La simulation de votre prêt immobilier avec le Crédit Agricole

Description du Crédit Agricole

Le Crédit Agricole est historiquement la banque des agriculteurs. Aujourd’hui, elle propose des financements à toutes les professions. Cette banque possède le plus gros réseau de proximité de France. Alors que la majorité des banques régionales sont organisées autour d'une dizaine de caisses, le Crédit Agricole compte 39 caisses régionales.

Informations pour une demande de prêt immobilier au Crédit Agricole :

Taux immobilier sur 15 ans 0,59 % - 1,03 %
Frais de dossier négociés par Pretto 500 €
Frais annuels de tenue de compte 100 € à 200 € en fonction des régions
Note Bankin’ de la banque entre 3,74 et 3,33/ 5 selon les régions
Rendez-vous physique nécessaire avant l’envoi des offres de prêt OUI

Prêt immobilier au Crédit Agricole : avez-vous le bon profil ?

C’est la première notion à retenir lorsque vous faites votre demande de prêt immobilier : le taux que vous propose la banque dépend de nombreux critères… et toutes les banques ne sont pas attirées par les mêmes profils.

Alors, correspondez-vous à ce que le Crédit Agricole attend ?

La politique commerciale du Crédit Agricole

Le Crédit Agricole recherche en priorité des clients jeunes avec des revenus amenés à progresser. Le fait de ne pas avoir d'apport n'est pas forcément bloquant de son côté tant que les revenus sont déjà assez importants et indiquent une bonne évolution.

Si vous ne correspondez pas à ce profil, cela ne signifie pas que le Crédit Agricole va rejeter votre demande de financement, mais simplement qu'elle est prête à faire un effort supplémentaire pour attirer ce genre de profils.

Ceci étant dit, la banque étudie votre dossier sous des angles différents.

Le taux immobilier proposé par le Crédit Agricole dépend de nombreux critères

Le taux immobilier que propose la banque correspond au risque qu’elle estime prendre en vous finançant. Afin de déterminer ce taux, elle va donc analyser votre profil en fonction de différents critères.

Elle va notamment regarder :

  • votre taux d’endettement
  • votre reste à vivre
  • le montant de votre apport
Le taux d’endettement correspond au rapport de vos mensualités d’emprunt par rapport à vos revenus. Vous avez peut-être déjà entendu parler de la limite des 33 % ? Cela signifie que, dans l’idéal, vos mensualités de crédit immobilier ne doivent pas représenter plus du tiers de vos revenus.

La banque va toujours regarder le taux d’endettement. Si le bien que vous convoitez implique des mensualités trop importantes, voyez si vous avez la possibilité de rallonger la durée de l’emprunt. A mensualité égale, vous pouvez emprunter un montant plus important sur 25 ans que sur 20 ans.

Le reste à vivre représente le montant dont vous disposez sur votre compte en banque une fois que vous avez payé toutes vos charges.

C’est un indicateur complémentaire du taux d’endettement. En effet, si vous disposez de gros revenus, votre reste à vivre peut être suffisamment important pour que la banque accepte d’aller au-delà de la limite généralement admise des 33 %.

Mais l’inverse peut aussi être vrai !

La banque va par ailleurs regarder le montant de votre apport. Celui-ci sert principalement à couvrir les frais de notaire et de garantie, que vous devez payer en même temps que le prix du bien. Ils représentent à peu près 10 % du prix du bien, c’est donc généralement le montant minimum conseillé.

Cependant, votre épargne est un indicateur de bonne santé financière pour la banque : si vous pouvez mettre un apport plus important, elle peut accepter d’adapter votre taux en conséquence.

Demande de prêt immobilier au Crédit Agricole : comment ça marche ?

Une demande de prêt nécessite plusieurs étapes incontournables, quel que soit l’établissement vers lequel vous vous tournez. C’est aussi le cas avec le Crédit Agricole.

Quelles sont les étapes de ma demande de prêt immobilier avec le Crédit Agricole ?

En réalisant une simulation de prêt immobilier avec Pretto, votre espace client est automatiquement créé. Celui-ci vous permet de suivre l’avancement de votre demande de prêt avec le Crédit Agricole.
  • Vous complétez votre dossier en ligne facilement grâce à la liste de documents que nous générons en fonction des informations que vous nous avez fournies. Celle-ci se met automatiquement à jour si vous nous informez d’un changement de situation.

