotité à 100 % pour toute la durée du prêt
Garantie ITT Quotité à 100 % pendant toute la durée du prêt / couverture des affections dorsales et psychiatriques / délai de franchise inférieur ou égal à 90 jours
Garantie IPT Prise en charge de l’invalidité à partir de 33 %

Si vous passez par un courtier immobilier comme Pretto, vous pouvez bénéficier d’une comparaison des offres d’assurance au moment où vous faites votre prêt. Il se peut tout à fait que la solution proposée par la banque soit la meilleure ; mais il peut aussi s’avérer intéressante de faire jouer la concurrence.

Que faire en cas de refus de prêt immobilier à la Société Générale ?

On ne peut jamais garantir à 100 % l’accord de la banque. Il est donc possible que la Société Générale refuse votre dossier. Mais pas de panique, cela ne veut pas forcément dire que votre dossier sera refusé par toutes les banques !

Ceci étant dit, il est toujours bon de savoir pour quelle raison votre dossier a été refusé.

  • le refus vient d’irrégularités dans votre dossier.

Ce sera le cas par exemple si des incidents de paiement sont visibles sur vos relevés de compte, ou si votre taux d’endettement est trop élevé.

La question est de savoir si la question peut se régler facilement (par exemple, si vous avez encore de l’épargne disponible afin de diminuer le montant du prêt), ou si cela implique que vous mettiez votre projet en pause le temps que votre situation se régularise.

Exemple

Si votre co-emprunteur est en CDD et qu’un CDI se profile à l’horizon, cela vaut peut-être le coup d’attendre ce nouveau contrat, car ses revenus pourront alors être pris en compte dans le calcul du taux d’endettement.

D’autres indicateurs en revanche signifient que vous devez revoir votre projet immobilier dans son ensemble car votre situation ne vous permet tout simplement pas d’emprunter le montant nécessaire.

  • le refus vient de la garantie

La banque va rarement accepter de vous financer si la garantie donne un avis négatif sur votre dossier. Mais elle peut aussi vous proposer une autre forme de garantie, comme l’hypothèque ou l’IPPD.

Par ailleurs, toutes les banques ne travaillent pas avec les mêmes organismes de garantie. Vous aurez peut-être plus de chances en passant par un autre établissement bancaire.

  • le refus vient de l’assurance

Comme pour la garantie, ce n’est pas parce qu’un organisme vous dit non que tous auront la même réponse. Vous pouvez toujours faire jouer la concurrence afin de voir si un autre assureur accepte de prendre votre dossier.

C’est aussi dans ce genre de situations qu’il est rassurant de passer par un courtier immobilier : en tant qu’expert du crédit, il pourra vous prévenir si votre dossier présente des difficultés. Mais sa connaissance du secteur lui permet également de vous orienter vers d’autres solutions le cas échéant.

Sur le même sujet