Le compromis de vente est généralement le dernier document qui vient compléter ce dossier : à partir de là, votre conseiller peut contacter le Crédit Agricole afin de négocier en votre nom les conditions de l’emprunt.

Attention

Si vous avez déjà contacté le Crédit Agricole de votre côté, votre conseiller ne peut plus le faire car la banque ne peut étudier un même dossier qu’une seule fois. Afin de laisser la meilleure marge de manoeuvre à votre expert crédit, n’allez donc pas voir les banques de votre côté !

  • Le Crédit Agricole fait une analyse préalable de votre dossier et donne un premier avis sur votre dossier. Si cet avis est positif, votre expert crédit vous présente un accord de principe.

Cet accord de principe n’est pas une offre de prêt : d’autres organismes doivent également donner leur accord concernant votre dossier avant que la banque n’accepte définitivement de s’engager avec votre dossier.

Le Crédit Agricole travaille avec la CAMCA et propose sa propre assurance groupe.

  • Lorsque votre dossier est validé par la garantie et par l’assurance, vous pouvez prendre rendez-vous avec la banque.

Vous vous déplacez alors en agence afin que votre conseiller valide avec vous les conditions de l’offre et puisse en lancer l’édition. Vous recevez l’offre de prêt par la poste : attention, vous ne pouvez pas la renvoyer avant 10 jours ! Ce délai est obligatoire quel que soit l’organisme de prêt par lequel vous passez.

  • Vous pouvez alors prendre rendez-vous avec le notaire afin de déterminer la date de la signature de l’acte de vente. Les fonds sont débloqués quelques jours avant pour que vous puissiez signer le jour J.

Quels sont les délais de traitement de dossier au Crédit Agricole ?

Vous vous en doutez certainement, toutes ces procédures prennent du temps. Il faut en moyenne compter plusieurs semaines (souvent jusqu’à 3 mois) entre le début de votre recherche de financement avec le Crédit Agricole et la signature de l’acte de vente chez le notaire.

N’oubliez pas non plus que votre dossier est analysé à la main par des personnes : en fonction de la période, elles peuvent se retrouver à devoir gérer plus ou moins de demandes… ou devoir gérer d’autres facteurs.

Ainsi, en période estivale, pendant les ponts, ou en fin d’année, les délais peuvent être allongés du fait du manque de personnel. Comment faire alors pour vivre votre demande de prêt de manière la plus sereine possible ?

Au moment de signer votre compromis de vente, vous avez la possibilité d’y inscrire une clause suspensive. Cela signifie que la vente du bien est soumise à une condition, en l’occurrence souvent l’obtention de votre financement. En accord avec le vendeur du bien, vous disposez ainsi d’un délai pour trouver votre prêt : si jamais vous ne l’obtenez pas, vous ne perdez pas le séquestre.

Simulez votre assurance de prêt immobilier avec le Crédit Agricole

Dans la loi, rien n’indique que vous avez l’obligation de prendre une assurance pour votre prêt immobilier. Mais dans les faits, aucune banque n’acceptera de financer votre bien si vous n’en avez pas.

Le Crédit Agricole n’y fait pas exception, et propose sa propre assurance groupe.

L’assurance groupe du Crédit Agricole

Le Crédit Agricole est une banque régionale, ce qui signifie que les conditions d’assurances peuvent varier d’une caisse à l’autre. En fonction de votre projet, votre Caisse régionale peut ainsi demander les garanties suivantes :

  • Décès
  • Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA)
  • Incapacité Temporaire Totale (ITT)
  • Invalidité Permanente Totale (IPT)
  • Perte d’Emploi suite à un licenciement

Par ailleurs, pour les garanties ITT et IPT, vous avez la possibilité d’ajouter une extension de couverture DORSO - PSY, qui vous permet d’être couvert en cas de troubles du dos ou de troubles psychologiques selon les conditions prévues au contrat.

Il faut savoir que toute demande d’assurance de prêt immobilier nécessite de faire des tests médicaux. Il est donc recommandé de les anticiper.

Le coût de votre assurance de prêt immobilier est intégré à votre mensualité d’emprunt. Le calcul peut se faire de deux manières :

  • soit l’assurance est calculée sur le capital emprunté, ce qui signifie que le montant de l’assurance ne varie pas tout au long de votre emprunt ;
  • soit elle est calculée sur le capital restant dû, ce qui signifie qu’elle diminue à chaque mensualité.

En fonction de votre âge, du niveau de garantie souhaité, et de la quotité souhaitée, le coût de l’assurance varie fortement.

La quotité minimale exigée est forcément de 100 % : cela veut dire que la totalité du montant du prêt est assurée. Si vous empruntez seul, vous aurez donc automatiquement une quotité de 100 %. Mais si vous empruntez à deux, le montant de la quotité peut varier entre les deux emprunteurs (30/70, 50/50 etc.) jusqu’à une quotité de 100 % sur chaque tête. Cette dernière solution vous offre la protection la plus importante, mais elle est également plus chère.

La délégation d’assurance est-elle possible avec le Crédit Agricole ?

Au moment où vous faites votre demande de prêt immobilier, vous avez la possibilité de choisir l’assurance groupe de votre Caisse régionale, ou vous pouvez opter pour la délégation d’assurance, c’est-à-dire que vous passez par un autre organisme d’assurance.

Une fois votre prêt contracté, vous avez également la possibilité de changer d’assureur :

  • quand vous le souhaitez au cours des 12 premiers mois de votre emprunt ;
  • chaque année à la date anniversaire de votre contrat.

Pour procéder à la délégation d’assurance, vous devez fournir un nouveau contrat qui présente au moins le même niveau de protection que celui que propose la banque.

Les critères que vous devez respecter sont explicités dans les conditions générales de votre contrat. La banque a également l’obligation de vous les fournir quand vous faites votre demande de prêt immobilier.

Passer par Pretto vous permet de bénéficier d’un service de courtage en assurance au moment où vous faites votre demande de prêt immobilier. Le contrat proposé par la banque peut être le plus avantageux, mais gardez en tête que l’assurance représente le deuxième poste de coût dans votre emprunt. Faire jouer la concurrence peut donc s’avérer intéressant.

Que faire en cas de refus de prêt immobilier au Crédit Agricole ?

Il est possible que le Crédit Agricole refuse votre demande de prêt immobilier. Ce n’est pas une raison pour paniquer ! En effet, cela ne signifie pas que toutes les banques vont forcément refuser votre profil.

Il est toujours bon de savoir pourquoi votre dossier a été refusé. Cela peut être dû :

  • à votre dossier de demande de prêt immobilier : par exemple, si vous avez eu des incidents de paiement visibles sur vos relevés de compte, la banque aura tendance à poser son veto. Votre taux d’endettement peut également être trop élevé, votre reste à vivre trop faible…

Certaines de ces raisons impliquent que vous repoussiez votre projet immobilier (si votre conjoint est en CDD par exemple, il vaut parfois mieux attendre un CDI afin que ses revenus soient pris en compte dans le calcul du taux d’endettement), d’autres signifient que vous devez peut-être revoir votre projet.

  • à la garantie : il se peut que la garantie estime que votre dossier n’est pas assez solide. Plusieurs solutions peuvent alors se présenter. Certaines banques acceptent de passer par une autre forme de garantie (hypothèque ou IPPD).

Il se peut aussi que votre dossier soit accepté par un autre organisme de garantie. Comme toutes les banques ne travaillent pas avec les organismes, vous aurez peut-être votre chance en passant par un autre établissement.

  • à l’assurance : là aussi, un refus de la part d’un organisme ne signifie pas que tous les autres assureurs auront la même réponse. Si vous respectez les critères d’exigence minimum, le Crédit Agricole ne peut pas vous refuser la délégation d’assurance.

Votre courtier immobilier est également là pour vous accompagner dans ces démarches : son rôle est notamment de vous orienter vers la bonne banque et de mettre ses compétences en négociation au service de votre projet immobilier. Le cas échéant, il pourra vous indiquer des solutions alternatives ou vous orienter dans votre projet.

Sur le même sujet